Lévis figure dans le top 20 des meilleures villes au Canada pour les familles. CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

En 2019 et pour une première fois en trois ans, la ville de Lévis ne figure plus parmi les 10 premières positions du classement des «Meilleures communautés au Canada pour les familles» établi par le magazine canadien Maclean’s.

C’est au 18e rang du palmarès pancanadien que se classe Lévis en ce qui concerne son attrait pour les familles. Une chute de plusieurs places, alors qu’elle figurait au 7e rang du même classement en 2018 et au 2e rang en 2017.

Chaque année, des périodiques anglophones tels que Maclean’s et MoneySense mènent des études afin de déterminer les villes de choix au Canada. Le meilleur endroit pour prendre sa retraite ou l’endroit où la météo est la plus clémente, font notamment partie du lot de catégories traitées. 

Comment est-ce déterminé?

En fonction d’éléments recensés par Statistiques Canada, Maclean’s établit les critères sur lesquels se baser pour déterminer la qualité de vie des habitants de 415 villes ou municipalités à travers le pays. 

Selon l’étude, ce serait entre autres «de bonnes écoles, des emplois bien rémunérés et un sens de la vie en communauté» qui constitueraient les facteurs déterminants au sujet de l’endroit idéal pour fonder une famille au Canada. La richesse, le niveau de croissance de la population, le taux de criminalité et l’accès aux soins de santé s’ajoutent aux critères, sans compter l’accessibilité aux écoles.

Avec sa population de 147 103 habitants, son taux de croissance de 3,10 % sur 5 ans et 42 % de ses familles qui ont des enfants, Lévis atterrit tout de même dans le top 20 du classement, entre Sherbrooke, dans les Cantons-de-l’Est, et Mirabel, dans les Laurentides.

Fait intéressant, l’étude fixe à un peu plus de 300 000 $ la moyenne de valeur de la propriété principale des ménages lévisiens, ce qui tend à inscrire la ville parmi les plus riches, avec un avoir net moyen de 382 000 $ par ménage.

En revanche, seulement 3,5 % de la population opterait pour le transport en commun afin de se rendre au travail, une diminution de près d’un pour cent par rapport à l’année dernière. Pour comparer avec Burlington, en Ontario, déterminée comme étant la meilleure ville pour les familles en 2019, cette dernière compte    5 % de sa population qui utilise les transports en commun. 

Les plus lus

Des bleuets pour la bonne cause

Dans le cadre d'une collecte de dons au profit de trois organismes communautaire, petits et grands pourront venir cueillir gratuitement des fruits à la Bleuetière DuRoy, à St-Étienne-de-Lauzon, les samedis 25 juillet, 1er et 8 août.

Lettre d'opinion - Un site qui a besoin d'amour

Il arrive parfois que l'ordre des choses établi soit bouleversé; dans une pièce avec un café, une plume s'éveille sur le tard, n'ayant ni crédit ni tribune pour se faire entendre. Incapable d'arrêter d'écrire, dans certain cas particulier, cela donna naissance, au début des années 1970, au phénomène du journalisme gonzo; le texte qui suit en est une tentative de ma part.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

COVID-19: un nouveau cas en Chaudière-Appalaches

Après près d’une semaine sans nouveau cas, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a recensé une infection supplémentaire à la COVID-19, à Lévis. Depuis le début de la crise, 523 personnes ont contracté la maladie en Chaudière-Appalaches.

COVID-19 : quatre nouveaux cas dans la région

La «disparition» du nouveau coronavirus en Chaudière-Appalaches n'aura duré que 24 heures. Selon les plus récentes données des autorités sanitaires, quatre résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19.

Une nouvelle garderie à Saint-Jean-Chrysostome

Le Centre éducatif sous les arbres, une garderie privée subventionnée située sur l’avenue Taniata, ouvrira ses portes d’ici la fin septembre.

Une maison des aînés et alternative à Saint-Étienne-de-Lauzon

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, accompagnée de Marc Picard, député des Chutes-de-la-Chaudière, a annoncé la création d’une maison des aînés et alternative dans le secteur Saint-Étienne-de-Lauzon au prolongement de l’avenue Albert-Rousseau, le 28 juillet.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter

Sept personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs continue d'augmenter. Au Québec, le dernier bilan fait état de 145 nouveaux cas.

COVID-19 : de nouveaux cas dans la région

Quatre nouveaux cas infectés de nouveau coronavirus ont été répertoriés sur le territoire de la Chaudière-Appalaches recensent les données des dernières 24 heures au Québec, ce 2 août. Au total, 141 cas ont été ajoutés au compteur dans l’ensemble de la province.