CRÉDIT:RYANKUONEN - FLICKR

Fondée en 1960 à Los Angeles, l’association des Outremangeurs anonymes (OA) est un groupe de partage pour les gens souffrant de compulsion alimentaire. Les OA proposent des sessions de partage entre outremangeurs afin de briser l’isolement. D’ailleurs, une cellule lévisienne tient ses activités tous les lundis.

Basé sur le modèle des Alcooliques anonymes, les OA proposent douze étapes et traditions afin de supporter de la meilleure façon possible les gens qui participent à ces rencontres. Les OA accueillent et tendent la main à ceux qui ont un rapport excessif avec la nourriture.

«Ça s’adresse à toutes les personnes qui ont des comportements inadéquats avec la nourriture. Il ne faut pas penser que ce ne sont que des obèses qui se présentent aux rencontres des OA. Ce sont les gens obsédés par la nourriture, quand elle prend toute la place», explique Denise, une membre des OA qui fréquentent ces réunions depuis 38 ans.

Elle mentionne que «la compulsion alimentaire est une maladie» et que les outremangeurs sont souvent plus affectés par cette obsession que physiquement. C’est ce rapport excessif avec la nourriture qui guette les outremangeurs. «On ne mange pas nécessairement parce qu’on est malheureux. Manger, c’est festif et social! La nourriture peut jouer plusieurs rôles dans la nos vies», partage la OA.

Une démarche qui gagne à être connue

 Plusieurs rencontres axées sur différents aspects de la maladie se tiennent un peu partout au Québec. À Lévis, les rencontres prennent la forme de lectures de la littérature des OA et des AA suivies de partages sur ces lectures et, mensuellement, un membre invité vient partager sa démarche chez les OA et parler de ses expériences avec la compulsion alimentaire.

Pour Denise, les OA lui ont «sauvé la vie». «On se le dit à nous-même et on se le fait dire aussi, mais plusieurs croient que c’est un manque de volonté, mais ça va au-delà de ça. C’est tout ce côté obsessif de la maladie, ce n’est pas qu’une question de volonté. De découvrir que je n’étais pas seule à vivre avec ça, oh wow, maintenant je sais que je ne serai plus jamais toute seule», expose-t-elle.

Ces partages permettent d’apprivoiser cette maladie qu’est la compulsion alimentaire puisqu’elle sera toujours présente en dormance chez les outremangeurs, rapporte la OA qui a appris à vivre avec cette obsession pour la nourriture au fil des années et des rencontres avec différents groupes de partage.

Selon elle, les OA sont une pièce importante de la solution.

«On souhaite simplement lever un petit drapeau pour que les gens sachent que ça existe et que les médecins ainsi que les nutritionnistes proposent la partie de solution que sont les OA à leurs patients. […] On suggère fortement de consulter un professionnel de la santé pour créer un plan alimentaire, mais on les invite à venir à nos rencontres. Ils auront du soutien et seront avec des gens qui les comprennent», souligne Denise.

Le processus d’intégration des OA est très simple, il ne suffit que de se présenter à une rencontre, aucune carte de membre n’est exigée et aucuns frais ne sont à défrayer. «Le but, c’est que ce soit simple pour n’importe qui. Déjà, ce n’est pas facile de l’accepter et d’y aller, mais c’est important de le faire. Les gens disent trop souvent “Si j’avais su, je l’aurais fait avant”», conclut la OA.

Pour plus d’information ou connaître l’horaire des réunions du groupe lévisien, visitez le www.oaquebec.org/reunions-oa.html.

Les plus lus

Le conseil se penche sur la démolition du 4610, route des Rivières

Les élus municipaux de Lévis se sont réunis, le 19 septembre, pour une séance extraordinaire du conseil municipal. À cette occasion, les conseillers municipaux et le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ont entendu les arguments des parties impliquées dans l’appel de la décision du comité de démolition de Lévis, autorisant la demande de démolition sous conditions du 4610, route des Rivières, à Sain...

Une nouvelle approche intégrée à l’école Vision

L’École trilingue Vision Rive-Sud, conjointement avec la petite école Vision Lévis, a lancé, le 25 août dernier, son année scolaire. L’école située à Saint-Romuald intégrera graduellement au cours des trois à quatre prochaines années une nouvelle approche afin d’enseigner les langues secondes, c’est-à-dire l’approche neurolinguiste (ANL).

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 7 septembre 2022

Le Groupe Maurice a un nouveau président et chef de la direction : Alain Champagne (1re photo).

L’Aventure médecine est lancée à Lévis

Après des années de préparation, l’Université Laval (UL) et ses partenaires, l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) et le réseau de la santé du Québec, ont lancé en septembre Aventure médecine. Comme leurs homologues à Rimouski, 18 étudiants ont pu amorcer leurs études en médecine à Lévis, à l’extérieur du campus lavallois. Le Journal a récemment pu rencontrer deux étudiants qui se sont lancés d...

Sanimax : des citoyens excédés débarquent au conseil municipal

Plusieurs citoyens de Lévis ont assisté à la séance ordinaire du conseil municipal, le 26 septembre, pour déposer une pétition signée par plus de 400 personnes demandant aux autorités de régler le problème des odeurs nauséabondes émises par l’usine Sanimax de Charny. Exaspérés par la problématique, ces résidents de l’ouest de la ville veulent que cette dernière soit réglée une bonne fois pour tout...

Les Témoins de Jéhovah déménageront leurs activités de Lévis à Pintendre

Les membres du conseil municipal de Lévis ont approuvé, lors de la séance ordinaire du 26 septembre, ont adopté un règlement qui modifie les usages permis dans la zone C2872, une parcelle située le long de la route du Président-Kennedy à Pintendre. En autorisant désormais la classe d’usages «P104 - Religion (couvent, monastère, presbytère, église, temple, synagogue)», la Ville permet aux Témoins d...

Quelques étudiants en moins au Cégep de Lévis cet automne

Les étudiants du Cégep de Lévis effectuaient leur rentrée en classe dernièrement. Cette année, le Cégep de Lévis constate une légère baisse de sa population étudiante, une situation comparable au reste de la province.

Montréal-Québec à la course pour soutenir un jeune Lévisien malade

Lorsque le Montréalais Patrick Michel a appris que le fils de cinq ans de ses anciens collègues de travail était aux prises avec une leucémie, le sportif a rapidement organisé une course à pied entre Montréal et Québec afin d’amasser des fonds pour la famille lévisienne. Via Une course pour une vie, le Montréalais a parcouru les 270 km qui séparent Montréal et Québec, du 25 au 28 août derniers.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 14 septembre 2022

Frédérick Purcell, directeur des ventes chez Groupe Lou-Tec, est très fier de son fils Tyler. Ce dernier a récemment participé à son initiation lors de la rentrée universitaire (1re photo).

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 21 septembre 2022

Le 9 septembre a eu lieu l’inauguration du pavillon ComAgro à Saint-Lambert-de-Lauzon, en présence du maire, Olivier Dumais, des conseillers municipaux, Renaud Labonté, Dave Bolduc et Germain Couture, du président-directeur général de ComAgro, Luc Dvaranauskas, des représentants d’organismes, Nancy Coulombe (137e Groupe Scout Le Bac), Daniel Vallée (Association de soccer de la Nouvelle-Beauce) et ...