Sur la première photo : L’éducatrice spécialisée, Chantal Côté, et la secrétaire de l’école, Christine Tremblay, sont responsables de Padmé (2e photo), qui aide les élèves à être plus calmes et les réconforte par sa présence. CRÉDIT : AUDE MALARET

Les élèves de l’établissement d’enseignement primaire de Saint-Jean-Chrysostome accueillent dans leur classe depuis quelques semaines le chien Mira Padmé. Le compagnon poilu apporte une présence rassurante et apaisante aux jeunes.

À 18 mois, Padmé joue déjà un grand rôle auprès des écoliers de Taniata. Par sa présence, elle les aide à se sentir plus calme et leur apporte du réconfort. La jeune chienne Mira a fait sa rentrée à l’école l’automne passé aux côtés de la technicienne en éducation spécialisée (TES) Chantal Côté, qui a eu l’idée de ce projet accueilli avec enthousiasme par la direction et les parents.

«Le chien de réadaptation m’aide dans mon travail à faire cheminer les enfants et les apaiser dans différentes situations. C’est un privilège de pouvoir venir la flatter quand on a une belle semaine, explique-t-elle. Un élève de 5e année est venu la voir hier. Il est arrivé tout content avec son petit coupon.» 

Avec Christine Tremblay, secrétaire de l’école et marraine de Padmé, toutes deux se partagent la responsabilité de poursuivre l’éducation de la chienne et d’intervenir avec elle. Si Chantal s’occupe de Padmé à temps plein, y compris à la maison, la marraine est aussi habilitée à intervenir avec elle et peut prendre le relais en cas de besoin.

«Padmé est là pour les enfants d’abord, mais grâce à l’idée de madame Christine, on a introduit les moments câlin pour les membres du personnel», souligne l’éducatrice spécialisée.

Un soutien pendant les rencontres

Avec Padmé, Chantal intervient de différentes façons auprès des groupes ou des élèves individuellement. Lors d’une rencontre avec l’éducatrice, «l’enfant peut s’asseoir près de Padmé et la flatter pendant le temps où il me parle», illustre-t-elle. 

En classe, «j’enlève son harnais et je la laisse se balader à travers les bureaux des enfants. Quand il y en a un qui s’intéresse plus, elle s’installe aux pieds de l’enfant et se laisse flatter. Je lui donne des consignes, doux, assis, couche», raconte Chantal.

L’intervenante répond aussi aux suggestions des jeunes comme celle des élèves de 6e année en anglais intensif. «Pendant la période d’évaluation, ils ont demandé que je passe avec Padmé dans la semaine pour avoir quelques petits moments câlin», se réjouit l’éducatrice qui constate que petits comme grands se sont approprié le projet au sein de l’établissement. 

C’est grâce au soutien de la Fondation Maurice Tanguay que l’idée a vu le jour. L’organisme a décidé de prendre en charge le montant manquant pour couvrir les frais de 25 000 $ qui n’avaient pas pu être financés par les activités organisées par l’école.

Apprendre le langage du chien

Avant l’arrivée de Padmé à l’École de Taniata, ses deux responsables ont suivi une formation donnée par la Fondation Mira qui s’est aussi occupée de la socialisation et de l’entraînement de la jeune labernoise, issue d’un croisement entre le labrador et le bouvier bernois.

C’est donc après sept jours d’ateliers théoriques et pratiques avec leur nouveau compagnon à quatre pattes que Chantal et Christine ont pu rentrer avec Padmé et l’emmener avec elles à l’école. 

«On nous a appris le langage du chien. Il était déjà formé et entraîné. Mais les consignes, il les recevait de son entraîneur et lui obéissait. Il a fallu que le chien comprenne que son maître n’était plus l’entraîneur, mais bien Chantal et moi», partage la marraine de Padmé. La jeune chienne a été éduquée pour faire face à toutes les situations du quotidien comme accepter qu’une personne passe au-dessus d’elle quand elle est couchée ou ne pas manger une collation qui tomberait par terre.

