CRÉDIT : ARCHIVES

J’aimerais partager une version différente de l’événement «COVID-19 : un plancher de danse dans une école secondaire de Lévis» (article de Jean-François Racine du 18 novembre 2020 dans le Journal de Québec).

Je suis une élève en 5e secondaire à l’école secondaire Pointe-Lévy. Et oui, mercredi matin, l’école a organisé, comme à chaque année, un déjeuner des finissants. Dans les années précédentes, les déjeuners, sans COVID, se déroulaient à la cafétéria, avec un repas chaud et un beau rassemblement de tous les 5e secondaire, accompagnés de musique et de décors, selon un thème précis.

Cette année, en respect avec les consignes de la Santé publique, des repas froids étaient servis dans notre classe-bulle. À notre arrivée, quelle joie nous avons ressentie d’entendre la musique résonner et de sentir une atmosphère ressemblant à une fête! Un DJ était installé dans le hall d’entrée, sur une petite scène, les lumières étaient tamisées et il y avait des espaces prévus pour prendre des photos, avec nos déguisements liés au thème. Nous avons vécu un court moment de bonheur, où le temps a semblé s’arrêter. Nous nous sommes dirigés à nos classes-bulles et la musique était diffusée live aux étudiants dans les locaux. Nous avons joué au bingo pendant cette pause de l’horaire habituel.

La situation actuelle est très difficile pour tous, et aussi pour nous, les adolescents. Nous devons faire le deuil de plusieurs choses dont des rencontres avec nos amis, en dehors de l’école. Nous sommes résilients et acceptons tant bien que mal cette nouvelle réalité. La direction de l’école et nos professeurs font d’immenses efforts afin que nous puissions avoir un semblant de dernière année du secondaire. Je leur lève mon chapeau et les remercie. Nous sommes plus qu’incertains de la tenue d’un bal de finissants et de la remise de diplômes, tels qu’on les connaît. Encore des deuils à prévoir.

Le DJ étant invité à rester jusqu’après la fin de la première pause, certains élèves ont profité de l’occasion pour se rassembler près du hall d’entrée. Ce rassemblement a duré un maximum de cinq minutes, avant que des professeurs viennent disperser les étudiants et les inviter à se rendre à leur local respectif. Je tiens à mentionner que le port du masque est très bien respecté à l’école, tous le portent avec beaucoup de rigueur. 

Pouvons-nous vivre de petits moments de bonheur, à 16-17 ans, à une étape cruciale de notre vie, sans se faire critiquer ouvertement et publiquement? 

Sachez que je comprends les craintes soulevées dans l’article et je suis tout à fait en accord avec les mesures de Santé publique. Mais cet événement anodin ne mérite pas le jugement qu’il reçoit et la direction de l’école et toute son équipe devraient plutôt être saluées de la créativité et la patience dont ils font preuve pour nous donner quelques petits plaisirs, en ces moments, avouons-le, déprimants.

Élyse Proteau
Élève de 5e secondaire
Programme de Langues et Multimédias
École secondaire Pointe-Lévy

Les plus lus

COVID-19 : la clinique de dépistage de Lévis déménage au centre-ville

La clinique de dépistage de la COVID-19 de Lévis déménagera ses pénates cette semaine. Dès mercredi, elle sera désormais située dans les anciens locaux de Bingo Rive-Sud, dans la suite 180 du 50, route du Président-Kennedy (Place Lévis).

Les résidents du quartier de l’Aquifère mécontents

Face au développement immobilier, le Quartier Élévation, à Saint-Nicolas, les résidents de la rue de l’Aquifère et des voies alentours se mobilisent pour que le projet de 6 immeubles de 6 à 14 étages soit revu afin de mieux s’intégrer à ce secteur unifamilial.

La vaccination élargie à deux nouveaux groupes prioritaires en Chaudière-Appalaches

Depuis aujourd'hui la vaccination est élargie aux travailleurs essentiels de milieux à risque important d’éclosion et à certaines personnes ayant une maladie chronique.

Personne n’est invincible face à la COVID-19

Les dernières semaines n’ont pas été de tout repos pour Sébastien Duclos et sa famille. Ils se remettent tous de la COVID-19 qu’ils auraient contractée, croit-il, au début du mois d’avril, peu avant Pâques. Après avoir vécu les «12 pires jours» de sa vie, il a lancé un cri du cœur sur les médias sociaux implorant ses proches de ne pas «baisser la garde» face au virus et de respecter les normes san...

Transformer sa mort en nouvelle vie pour d’autres personnes

Si Françoise Leblond nous a quittés en mai 2019, sa générosité continue de faire une différence dans notre société. Après avoir eu recours à l’aide médicale à mourir (AMM), l’infirmière auxiliaire lévisienne a fait don de ses poumons, de ses reins et de son foie.

Fin des mesures d’urgence à Lévis et retour au palier rouge

À partir du 10 mai, les mesures spéciales d’urgence seront levées en dans la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches, sauf dans trois MRC : Beauce-Sartigan, Robert-Cliche et des Etchemins. Toutes les écoles primaires de Chaudière-Appalaches pourront rouvrir dès cette date.

Le conseil municipal se penche sur l’avenir de l’ancien hôtel Victoria

Lors d’une séance extraordinaire de l’instance le 3 mai, les membres du conseil de municipal de Lévis ont entendu les appels déposés à la suite de la décision rendue par le comité de démolition dans le dossier de l’ancien hôtel Victoria. Deux groupes ont alors pu faire valoir leurs arguments, quelques mois après que le comité de démolition a refusé la demande de démolition déposée par le propriéta...

Chronique historique - Le méconnu Fort de Beaumont

Élément à part entière de la défense côtière de Québec lors de la Première Guerre mondiale (1914-1918), le Fort de Beaumont est, sans doute, le moins connu des six forts de la Rive-Sud de Québec.

La demande de démolition du bâtiment des Scies Mercier approuvée

Lors d’une séance de l’instance le 13 avril dernier, le comité de démolition de la Ville de Lévis a annoncé qu’il approuvait la demande de démolition et le projet de remplacement déposés par les propriétaires du bâtiment des Scies Mercier. Ils pourront donc aller vraisemblablement de l’avant avec la démolition du bâtiment situé sur la rue Napoléon-Mercier, dans le Vieux-Lévis, et l’érection par la...

COVID-19 : toujours près de 200 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 191 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus.