Les professions libérales attirent les jeunes de la région, selon un sondage d’Academos. CRÉDIT : BIGSTOCK

Academos, un organisme à but non lucratif qui propose du mentorat virtuel pour connecter les jeunes à la réalité du monde du travail, a dévoilé, le 15 octobre, les résultats d’un sondage portant sur les craintes et les attentes de la génération Z face au monde du travail. Grâce à une ventilation par région administrative du Québec des données obtenues, on peut notamment découvrir que les jeunes de 14 à 26 ans de Chaudière-Appalaches désirent notamment s’épanouir dans un domaine ou une profession qui les passionne.

Selon le sondage d’Academos, 60,3 % des répondants en Chaudière-Appalaches ont identifié cet objectif comme le principal qu’ils désirent accomplir lors de leur carrière. Être reconnu comme un expert dans son domaine (10,4 %), contribuer à un changement positif dans la société (8,3 %), posséder sa propre entreprise (6,3 %) et gagner assez d’argent pour payer ses dépenses et nourrir sa famille (6,3 %) sont les autres objectifs populaires dans la région.

Ces désirs se répercutent également au niveau des préoccupations des jeunes de 14 à 26 ans de Chaudière-Appalaches selon Academos. 61,7 % des répondants de son sondage dans la région sont inquiets de ne pas trouver un emploi qu’ils aiment et 51,1 % craignent de ne pas être à la hauteur ou de ne pas savoir ce qu’ils font.

Goût pour l’entrepreneuriat

Reconnu pour la vitalité de l’entrepreneuriat, Chaudière-Appalaches pourra compter sur plusieurs futurs entrepreneurs selon l’enquête d’Academos. 63 % des répondants de la région aimeraient (33,3 %) ou aimeraient peut-être (29,7 %) posséder un jour sa propre entreprise. Au niveau provincial, 37 % des répondants désireraient réaliser ce rêve.

Bien présent dans l’économie régionale et provinciale, les petites et moyennes entreprises (PME) de la Chaudière-Appalaches pourront attirer plusieurs jeunes selon le sondage. 77,1 % des jeunes de la région ont partagé leur préférence à travailler dans une PME plutôt que dans une grande entreprise (10,4 %).

Les professions libérales attirent

Enfin, Academos a pu établir un top 10 des professions les plus populaires chez les jeunes de la région.

Dans l’ordre, les répondants de la Chaudière-Appalaches ont un intérêt pour les professions de psychologue, de médecin spécialiste, de programmeur/développeur en médias interactifs, d’enseignant au secondaire, d’entrepreneur, d’avocat, de photographe, de vétérinaire, de chimiste et d’enseignant au collégial.

Soulignons finalement que les données présentées dans le rapport d’Academos se basent sur les résultats d’un sondage auquel ont répondu 1 268 jeunes Québécois âgés de 14 à 26 ans. 4,6 % des répondants proviennent de la Chaudière-Appalaches, alors que 5,1 % de la population québécoise y vit.

Les plus lus

Lettre d'opinion - Ma version du «party» dans une école secondaire de Lévis

J’aimerais partager une version différente de l’événement «COVID-19 : un plancher de danse dans une école secondaire de Lévis» (article de Jean-François Racine du 18 novembre 2020 dans le Journal de Québec).

COVID-19 : l'École de l'Auberivière est fermée jusqu'à nouvel ordre en raison d'une éclosion

Le Centre de services scolaire des Navigateurs (CSSDN) et la direction régionale de santé publique ont annoncé aux parents des élèves de l'École de l'Auberivière, située à Saint-David, que l'établissement est fermé jusqu'à nouvel ordre en raison d'une éclosion de cas de COVID-19 parmi les personnes fréquentant l'institution.

COVID-19 : le nombre de nouveaux cas explose en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données publiées par le gouvernement provincial sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 dans la province, la Chaudière-Appalaches a enregistré hier une hausse marquée des nouveaux cas. En effet, 125 résidents de la région ont appris vendredi qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus.

Réaménagement du boulevard Guillaume-Couture : l’administration Lehouillier présente son concept final

C’est lors d’une séance d’information virtuelle, tenue le 5 novembre, que la Ville de Lévis a présenté à une centaine de citoyens le concept final pour le réaménagement de portions du boulevard Guillaume-Couture. Le tout s’inscrit dans le projet de réseau de transport en commun structurant que la municipalité désire implanter sur cette artère.

Une expérience inoubliable pour deux ambulanciers

Lors de la dernière semaine d’octobre, deux ambulanciers de Dessercom, Sylvain Cadieux et Camille Pelletier, ont vécu une intervention bien particulière. En effet, les deux paramédics sont venus à la rescousse d’une femme qui était sur le point d’accoucher. Le nouveau-né a finalement pointé le bout de son nez alors que le trio arrivait à l’Hôtel-Dieu de Lévis.

Québec envisage de permettre les rencontres individuelles

Le gouvernement va regarder la possibilité de permettre les rencontres individuelles entre personne, a annoncé le premier ministre québécois, ce 5 novembre en conférence de presse.

COVID-19 : un décès de plus en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données des 24 dernières heures concernant la situation de la COVID-19 en Chaudière-Appalaches, 60 nouveaux cas ont été recensés et 1 nouveau décès s'est ajouté au compteur, ce 19 novembre.

La première phase des travaux achevée sur Saint-Omer

Le prolongement de la rue Saint-Omer est terminé et les quatre voies sont ouvertes à la circulation. Cette phase 1, qui couvrait la portion de route entre les boulevards Guillaume-Couture et Étienne-Dallaire, a été réalisée pour un montant de 17 M$ financé par la Ville.

COVID-19 : baisse importante des nouveaux cas, mais un décès supplémentaire dans la région

Alors que 125 nouveaux cas de COVID-19 avaient été découverts en Chaudière-Appalaches vendredi, la journée d'hier a permis à la région d'enregistrer une baisse importante à ce chapitre alors que seulement 38 nouveaux cas d'infection ont été confirmés dans la région. Cependant, comme hier, les autorités ont confirmé qu'un autre résident de la Chaudière-Appalaches a dernièrement succombé de la malad...

Lévis veut mettre fin aux sifflets de train à Charny

La Ville entame les démarches nécessaires auprès du Canadien National (CN) afin de mettre fin aux sifflets de train aux passages à niveau du chemin de Charny, de la rue de la Traverse et de l’avenue des Églises.