Le viaduc a été inauguré par le maire, Gilles Lehouillier, et les élus le 20 juillet.

La nouvelle infrastructure routière reliant maintenant Saint-Rédempteur et Saint-Nicolas, qui était attendue depuis plus de 30 ans par la population, devrait permettre aux automobilistes de passer moins de temps sur la route.

«On ne fête pas un viaduc aujourd’hui, on fête une qualité de vie pour les gens de Saint- Rédempteur», a salué le conseiller municipal du secteur, Réjean Lamontagne. Ce viaduc devrait avoir «un effet positif sur le quotidien des résidents en facilitant leurs déplacements», s’est-il réjoui.

Avant sa construction, les habitants de Saint-Rédempteur devaient emprunter la route des Rivières pour en sortir, soit 18 000 véhicules quotidiennement, estime la municipalité. «Ainsi, le nouveau viaduc permettra minimalement le transfert d’un débit journalier d’en moyenne 6 000 véhicules», prévoit-on.

Les 17 M$ pour la réalisation du viaduc et de ses approches ont été financés à 100 % par la Ville, après le retrait du gouvernement libéral du projet pour des raisons «inconnues» selon le maire, soit un montant «conforme aux coûts estimés». «Inscrit parmi les plus grandes priorités de la Ville depuis 2013, ce nouveau lien routier donne aux automobilistes une alternative à la route des Rivières», a souligné Gilles Lehouillier.

En plus de la réalisation du viaduc, un lien entre la rue de Saint-Denis, le chemin Industriel et la rue du Grand-Tronc avec un carrefour giratoire a été ajouté.

À ce jour, 90 % de la consolidation anticipée des sols est rencontrée, avec seulement quelques millimètres de tassement à compléter sur une portion de 75 mètres, ce qui assure la sécurité de l’ouvrage.

Inauguré avec plusieurs mois de retard, le viaduc comprend deux voies en direction nord, une voie en direction sud, une piste multifonctionnelle bidirectionnelle et un espace pour les piétons. La Ville prévoit renforcer la sécurité des transports actifs qui l’utiliseront grâce à l’éclairage présent sur tout le tracé.

L’infrastructure et ses approches surplombent la voie ferrée du CN de 10 mètres et se prolongent sur une longueur de 45 mètres. Le tablier du viaduc, constitué d’une dalle de béton armé, est supporté par cinq poutres d’acier de 46 tonnes chacune qui ont été installées de nuit à l’aide de grues.

Les murs retenant la terre du remblai sont composés de 560 panneaux de béton préfabriqué. Cette nouvelle infrastructure routière aura impliqué quelque 110 travailleurs.

Les plus lus

Les plans du Centre culturel de Lévis dévoilés

La conception du projet de l’agrandissement du Centre culturel de Lévis a été confiée à l’Atelier TAG de Montréal à l’issue d’un concours d’architecture. Les travaux pour réaliser l’investissement de 9 M$ commenceront en 2021.

Avenir des commissions scolaires : la CSDN présente son projet de réforme

Dans les dernières semaines, la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a présenté au cabinet du ministre de l’Éducation du Québec le résultat de sa démarche lancée après le départ fracassant de la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), en juin dernier, en lien avec l’avenir des commissions scolaires. En entrevue avec le Journal, le président de la CSDN, Jérôme Demers, a partagé...

Pauvreté des femmes en Chaudière-Appalaches : une problématique préoccupante

Le Réseau des groupes de femmes de Chaudière-Appalaches (RGFCA) a dévoilé, le 23 septembre dernier, son État de la situation sur la pauvreté des femmes en Chaudière-Appalaches. L’étude a permis de confirmer que cet enjeu touche particulièrement les femmes de la région et qu’un déséquilibre net existe toujours entre les femmes et les hommes à ce niveau.

Logement social : le FRAPRU demande des engagements supplémentaires à Lévis

Par voie de communiqué, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) a profité de la Journée mondiale de l'habitat, le 7 octobre, pour déplorer qu'un quart des locataires de Lévis «paient trop cher pour se loger» et demander à tous les paliers de gouvernement d'agir pour s'attaquer à cette problématique.

Chaudière-Appalaches accueillera 20 nouveaux médecins de famille

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches prévoit et souhaite l’arrivée de 20 nouveaux médecins sur son territoire au cours de la prochaine année.

Plainte citoyenne concernant l’état de l’avenue Taniata

Dans une lettre adressée à Guy Dumoulin, conseiller municipal du district Saint-Jean, remise à la Ville et différents médias, un citoyen de Saint-Jean-Chrysostome a fait part de son mécontentement concernant l’état d’une partie de l’avenue Taniata.

Transport adapté : accord entre la STLévis et le ROPHRCA

Par voie de communiqué, la Société de transport de Lévis (STLévis) et le Regroupement des organismes de personnes handicapées de la région Chaudière-Appalaches (ROPHRCA) ont annoncé, le 8 octobre, qu'ils ont récemment conclu un règlement à l’amiable relativement à une plainte collective de 14 clients du service de transport adapté de la STLévis.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 25 septembre

Voici un petit souvenir d’un excellent capitaine de bateau (1re photo). Gilles Lecompte est maintenant à la retraite et il en profite au maximum.

Fermeture temporaire de la bibliothèque Pierre-Georges-Roy

La Ville de Lévis a temporairement fermé, le 4 octobre, la bibliothèque Pierre-Georges-Roy, située au 7, rue Monseigneur-Gosselin dans le Vieux-Lévis. Le tout permettra la réalisation de travaux au cours des prochains jours.

Des Lévisiens se mobilisent pour le climat

Le 27 septembre est marqué par la tenue de plusieurs manifestations à travers le monde dans le cadre de la journée mondiale de mobilisation pour le climat. Lévis n’échappe pas à ce mouvement international alors que plusieurs initiatives sont en cours pour demander une lutte plus énergique contre les changements climatiques.