Merci à la COVID-19. Vous avez bien lu, je remercie le virus qui se promène dans la société depuis presque un an. Ne jugez pas mon affirmation trop rapidement, prenez le temps de voir ce que j’ai à dire.

Je ne remercierai pas le coronavirus d’avoir tué des millions de personnes, d’avoir brisé des couples/familles, d’avoir annulé des événements importants dans la vie de certaines personnes. Dans la vie, il y a le bon et le mauvais côté de la médaille et c’est pour cela que je voulais vous exprimer mon opinion.

Je veux voir le positif des conséquences liées à la COVID, puisque je suis exaspérée de seulement voir le négatif. Pour vous mettre en contexte, je suis à ma première année de cégep et j’étudie dans le programme littérature, théâtre et création au Cégep de Lévis pour ensuite faire mon baccalauréat en enseignement au primaire. Tous mes cours sont en ligne, excepté mon cours de théâtre le lundi, qui lui est en présentiel. Le début de la pandémie a été difficile pour moi, tout d’abord il y a eu la fin de mon secondaire assez singulière, mais il y a aussi eu mon bal et ma remise de diplôme qui ont été reportés. Cependant grâce à la COVID, j’ai pu travailler au service de garde de mon école primaire le midi durant mon 5e secondaire, ce qui a été une expérience très enrichissante pour moi.

Le virus m’a aidé à retrouver la motivation pour me remettre en forme, d’aller dehors et faire des marches pour explorer l’extérieur. Celui-ci m’a fait découvrir une passion pour la pâtisserie, d’ailleurs cela me motivait aussi à m’entraîner… La COVID m’a aussi permis de découvrir ma passion pour l’écriture, et grâce à cela j’ai participé à quelques concours de plumes. Je suis aussi reconnaissante d’avoir encore des cours de théâtre malgré la distanciation sociale. Je suis aussi allée me décrocher un emploi étudiant dans une épicerie pour me tenir occupée et pour connaitre de nouvelles personnes malgré le contexte actuel.

Selon moi, les cours en ligne m’ont aidé à être plus organisé. Malgré le fait que je sois la plupart du temps chez moi, je me planifie un horaire de la semaine et cela me rend plus autonome. La pandémie m’a aussi fait réaliser que je suis extrêmement chanceuse d’avoir des parents et un entourage aussi présents pour moi. Même si je suis loin de certaines personnes importantes dans ma vie et que je préférai avoir leur présence physique à mes côtés, je sais qu’elles seront toujours là pour moi, et ce, même si c’est par vidéoconférence.

C’est pour cela que je remercie la COVID, je remercie ce virus de m’avoir permis de m’être encore plus développée, de m’avoir responsabilisée et de me faire réaliser que je suis extrêmement chanceuse d’avoir la vie que je mène. Malgré les embuches que la pandémie peut nous apporter, restons positifs et voyons le bon côté des choses.

Lili-Rose Charest

Lévis

 

Les plus lus

Plusieurs occasions pour célébrer le Québec

Avec la reprise des activités dans la société, les occasions de souligner la Fête nationale du Québec seront nombreuses dans le Grand Lévis, les 22, 23 et 24 juin prochains.

Programmation dévoilée pour le Festibière de Lévis

En vue de sa quatrième édition qui se déroulera du 30 juin au 3 juillet au quai Paquet, le Festibière de Lévis a dévoilé la programmation détaillée de sa mouture 2022, le 6 juin.

École anglophone à Lévis : début de la construction

La première pelletée de terre de l’école anglophone, située sur le chemin du Sault à Saint-Romuald, a eu lieu le 17 juin. Quelques porte-parole de la Commission scolaire Central Québec (CSCQ) en ont profité pour faire un discours, et donner des détails sur le dossier.

La Fête de la famille misera sur des classiques

Après une pause forcée de deux ans en raison de la pandémie, la Fête de la famille de Lévis sera de retour au centre communautaire de Saint-Rédempteur (1325, rue de Saint-Denis), les 10, 11 et 12 juin. Lors de la 13e édition de l’événement lévisien, les familles de la région pourront profiter de plusieurs activités qui amuseront autant les petits que les grands.

Le ministère de l'Environnement prend une ordonnance contre une bleuetière de Saint-Étienne

Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) a annoncé, le 13 juin qu’il a pris une ordonnance à l’égard de Bleuetière Duroy, un établissement de Saint-Étienne-de-Lauzon.

Palmarès des pires routes de CAA-Québec : des artères lévisiens s'y retrouvent

Comme à son habitude, CAA-Québec a tenu son traditionnel palmarès des pires routes du Québec ce printemps. L'organisme a dévoilé, le 8 juin, ses classements finaux et plusieurs rues lévisiennes s'y retrouvent.

Québec veut en finir avec les véhicules sur la traverse Québec-Lévis

Le gouvernement Legault pense à remplacer par des navettes fluviales destinées aux cyclistes et piétons, les navires actuels qui arriveront en fin de vie dans dix ans.

Projet UMANO : inauguration d’une piste multiroulante

Le Groupe CSB a officiellement inauguré une piste multiroulante publique ce matin, sur le chemin des Forts à Lévis. Cette installation qui fait partie du projet immobilier UMANO, est unique en son genre à Lévis et les envions.

Chronique historique - Une énigme historique de temps de guerre

Un article de journal du 1er juillet 1915 nous raconte la découverte à Lévis en juin 1915 d’un mystérieux dépôt de dynamite près du parc Shaw, site actuel de la Terrasse du Chevalier-De Lévis. À moins d’avis contraire, cette histoire reste, encore aujourd’hui, à résoudre.

De Lévis à Vancouver en vélo tandem

Destination commune, c’est le projet de deux amoureux de vélo qui se sont lancé le défi de traverser le Canada. Tout au long de leur périple, Ella Sargent et Rémi Proteau animeront des activités pour promouvoir la pratique cycliste. L’équipage s’est lancé dans l’aventure le 30 mai dernier.