CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Des employés oeuvrant au siège social du Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles du spectre de l'autisme (CRDITSA) du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), situé dans le complexe du Collège de Lévis, vivent dans l'inquiétude depuis quelques jours en raison d'un cas de contamination à la COVID-19.

Selon deux sources du Journal, un membre de l'équipe, de retour de voyage, souffre de la maladie. Avant d'apprendre qu'il était infecté par la COVID-19, ce dernier aurait été en contact avec plusieurs collègues avant que la directive d'isolement pour les employés du gouvernement du Québec de retour de voyage n'entre en vigueur.

Selon l'une de ces sources, quatre autres personnes sont pour leur part en attente du résultat d'un test de dépistage. Devant cette situation, leurs collègues auraient demandé de pouvoir travailler de la maison, mais ils se sont vus refuser l'option du télétravail.

«La plupart des employés font des suivis par téléphone, car ils limitent les contacts avec la clientèle le plus possible, sauf pour urgence. Elles ont donc demandé de faire du télétravail, mais c'est refusé», a déploré l'une des sources du Journal.

«On se fait refuser le télétravail lors de journées complètes. On nous dit que nous n'avons pas les technologies pour le faire, notamment pour assurer la confidentialité des dossiers. Nous sommes exposés à un risque. Au bureau, mes collègues et moi, on n'arrête pas de se dire qu'on espère de ne pas se donner le virus. Tous les employés sont stressés. On essaie de construire nos horaires pour être le moins possible au bureau», a quant à elle partagé l'autre source du Journal.

Des lieux sécuritaires

Du côté du CISSS-CA, la directrice adjointe aux ressources humaines, communications et affaires juridiques, Kathy Plante, n'a pas voulu confirmer ou infirmer ces informations puisqu'elle est liée à des règles de confidentialité, tout comme le CISSS-CA.

Toutefois, elle a assuré que son organisation, «très préoccupée par la crise», supporte ses employés et que tout est fait pour assurer la sécurité des travailleurs du CISSS-CA.

«En ce qui a trait au télétravail, nous évaluons chacune des demandes une par une. Si les règles changent, nous modifierons notre approche. Si un gestionnaire demande à ses collègues de se présenter à son bureau, c'est que les lieux sont sécuritaires. Nous suivons à la lettre des procédures rigoureuses à ce niveau», a soutenu Mme Plante.

Du même souffle, la directrice adjointe aux ressources humaines, communications et affaires juridiques du CISSS-CA a rappelé d'autres mesures mises en place pour assurer le bien-être des salariés et des gestionnaires de l'organisation lors de la crise.

Selon les directives envoyées aux différentes équipes, il doit notamment y avoir un espace de deux mètres entre chaque employé, sinon, une alternative est trouvée pour que cette directive soit respectée.

De plus, tous les sites du CISSS-CA sont désinfectés chaque jour, une boîte courriel a été mise en place pour les salariés et les gestionnaires afin de répondre à toutes leurs questions en lien avec le coronavirus et un service d'accompagnement a été mis en place pour supporter les équipes qui en ressentent le besoin.

Les plus lus

Chronique historique - Lévis, «gare» de Québec

Certains lecteurs se souviennent peut-être de l’immense installation de trains miniatures jadis située au deuxième étage de l’ancienne gare de Lévis. Cette curiosité fascinante s’inscrivait dans le riche passé ferroviaire de notre territoire.

Une nouvelle approche intégrée à l’école Vision

L’École trilingue Vision Rive-Sud, conjointement avec la petite école Vision Lévis, a lancé, le 25 août dernier, son année scolaire. L’école située à Saint-Romuald intégrera graduellement au cours des trois à quatre prochaines années une nouvelle approche afin d’enseigner les langues secondes, c’est-à-dire l’approche neurolinguiste (ANL).

Le conseil se penche sur la démolition du 4610, route des Rivières

Les élus municipaux de Lévis se sont réunis, le 19 septembre, pour une séance extraordinaire du conseil municipal. À cette occasion, les conseillers municipaux et le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ont entendu les arguments des parties impliquées dans l’appel de la décision du comité de démolition de Lévis, autorisant la demande de démolition sous conditions du 4610, route des Rivières, à Sain...

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 7 septembre 2022

Le Groupe Maurice a un nouveau président et chef de la direction : Alain Champagne (1re photo).

L’Aventure médecine est lancée à Lévis

Après des années de préparation, l’Université Laval (UL) et ses partenaires, l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) et le réseau de la santé du Québec, ont lancé en septembre Aventure médecine. Comme leurs homologues à Rimouski, 18 étudiants ont pu amorcer leurs études en médecine à Lévis, à l’extérieur du campus lavallois. Le Journal a récemment pu rencontrer deux étudiants qui se sont lancés d...

Montréal-Québec à la course pour soutenir un jeune Lévisien malade

Lorsque le Montréalais Patrick Michel a appris que le fils de cinq ans de ses anciens collègues de travail était aux prises avec une leucémie, le sportif a rapidement organisé une course à pied entre Montréal et Québec afin d’amasser des fonds pour la famille lévisienne. Via Une course pour une vie, le Montréalais a parcouru les 270 km qui séparent Montréal et Québec, du 25 au 28 août derniers.

Distribution de verrous de pontet dans la région

Comme depuis plusieurs années, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) profitera de la tenue en septembre de la Journée mondiale de prévention du suicide afin de distribuer des verrous de pontet aux propriétaires d'armes à feu de la région.

Quelques étudiants en moins au Cégep de Lévis cet automne

Les étudiants du Cégep de Lévis effectuaient leur rentrée en classe dernièrement. Cette année, le Cégep de Lévis constate une légère baisse de sa population étudiante, une situation comparable au reste de la province.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 14 septembre 2022

Frédérick Purcell, directeur des ventes chez Groupe Lou-Tec, est très fier de son fils Tyler. Ce dernier a récemment participé à son initiation lors de la rentrée universitaire (1re photo).

Sanimax : des citoyens excédés débarquent au conseil municipal

Plusieurs citoyens de Lévis ont assisté à la séance ordinaire du conseil municipal, le 26 septembre, pour déposer une pétition signée par plus de 400 personnes demandant aux autorités de régler le problème des odeurs nauséabondes émises par l’usine Sanimax de Charny. Exaspérés par la problématique, ces résidents de l’ouest de la ville veulent que cette dernière soit réglée une bonne fois pour tout...