CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, accompagnée de Marc Picard, député des Chutes-de-la-Chaudière, a annoncé la création d’une maison des aînés et alternative dans le secteur Saint-Étienne-de-Lauzon au prolongement de l’avenue Albert-Rousseau, le 28 juillet.

Ce sont 120 places qui seront créées d’ici la fin 2021 ou le début 2022, dont 96 pour les aînés et 24 pour les adultes ayant des besoins spécifiques, c’est-à-dire des adultes de 65 ans et moins vivants avec des troubles neurocognitifs.

«Nous allons prendre les personnes en perte d’autonomie modérée et les garder pour qu’il y ait un prolongement pour ne pas déménager les personnes d’un endroit à un autre», a précisé Marguerite Blais.

Cette maison des aînés et alternative est un type d’hébergement nouveau genre qui ressemble plutôt à un domicile qu’un milieu hospitalier et qui favorise les contacts humains ainsi qu’un style de vie actif. 10 unités de 12 places chacune seront mises sur pied, chacun des résidents aura accès à sa douche et sa toilette individuelles et partagera une cuisine ainsi qu’un salon avec onze autres résidents.

Chacune des unités sera climatisée, les usagers auront également accès à un jardin extérieur pour faire multiple activité. De plus, un plus grand nombre d’éducateurs spécialisés et de techniciens en loisirs seront sur place pour les accompagner, a assuré la ministre responsable.

«(Il y aura) beaucoup plus de mesures de protection additionnelles, ce n’était pas prévu quand on a conçu les maisons des aînés, mais c’est venu avec la COVID-19», a ajouté Mme Blais.

Un système de ventilation mécanique, un plus grand nombre de toilettes pour le personnel, des vestiaires pour le personnel, des sas pour que le personnel se change entre les unités et des installations mécaniques pour séparer le souillé du propre dans les cuisines seront installés.

Une meilleure qualité de vie pour les aînés

«Chaque année, il y a des enfants (de personnes âgées) qui venaient nous voir parce qu’ils devaient déménager leurs parents dans des résidences et années après année, il n’y avait pas de place dans les Chutes-de-la-Chaudière. Il fallait aller dans Bellechasse, Lévis ou la Beauce, si on veut vraiment respecter les personnes aînées, il faut leur permettre de vivre leurs derniers moments dans leur communauté où ils ont toujours vécu», a partagé Marc Picard.

Selon les instances gouvernementales, ce type d’hébergement et les installations de préventions qui y seront installés seront aussi bénéfiques «pour le personnel qui travaille dans ces milieux, et contribuera d’ailleurs à l’attractivité et à la rétention de cette main-d’œuvre».

Rappelons que cette maison des aînés et alternative figure dans le Plan québécois des infrastructures 2020-2030 comprenant une enveloppe de 309 M$ pour l’ensemble des projets qui s’y trouvent. Ce sont 3 000 nouvelles places que le gouvernement du Québec souhaite créer via les maisons des aînés ou alternatives, dont 2 600 devraient être livrées à la fin 2022.

Les plus lus

COVID-19 : la clinique de dépistage de Lévis déménage au centre-ville

La clinique de dépistage de la COVID-19 de Lévis déménagera ses pénates cette semaine. Dès mercredi, elle sera désormais située dans les anciens locaux de Bingo Rive-Sud, dans la suite 180 du 50, route du Président-Kennedy (Place Lévis).

Les résidents du quartier de l’Aquifère mécontents

Face au développement immobilier, le Quartier Élévation, à Saint-Nicolas, les résidents de la rue de l’Aquifère et des voies alentours se mobilisent pour que le projet de 6 immeubles de 6 à 14 étages soit revu afin de mieux s’intégrer à ce secteur unifamilial.

La vaccination élargie à deux nouveaux groupes prioritaires en Chaudière-Appalaches

Depuis aujourd'hui la vaccination est élargie aux travailleurs essentiels de milieux à risque important d’éclosion et à certaines personnes ayant une maladie chronique.

Personne n’est invincible face à la COVID-19

Les dernières semaines n’ont pas été de tout repos pour Sébastien Duclos et sa famille. Ils se remettent tous de la COVID-19 qu’ils auraient contractée, croit-il, au début du mois d’avril, peu avant Pâques. Après avoir vécu les «12 pires jours» de sa vie, il a lancé un cri du cœur sur les médias sociaux implorant ses proches de ne pas «baisser la garde» face au virus et de respecter les normes san...

Transformer sa mort en nouvelle vie pour d’autres personnes

Si Françoise Leblond nous a quittés en mai 2019, sa générosité continue de faire une différence dans notre société. Après avoir eu recours à l’aide médicale à mourir (AMM), l’infirmière auxiliaire lévisienne a fait don de ses poumons, de ses reins et de son foie.

Fin des mesures d’urgence à Lévis et retour au palier rouge

À partir du 10 mai, les mesures spéciales d’urgence seront levées en dans la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches, sauf dans trois MRC : Beauce-Sartigan, Robert-Cliche et des Etchemins. Toutes les écoles primaires de Chaudière-Appalaches pourront rouvrir dès cette date.

Le conseil municipal se penche sur l’avenir de l’ancien hôtel Victoria

Lors d’une séance extraordinaire de l’instance le 3 mai, les membres du conseil de municipal de Lévis ont entendu les appels déposés à la suite de la décision rendue par le comité de démolition dans le dossier de l’ancien hôtel Victoria. Deux groupes ont alors pu faire valoir leurs arguments, quelques mois après que le comité de démolition a refusé la demande de démolition déposée par le propriéta...

Chronique historique - Le méconnu Fort de Beaumont

Élément à part entière de la défense côtière de Québec lors de la Première Guerre mondiale (1914-1918), le Fort de Beaumont est, sans doute, le moins connu des six forts de la Rive-Sud de Québec.

La demande de démolition du bâtiment des Scies Mercier approuvée

Lors d’une séance de l’instance le 13 avril dernier, le comité de démolition de la Ville de Lévis a annoncé qu’il approuvait la demande de démolition et le projet de remplacement déposés par les propriétaires du bâtiment des Scies Mercier. Ils pourront donc aller vraisemblablement de l’avant avec la démolition du bâtiment situé sur la rue Napoléon-Mercier, dans le Vieux-Lévis, et l’érection par la...

COVID-19 : toujours près de 200 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 191 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus.