CRÉDIT : GILLES BOUTIN

Après plus d’une trentaine d’années de discussions, d’attente et d’élaboration, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, accompagné des représentants des gouvernements provincial et fédéral ainsi que des conseillers municipaux, a procédé à l’inauguration de cette infrastructure située dans le secteur Saint-Nicolas dont la conception représente un investissement de 35,5 M$.

Le Complexe aquatique multifonctionnel est «la plus grosse structure récréative jamais construite à Lévis».

«Le complexe aquatique est constitué de deux éléments essentiels dont le volet aquatique, qui comprend les deux bassins, ainsi que le volet danse et communautaire, qui comprend une salle communautaire et quatre studios de danse», a souligné François Bilodeau, directeur adjoint à la direction de la vie communautaire à la Ville de Lévis.

Somme toute, on y retrouve un bassin sportif, un bassin récréatif, des salles de réunions, des bureaux, une salle d’entraînement, quatre studios de danse, une salle multifonctionnelle, des gradins pour observer le bassin sportif et un espace traiteur.

«On passera de 37 heures de bain libre (par semaine sur le territoire lévisien) à 136 heures, non seulement ici, mais également dans la piscine de Charny et des deux autres dans l’est de la ville. Ça a des impacts positifs, non seulement à Saint-Nicolas, mais à la grandeur du territoire», a exposé M. Lehouillier.

En tout et pour tout, le Complexe aquatique multifonctionnel peut accueillir 1 400 personnes simultanément dans ses installations. «C’est probablement un des complexes aquatiques les plus modernes au Québec, on est très fiers de ça. C’est notre navire amiral au niveau des équipements sportifs», a ajouté le maire.

M. Bilodeau a également mentionné qu’il serait possible de voir quelques compétitions de sports en piscine comme la natation synchronisée ou le plongeon. De même que certains entraînements de différentes équipes sportives pourraient se dérouler dans le bassin sportif du tout nouveau complexe aquatique de Saint-Nicolas.

Sur l’investissement de 35,5 M$ pour la réalisation du projet, le gouvernement du Canada y a participé à hauteur de 9 M$ tandis que le gouvernement du Québec y a investi 5 M$, les 21,5 M$ restants ont été assurés par la Ville de Lévis.

Une programmation à venir

Jusqu’au 27 janvier, une programmation spéciale est en cours au Complexe aquatique multifonctionnel. Des visites du complexe pour la population sont prévues les 18 et 19 janvier et des bains libres gratuits seront offerts du 20 au 26 janvier prochains.

La programmation régulière devrait être dévoilée, le 27 janvier prochain. Notons que l’activité Tournée dans l’eau se déroulera les 9 et 22 février prochains afin de permettre aux jeunes de 8 à 17 ans d’essayer différentes disciplines aquatiques. Pour plus d’information ou s’inscrire aux différentes activités, consultez le ville.levis.qc.ca/visite-complexe.

Les plus lus

Une neuvième glace sera ajoutée en 2021 à Lévis

Lévis ajoutera une nouvelle patinoire intérieure de dimension olympique à l’Aréna de Lévis. La Ville a déposé une demande au gouvernement dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS), doté de 294 M$ pour l’ensemble du Québec.

La FHQ ne veut pas que le bâtiment des Scies Mercier soit démoli

Dans une lettre transmise le 27 janvier au secrétaire du comité de démolition et au conseil municipal de la Ville de Lévis ainsi qu'à la ministre de la Culture du Québec, la Fédération histoire Québec (FHQ) s'est opposée «catégoriquement» à la demande de démolition du 220, rue Napoléon-Mercier, le bâtiment qu'a occupé pendant plusieurs décennies l'entreprise lévisienne Les Scies Mercier.

Deux nouveaux sentiers hivernaux répertoriés à Lévis

La liste des sentiers qui figurent dans le Répertoire des sentiers hivernaux de Québec et Lévis élaboré par Ça marche Doc s’allonge avec six nouveaux parcours à découvrir sur les rives sud et nord.

La CSN demande que le réseau de la santé «redevienne un employeur de choix»

Les syndicats de la CSN représentant près de 20 000 employés du réseau de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ont fait le point, le 29 janvier, sur la pénurie et la rétention de main-d'oeuvre dans le réseau. Selon eux, les employés sont notamment à bout de souffle en raison de la «sévère pénurie de main-d'oeuvre».

L’OPC veut mettre un frein à la «surpopulation féline»

Estimant que Lévis vit un problème de «surpopulation féline», l’Organisme pour la protection des chats (OPC) demande à la Ville de Lévis de s’attaquer à cette problématique.

Réforme de la gouvernance scolaire : la CSN craint un recul pour la CSDN

Par voie de communiqué, le Syndicat soutien scolaire des Navigateurs, une unité affiliée à la CSN qui regroupe plus de 1 500 membres du personnel de soutien des secteurs administratif, technique en adaptation scolaire et en services de garde ainsi que du personnel de soutien manuel et de service de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN), a attaqué, le 27 janvier, la réforme envisagée par Qu...

Un Lévisien en vedette dans L’appartement

Nouvelle «série-réalité» du Club Illico, L’appartement aura des couleurs lévisiennes. En effet, l’un des cinq participants de l’émission, Pierre-Alexandre Imbeault, est originaire de Lévis. Une opportunité qui permettra au jeune de 19 ans de faire l’éloge de la différence, lui qui est en plein processus de transition de genre.

Conseil en bref : la biblio mobile, des jeux d’eau et le comité de toponymie reviennent

Une séance du conseil municipal s’est tenue le 10 février à l'hôtel de ville de Lévis. Voici en résumé les principaux points adoptés ou abordés lors de la séance par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 5 février 2020

L’avocate Marie-Ève Malenfant (1re photo) relève depuis peu un nouveau défi professionnel. Elle est de retour au sein du cabinet KSA Avocats.

Le projet de loi 40 adopté

Le projet de loi 40, qui vise à transformer les commissions scolaires en centres de services, à abolir les élections scolaires et à décentraliser la prise de décision, a été adopté le 8 février dernier.