Lors du Défi des recrues, de jeunes élèves du secondaire peuvent découvrir les métiers qu’exercent les diplômés des centres de formation professionnelle. CRÉDIT : COURTOISIE - CSDN

1 600 élèves de toutes les écoles secondaires de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN), principalement de secondaire 1, vivront une expérience hors de l’ordinaire les 4 et 5 décembre prochains aux centres de formation professionnelle (CFP) Gabriel-Rousseau et de Lévis. Dans le cadre de la première édition du Défi des recrues à la CSDN, ces derniers rivaliseront amicalement entre eux tout en découvrant plusieurs des formations offertes par des CFP de la région.

«À la CSDN, on veut que les jeunes aient un contact régulier avec la formation professionnelle tout le long de leur cheminement au secondaire. C’est dans le but de démystifier autant que faire se peut les programmes de la formation professionnelle et que les élèves connaissent l’offre et ce qu’on peut leur offrir, s’ils envisagent cette voie. Le Défi des recrues s’inscrit dans cette vision», a d’emblée expliqué Daniel-Étienne Vachon, directeur du Centre de formation en mécanique de véhicule lourd (CFMVL) et l’un des membres du comité organisateur, sur l’origine de l’événement.

Rappelons que fondé par la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin, le Défi des recrues est maintenant une série d’activités se déroulant partout en province propulsée par Compétences Québec. Cette organisation a pour mission de promouvoir les métiers et les programmes de formation professionnelle et technique. 

Concrètement, les jeunes élèves de la province peuvent découvrir ces métiers et les programmes de formation professionnelle en jouant. À la CSDN, les 1 600 élèves participants seront divisés en 236 équipes. Chaque groupe affrontera un groupe d’un autre établissement lors de six épreuves parmi la vingtaine concoctées par les organisateurs.

À cette occasion, les équipes devront, par exemple, traire une vache, piloter une mini-pelle téléguidée selon certaines consignes ou installer un petit réseau électrique, sous la supervision d’enseignants et d’élèves de centres de formation professionnelle. À l’issue des deux journées du Défi des recrues, une école sera couronnée gagnante pour la réussite des épreuves et une autre pour la qualité de l’esprit d’équipe.

Une voie à promouvoir

 Déjà convaincue des effets positifs que le Défi des recrues aura au sein de son organisation, la CSDN souhaite déjà que l’activité revienne sur une base annuelle. L’événement s’inscrit également dans une réflexion initiée au sein de la CSDN «afin de davantage positionner la formation professionnelle».

«Présentement, nous avons beaucoup d’employeurs qui cognent à notre porte parce qu’ils ont des besoins criants. Dans le cadre de sa mission, notre organisation ne peut pas rester insensible à cet appel. On le constate, il y a encore des préjugés qui existent face à la formation professionnelle. Par cette réflexion, nous voulons avoir un plan d’action pour pouvoir joindre la population ainsi que les élèves et les employés de la CSDN pour graduellement les sensibiliser davantage aux possibilités offertes par la formation professionnelle», a conclu M. Vachon.

Les plus lus

Des bleuets pour la bonne cause

Dans le cadre d'une collecte de dons au profit de trois organismes communautaire, petits et grands pourront venir cueillir gratuitement des fruits à la Bleuetière DuRoy, à St-Étienne-de-Lauzon, les samedis 25 juillet, 1er et 8 août.

Lettre d'opinion - Un site qui a besoin d'amour

Il arrive parfois que l'ordre des choses établi soit bouleversé; dans une pièce avec un café, une plume s'éveille sur le tard, n'ayant ni crédit ni tribune pour se faire entendre. Incapable d'arrêter d'écrire, dans certain cas particulier, cela donna naissance, au début des années 1970, au phénomène du journalisme gonzo; le texte qui suit en est une tentative de ma part.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Après une accalmie d'une semaine, les autorités sanitaires ont confirmé, jeudi, qu'un nouveau cas d'infection au coronavirus avait été constaté en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis.

COVID-19: un nouveau cas en Chaudière-Appalaches

Après près d’une semaine sans nouveau cas, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a recensé une infection supplémentaire à la COVID-19, à Lévis. Depuis le début de la crise, 523 personnes ont contracté la maladie en Chaudière-Appalaches.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

COVID-19 : quatre nouveaux cas dans la région

La «disparition» du nouveau coronavirus en Chaudière-Appalaches n'aura duré que 24 heures. Selon les plus récentes données des autorités sanitaires, quatre résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19.

Une nouvelle garderie à Saint-Jean-Chrysostome

Le Centre éducatif sous les arbres, une garderie privée subventionnée située sur l’avenue Taniata, ouvrira ses portes d’ici la fin septembre.

Une maison des aînés et alternative à Saint-Étienne-de-Lauzon

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, accompagnée de Marc Picard, député des Chutes-de-la-Chaudière, a annoncé la création d’une maison des aînés et alternative dans le secteur Saint-Étienne-de-Lauzon au prolongement de l’avenue Albert-Rousseau, le 28 juillet.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter

Sept personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs continue d'augmenter. Au Québec, le dernier bilan fait état de 145 nouveaux cas.