CRÉDIT : COURTOISIE

Tenue «sous le signe de la continuité» le 25 juin dernier, la 29e assemblée générale annuelle du Conseil régional de l’environnement de Chaudière-Appalaches (CRECA) a vu quelques changements au sein de son conseil d’administration. Tandis que François Barret a quitté son rôle d’administrateur, Alain Marcoux s’est joint au conseil d’administration de l’instance.

Ancien maire de Saint-Lambert-de-Lauzon, François Barret a été impliqué au sein du CRECA pendant plusieurs années. Il a notamment été président de l’organisme, de 2017 à 2019, et représentant de la Table régionale des élus municipaux de la Chaudière-Appalaches (TREMCA) au sein du conseil d’administration du CRECA. Pour sa part, Alain Marcoux remplace Bérénice Doyon sur le conseil d’administration en tant que représentant de l’Agence régionale de mise en valeur des forêts privées de la Chaudière.

Notons qu’à l’exception de ces changements, l’ensemble des administrateurs sortants qui sollicitaient un nouveau mandat ont été reconduits dans leurs fonctions. Lors de la prochaine année, cette équipe travaillera notamment sur le trentième anniversaire de l’organisme, comme l’a expliqué sa présidente, Véronique Brochu (sur la photo).

«Le conseil d’administration du CRECA est composé de gens passionnés et dynamiques qui ont à coeur la mise en oeuvre du développement durable dans la région et ceux-ci peuvent compter sur l’appui d’une solide équipe interne. Pour la prochaine année, le CRECA veillera à consolider ses acquis et accentuera ses communications dans le cadre de son trentième anniversaire en 2021», a conclu celle qui préside le conseil d’administration du CRECA depuis 2019.

Les plus lus

Des bleuets pour la bonne cause

Dans le cadre d'une collecte de dons au profit de trois organismes communautaire, petits et grands pourront venir cueillir gratuitement des fruits à la Bleuetière DuRoy, à St-Étienne-de-Lauzon, les samedis 25 juillet, 1er et 8 août.

Lettre d'opinion - Un site qui a besoin d'amour

Il arrive parfois que l'ordre des choses établi soit bouleversé; dans une pièce avec un café, une plume s'éveille sur le tard, n'ayant ni crédit ni tribune pour se faire entendre. Incapable d'arrêter d'écrire, dans certain cas particulier, cela donna naissance, au début des années 1970, au phénomène du journalisme gonzo; le texte qui suit en est une tentative de ma part.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Après une accalmie d'une semaine, les autorités sanitaires ont confirmé, jeudi, qu'un nouveau cas d'infection au coronavirus avait été constaté en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

COVID-19: un nouveau cas en Chaudière-Appalaches

Après près d’une semaine sans nouveau cas, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a recensé une infection supplémentaire à la COVID-19, à Lévis. Depuis le début de la crise, 523 personnes ont contracté la maladie en Chaudière-Appalaches.

COVID-19 : quatre nouveaux cas dans la région

La «disparition» du nouveau coronavirus en Chaudière-Appalaches n'aura duré que 24 heures. Selon les plus récentes données des autorités sanitaires, quatre résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19.

Une nouvelle garderie à Saint-Jean-Chrysostome

Le Centre éducatif sous les arbres, une garderie privée subventionnée située sur l’avenue Taniata, ouvrira ses portes d’ici la fin septembre.

Une maison des aînés et alternative à Saint-Étienne-de-Lauzon

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, accompagnée de Marc Picard, député des Chutes-de-la-Chaudière, a annoncé la création d’une maison des aînés et alternative dans le secteur Saint-Étienne-de-Lauzon au prolongement de l’avenue Albert-Rousseau, le 28 juillet.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter

Sept personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs continue d'augmenter. Au Québec, le dernier bilan fait état de 145 nouveaux cas.