Chantal et Christine sont les deux seules   à tenir Padmé en laisse et les autres personnes peuvent la toucher seulement quand elle n’a pas son harnais afin de préserver ses bonnes habitudes. Padmé prend le chemin de l’école chaque jour de classe.

Déjà, les effets se font sentir sur les jeunes. Quand Padmé vient, il faut que les élèves soient calmes pour ne pas l’exciter. «Juste ça, on sent que ça vient apaiser les enfants. Ils savent qu’ils ne peuvent pas faire trop de bruit, car sinon je ne peux pas aller les voir.» 

Les plus lus

Lévis en vedette au gala télévisé Célébration

Deux Lévisiens, Jacques Mathault et Cédric Bilodeau, participeront au gala Célébration 2020 de Loto-Québec, télédiffusé le dimanche 12 janvier à compter de 20h30 sur les ondes de TVA. La troupe de danse lévisienne DM Nation font aussi partie des artistes en vedette lors du gala. ·

Le Complexe aquatique multifonctionnel enfin inauguré

Après plus d’une trentaine d’années de discussions, d’attente et d’élaboration, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, accompagné des représentants des gouvernements provincial et fédéral ainsi que des conseillers municipaux, a procédé à l’inauguration de cette infrastructure située dans le secteur Saint-Nicolas dont la conception représente un investissement de 35,5 M$.

Un camarade à quatre pattes à l’École de Taniata

Les élèves de l’établissement d’enseignement primaire de Saint-Jean-Chrysostome accueillent dans leur classe depuis quelques semaines le chien Mira Padmé. Le compagnon poilu apporte une présence rassurante et apaisante aux jeunes.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 31 décembre

Cette semaine, je poursuis mes souhaits aux personnalités de la région. Je profite de l’occasion pour vous souhaiter, mes chers lecteurs, une bonne année 2020!

Flavie, bébé de l’année à l’Hôtel-Dieu de Lévis

Le premier bébé de l’année 2020 à l’Hôtel-Dieu de Lévis est une Lévisienne. Flavie, fille d’Angélique Chénier et de David Hété, est la première enfant à avoir pointé le bout de son nez à l’unité mère-enfant de l’hôpital lévisien le 1er janvier.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 23 décembre 2019

Pour Noël, je souhaite à tous les lecteurs du Journal de Lévis et leur famille que les Fêtes vous offrent une occasion unique de vous rapprocher des personnes avec qui vous partagez des valeurs, des affinités ou des amitiés. Je vous souhaite, ainsi qu’à votre famille, de vivre ces doux moments. Que la fête de Noël vous apporte tout ce que vous désirez, bien du plaisir et des surprises.

Un archéologue lévisien fait une découverte de 44 000 ans

L’archéologue Maxime Aubert, diplômé en 1997 du Cégep de Lévis-Lauzon, a découvert en Indonésie une peinture représentant la plus vieille scène de chasse de l’humanité.

Rétrospective de février

Pendant que la Ville de Lévis ne savait plus où mettre la neige, le tournoi atome de Lévis accueillait une légende, des changements s’officialisaient à la Chambre de commerce, les Chevaliers terminaient leur saison régulière et l’Hôtel-Dieu de Lévis inaugurait une nouvelle aile.

Le LPU : un succès sur toute la ligne à Lévis

Le laissez-passer universel (LPU) de l’Université Laval n’a engendré que du positif pour la Société de transport de Lévis (STLévis) depuis son implantation à l’automne dernier. En effet, la STLévis a enregistré une augmentation de 40 % de l’achalandage étudiant destiné à l’Université Laval.

Le CPE Vire-Crêpe récompensé pour son projet inspirant

Le Centre de la petite enfance-Bureau coordonnateur de la garde en milieu familial (CPE-BC) Vire-Crêpe a été récompensé par Environnement Jeunesse, le 6 novembre dernier, pour sa semaine sans jouet.