CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Dès la prochaine rentrée, il n’y aura plus de distanciation physique dans les autobus scolaires. Le ministère de l’Éducation a transmis de nouvelles directives sur la question aux centres de services scolaires, le 30 juin dernier.

Par Mélanie Labrecque - Collaboration spéciale

Dans une lettre envoyée aux parents, le Centre de services scolaire des Navigateurs (CSSDN) explique qu’il ne sera plus nécessaire de garder une distance d’un mètre entre les élèves dans les véhicules. De plus, deux élèves pourront être assis par banquette. Ainsi, 48 jeunes pourront prendre place à bord d’un même autobus.

Au primaire, le port du couvre-visage sera recommandé et sera obligatoire pour les élèves du secondaire.

De plus, le CSSDN demande aux parents qui le peuvent de reconduire eux-mêmes leur enfant à l’école afin de réduire le nombre de jeunes à transporter. L’organisation demande également de favoriser le recours à des solutions alternatives actives comme le Trottibus et les corridors scolaires.

Le CSSDN anticipe que d’ici la prochaine rentrée, les critères d’admissibilité au transport scolaire devraient revenir à la normale.

Pour le moment, les élèves de bassin vivant le plus loin de l’école et ceux en transfert obligatoire seront privilégiés lors de l’attribution des places. De plus, l’adresse principale inscrite au dossier sera la seule admissible.

Lorsque les critères habituels seront de nouveau en vigueur, le CSSDN les transmettra aux parents.

 

 

Les plus lus

Des bleuets pour la bonne cause

Dans le cadre d'une collecte de dons au profit de trois organismes communautaire, petits et grands pourront venir cueillir gratuitement des fruits à la Bleuetière DuRoy, à St-Étienne-de-Lauzon, les samedis 25 juillet, 1er et 8 août.

Lettre d'opinion - Un site qui a besoin d'amour

Il arrive parfois que l'ordre des choses établi soit bouleversé; dans une pièce avec un café, une plume s'éveille sur le tard, n'ayant ni crédit ni tribune pour se faire entendre. Incapable d'arrêter d'écrire, dans certain cas particulier, cela donna naissance, au début des années 1970, au phénomène du journalisme gonzo; le texte qui suit en est une tentative de ma part.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Après une accalmie d'une semaine, les autorités sanitaires ont confirmé, jeudi, qu'un nouveau cas d'infection au coronavirus avait été constaté en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

COVID-19: un nouveau cas en Chaudière-Appalaches

Après près d’une semaine sans nouveau cas, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a recensé une infection supplémentaire à la COVID-19, à Lévis. Depuis le début de la crise, 523 personnes ont contracté la maladie en Chaudière-Appalaches.

COVID-19 : quatre nouveaux cas dans la région

La «disparition» du nouveau coronavirus en Chaudière-Appalaches n'aura duré que 24 heures. Selon les plus récentes données des autorités sanitaires, quatre résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19.

Une nouvelle garderie à Saint-Jean-Chrysostome

Le Centre éducatif sous les arbres, une garderie privée subventionnée située sur l’avenue Taniata, ouvrira ses portes d’ici la fin septembre.

Une maison des aînés et alternative à Saint-Étienne-de-Lauzon

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, accompagnée de Marc Picard, député des Chutes-de-la-Chaudière, a annoncé la création d’une maison des aînés et alternative dans le secteur Saint-Étienne-de-Lauzon au prolongement de l’avenue Albert-Rousseau, le 28 juillet.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter

Sept personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs continue d'augmenter. Au Québec, le dernier bilan fait état de 145 nouveaux cas.