CRÉDIT : COURTOISIE

C’est sous le thème des péchés capitaux que se déroulera la 14e édition de la Maison hantée de Saint-Étienne, les 26 et 31 octobre ainsi que le 2 novembre. L’événement connaîtra un changement important cette année puisqu’il aura lieu sur un nouveau site.

Fondé en 2006, l’événement propose à ses participants de suivre à un parcours animé ayant chaque année un thème différent en lien avec l’Halloween. Si au départ la Maison hantée prenait place dans le garage de certains organisateurs de l’activité, elle avait lieu l’an dernier sur l’énorme site de l’Exposition internationale d’autos de Lévis (4176, route des Rivières à Saint-Étienne).

En 2019, la Maison hantée de Saint-Étienne reviendra à la vie dans l’entrepôt de l’ancienne quincaillerie Rona de Saint-Étienne (sur la photo), située à l’intersection des routes des Rivières et Lagueux (3114, route Lagueux). 

«Nous avons effectué ce changement pour plusieurs raisons. Premièrement, nous voulions améliorer notre sécurité. Les pompiers désiraient notamment que nous ayons des corridors de sécurité des deux côtés du site. Avec ce changement, nous serons beaucoup mieux équipés que les autres années. Également, contrairement aux autres éditions, nous serons complètement coupés du vent. L’an dernier, nous avons eu de la neige et de la pluie. Que ce soit pour la file d’attente, le parcours ou les kiosques, les participants seront à l’abri à l’intérieur», a expliqué Marie-Lyne Beauchamp, la présidente fondatrice de la Maison hantée de Saint-Étienne, sur les motivations derrière ce changement.

Apprendre tout en vivant des émotions fortes

Au total, ce sera plus d’une cinquantaine de bénévoles, dont une trentaine de comédiens, qui permettront aux visiteurs de s’amuser. Le parcours consistera en sept scènes mettant chacune en vedette l’un des sept péchés capitaux, soit la gourmandise, l’acédie, l’avarice, la luxure, l’envie, la colère et l’orgueil.

Encore une fois cette année, le parcours sera «adaptable». En «demandant pardon», les enfants pourront explorer les différentes salles sans que les comédiens fassent les surprises terrifiantes prévues, plutôt destinées aux adolescents et aux adultes. En plus du côté ludique, le parcours piquera la curiosité intellectuelle des visiteurs.

«Lors de chacune des scènes, les visiteurs apprendront quelque chose. Des événements ou des personnages historiques représentant des péchés capitaux seront mis en vedette. Autant c’est un parcours épeurant, autant les participants pourront en ressortir avec de nouvelles connaissances», a souligné Mme Beauchamp.

Notons que dans la même veine, la Maison hantée de Saint-Étienne promouvra la lecture lors de sa 14e édition. Plusieurs exposants liés à ce domaine, comme les Éditions Michel Quintin, Écolivres ou le magazine Ça fout la chienne, seront présents lors de l’événement.

Attirer davantage de visiteurs

Avec toutes ces nouveautés, plus particulièrement la présentation de l’événement dans un édifice, la Maison hantée de Saint-Étienne entend bien attirer 5 000 visiteurs lors de sa 14e édition.

«Nous aimerions bien atteindre ce cap. Nous aurions pu attirer 5 000 visiteurs l’an dernier si dame Nature ne nous avait pas fait le mauvais coup de la neige. Nous avons déjà des messages de personnes qui nous disent qu’ils vont débarquer avec des autobus d’une trentaine de personnes. Pour nous, c’est un objectif réaliste», a partagé la présidente fondatrice de la Maison hantée de Saint-Étienne.

Pour en savoir plus sur la 14e édition de l’événement, vous pouvez consulter le  lamaisonhanteedestetienne.com ou la page Facebook La Maison Hantée de St-Étienne.

Les plus lus

Lévis en vedette au gala télévisé Célébration

Deux Lévisiens, Jacques Mathault et Cédric Bilodeau, participeront au gala Célébration 2020 de Loto-Québec, télédiffusé le dimanche 12 janvier à compter de 20h30 sur les ondes de TVA. La troupe de danse lévisienne DM Nation font aussi partie des artistes en vedette lors du gala. ·

Le Complexe aquatique multifonctionnel enfin inauguré

Après plus d’une trentaine d’années de discussions, d’attente et d’élaboration, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, accompagné des représentants des gouvernements provincial et fédéral ainsi que des conseillers municipaux, a procédé à l’inauguration de cette infrastructure située dans le secteur Saint-Nicolas dont la conception représente un investissement de 35,5 M$.

Un camarade à quatre pattes à l’École de Taniata

Les élèves de l’établissement d’enseignement primaire de Saint-Jean-Chrysostome accueillent dans leur classe depuis quelques semaines le chien Mira Padmé. Le compagnon poilu apporte une présence rassurante et apaisante aux jeunes.

Le LPU : un succès sur toute la ligne à Lévis

Le laissez-passer universel (LPU) de l’Université Laval n’a engendré que du positif pour la Société de transport de Lévis (STLévis) depuis son implantation à l’automne dernier. En effet, la STLévis a enregistré une augmentation de 40 % de l’achalandage étudiant destiné à l’Université Laval.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 31 décembre

Cette semaine, je poursuis mes souhaits aux personnalités de la région. Je profite de l’occasion pour vous souhaiter, mes chers lecteurs, une bonne année 2020!

Flavie, bébé de l’année à l’Hôtel-Dieu de Lévis

Le premier bébé de l’année 2020 à l’Hôtel-Dieu de Lévis est une Lévisienne. Flavie, fille d’Angélique Chénier et de David Hété, est la première enfant à avoir pointé le bout de son nez à l’unité mère-enfant de l’hôpital lévisien le 1er janvier.

Un archéologue lévisien fait une découverte de 44 000 ans

L’archéologue Maxime Aubert, diplômé en 1997 du Cégep de Lévis-Lauzon, a découvert en Indonésie une peinture représentant la plus vieille scène de chasse de l’humanité.

Un Lévis, attache ta tuque 2.0 en février

C’est en présence de nombreux commerçants du Vieux-Lévis et de partenaires de l’événement que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, le conseiller municipal du district Notre-Dame, Steve Dorval, et le président du Centre de plein air de Lévis (CPAL), Michel Gagné, ont présenté, le 22 janvier, la programmation de la nouvelle mouture de Lévis, attache ta tuque.

Le CPE Vire-Crêpe récompensé pour son projet inspirant

Le Centre de la petite enfance-Bureau coordonnateur de la garde en milieu familial (CPE-BC) Vire-Crêpe a été récompensé par Environnement Jeunesse, le 6 novembre dernier, pour sa semaine sans jouet.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 8 janvier 2020

Quel beau don de 500 $ des Chevaliers de Colomb de Saint-Henri pour la sauvegarde de l’église de Saint-Anselme. Ce don a été rendu possible grâce aux succès de la messe country et du gala amateur. Yvon Roy, du conseil de Saint-Henri, a remis le don à René Aubé et Jean-Pierre Bernard, responsables du comité de sauvegarde du patrimoine religieux de Saint-Anselme.