Avec les séances de yoga-balles, la professeure de yoga Julie Cadorette veut notamment permettre aux élèves de Gérald Charron de développer des bases du yoga, comme la concentration et la respiration.

Bien connu pour ses projets pédagogiques permettant à ses élèves de vivre différentes activités originales pour développer leurs connaissances, Gérald Charron leur propose encore une fois une belle aventure lors de l’année scolaire en cours. Avec Je lis le passé, j’écris le présent et je conjugue le futur!, l’enseignant d’une classe de quatrième année du Programme arts, langues et sports (PALS) de l’École Saint-Joseph de Lauzon a concocté une série d’activités pour que ses élèves apprennent tout en leur donnant des outils pour être de bons citoyens.

«Comme dans mes précédents projets, il y a encore deux fils conducteurs qui sont primordiaux pour moi : l’histoire de la Nouvelle-France et le français. Donc, j’ai brodé une bonne partie des activités autour de ces deux thèmes. Également, je voulais inclure des activités qui allaient les protéger pour le futur», explique d’emblée l’enseignant sur quelques-uns des objectifs visés par son nouveau projet pédagogique.

Depuis le début de l’année scolaire, les élèves ont donc eu la chance de vivre plusieurs activités pour apprendre. Programmation d’un robot représentant un navire du 17e siècle devant franchir l’Atlantique pour atteindre la Nouvelle-France, ateliers sur le jeu d’échecs, cercles de lecture de romans autobiographiques, séances d’écriture misant davantage sur «l’évaluation pour l’élève» ou création de dessins représentant les pionniers de la Nouvelle-France ne sont que quelques exemples des expériences que les élèves de M. Charron ont pu vivre.

Désirant également bonifier son enseignement pour former ses élèves à être de futurs bons citoyens, l’enseignant bien connu comme «M. Projet» a prévu trois activités pour permettre à ses élèves «d’avoir un esprit sain dans un corps sain».

Discussions animées par la philosophie pour enfants, yoga-balles et cours de cuisine intégrant des élèves autistes permettent aux élèves de Gérald Charron de développer leur esprit critique, prendre soin de leur santé mentale et les sensibiliser à la bienveillance et à la différence.

«Par exemple, la philosophie pour enfants amène mes élèves à aller plus loin que de sortir un énoncé. Ils auront donc une pensée plus critique et ne se feront pas passer n’importe quel sapin. […] Quant au yoga-balles, c’est pour répondre à la problématique d’anxiété qui est présente chez nos élèves. Actuellement, on sent nos élèves plus anxieux. Nos élèves (du PALS) ont des horaires d’adulte. Je voulais leur donner des moyens pour faire face aux situations stressantes», illustre M. Charron.

«Un projet plus complet»

Et déjà, l’enseignant peut constater les effets positifs des différentes activités proposées dans le cadre de Je lis le passé, j’écris le présent et je conjugue le futur!. Des chercheuses universitaires qui ont tenu des ateliers dans la classe de Gérald Charron ont pu constater que ses élèves sont plus sceptiques. De même, le professeur a reçu plusieurs commentaires positifs en lien avec les ateliers de yoga-balles.

Toutefois, le plus grand motif de fierté de Gérald Charron est le fait que Je lis le passé, j’écris le présent et je conjugue le futur! est un projet «complet».

«Tout s’enchaîne. Quand on parle du jeu d’échecs, on parle de mathématiques, mais aussi de la résolution de problème, la mémoire ainsi que les capacités de concentration et d’anticipation. La philosophie pour enfants amène aussi cette capacité d’anticipation, de réflexion, tout comme la programmation du robot. Le projet, c’est comme une grande courtepointe où chacune des activités est reliée par deux fils : l’histoire et le français», partage-t-il.

Si ses élèves actuels participeront au cours des prochaines semaines à d’autres activités dans le cadre de Je lis le passé, j’écris le présent et je conjugue le futur!, Gérald Charron pense déjà au prochain projet pédagogique qu’il mettra en œuvre en 2020-2021. À cette occasion, «M. Projet» concoctera une nouvelle série d’activités originales qui mettront à l’avant-plan la lumière et les sciences.

Les plus lus

Travaux sur le pont Laporte : des mesures d’atténuation bientôt en place

En raison des entraves majeures qui seront en place à certains moments cet été sur le pont Pierre-Laporte, le ministère des Transports du Québec (MTQ) a dévoilé, le 13 mai, les mesures d’atténuation en transport collectif qui seront en place pour faciliter les déplacements des citoyens.

Deuxième dose : les Québécois pourront devancer leur rendez-vous à partir du mois prochain

Lors d'une mêlée de presse à l'Assemblée nationale, le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, a fait une mise à jour jeudi sur la campagne de vaccination. À cette occasion, il a notamment annoncé que les Québécois pourront devancer leur rendez-vous afin d'obtenir une deuxième dose d'un vaccin contre la COVID-19 à partir de juin.

Le tronçon de la peur

Des résidents de Saint-Nicolas se mobilisent afin que la Ville de Lévis et le ministère des Transports du Québec (MTQ) mettent en place des infrastructures sur la route Marie-Victorin (route 132) afin d’assurer la sécurité des piétons et des cyclistes dans le secteur du village. Plusieurs parents craignent qu’un drame survienne bientôt en raison de la configuration actuelle de cette portion de la ...

Les déchets ne seront ramassés qu'aux deux semaines cet été

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a confirmé, le 15 juin, que la collecte des déchets ne sera pas effectuée hebdomadairement cet été comme lors des dernières périodes estivales.

Dépistage massif à l'école primaire de Saint-Lambert-de-Lauzon

La Santé publique régionale mènera demain un dépistage massif auprès des élèves de 2e, 3e et 4e année de l'École du Bac, un établissement scolaire de Saint-Lambert-de-Lauzon.

Lévis passera en zone orange le 31 mai

SANTÉ. L’amélioration de la situation sanitaire au Québec fait en sorte que le gouvernement pourra aller de l’avant avec les premières phases du déconfinement qui s’amorceront vendredi et lundi. C’est ce qu’a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors de son point de presse hebdomadaire sur l’état de situation de la pandémie de COVID-19 au Québec.

Lévis demande une nouvelle fois aux résidents de l'ouest d'utiliser judicieusement l'eau

Comme la semaine dernière, la Ville de Lévis a lancé un appel aux résidents des quartiers Breakeyville, Charny, Saint-Étienne-de-Lauzon, Saint-Nicolas et Saint-Rédempteur, le 10 juin, afin qu'ils fassent un usage judicieux de l’eau potable pour toute la période estivale. Sinon, la municipalité n'aura pas d'autre choix que de mettre en place des interdictions d'utilisation.

COVID-19 : Chaudière-Appalaches passera en zone jaune lundi

En raison de l'amélioration de la situation épidémiologique de la région, la Chaudière-Appalaches passera au palier jaune (niveau préalerte) à compter de lundi.

Des rassemblements qui inquiètent à Saint-Rédempteur

Depuis le début de la pandémie, le parc Renaud-Maillette de Saint-Rédempteur est devenu un lieu très apprécié par les adolescents et les jeunes adultes de la région pour se rassembler. Toutefois, l’ampleur de ces fêtes improvisées commence à inquiéter certains utilisateurs de ces installations de la Ville de Lévis, dont l’Association de soccer Chaudière-Ouest (ASCO).

La collecte hebdomadaire des déchets retardée

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 28 mai, que la reprise de la collecte hebdomadaire des déchets en période estivale n'aura finalement pas lieu le lundi 31 mai, comme initialement prévue.