CRÉDIT : COURTOISIE

Si les études pèlerines sont un champ académique bien présent chez nos voisins américains, ce champ d’études commence à connaître une certaine effervescence au Québec. Avec le sociologue Michel O’Neill, Éric Laliberté, doctorant en théologie spécialisé en études pèlerines et résident de Saint-Michel-de-Bellechasse, a dirigé la création du premier livre sur les études pèlerines au Québec depuis 1981 : Pèlerinage, marche pèlerine et marche de longue durée au Québec.

«(Il était important pour moi de lancer un livre sur le sujet) puisque le phénomène du pèlerinage prend beaucoup d’ampleur, particulièrement avec la popularité des chemins de Compostelle depuis plusieurs années. À l’époque, le pèlerinage avait un sens uniquement religieux, mais désormais, il s’agit d’une expérience qui peut prendre plusieurs sens. Avec les études pèlerines, on veut justement étudier ce phénomène sous plusieurs perspectives», a expliqué M. Laliberté, sur ce qui l’a poussé à travailler à la création de ce livre.

Pour offrir un large éventail du phénomène pèlerin, allant de la théologie à la santé, le Bellechassois et Michel O’Neill, un sociologue qui a longuement vécu à Lévis, ont décidé de réunir plusieurs spécialistes qui ont été invités à écrire un chapitre pour Pèlerinage, marche pèlerine et marche de longue durée au Québec.

En plus de présenter la vision que des chercheurs d’autres pays ont de ce phénomène, le livre dirigé par Éric Laliberté et Michel O’Neill et publié aux Presses de l’Université Laval aborde également les pratiques pèlerines au Québec ainsi qu’ailleurs à travers le monde. Marche comme stratégie de décolonisation, représentations cinématographiques de marches de longue durée ou chemins pèlerins à travers le monde ne sont que quelques-uns des sujets abordés par les spécialistes invités.

«En raison de Compostelle, on pense qu’un pèlerinage ne peut qu’être une marche. Mais il y a d’autres contextes de vivre un pèlerinage. Un pèlerinage, ça peut être de se rendre à Memphis pour visiter la maison d’Elvis Presley puisque ce chanteur a eu une grande influence dans notre vie. La relecture de soi qu’amène le pèlerinage peut être amenée également par des lieux. Longtemps, nous avons pensé que le pèlerinage était une quête identitaire, mais il s’agit aussi de savoir où l’on se situe par rapport aux autres», a illustré le spécialiste bellechassois sur les différents champs d’études qu’abordent les études pèlerines.

Une année fort occupée

En plus de la sortie en avril de Pèlerinage, marche pèlerine et marche de longue durée au Québec, Éric Laliberté travaille aussi à l’organisation d’un colloque sur les études pèlerines, qui aura lieu les 22 et 23 avril en ligne dans le cadre du premier congrès de la Société québécoise de l’étude de la religion (SQER). 

Le dernier colloque sur le sujet au Québec avait été tenu en 1976 à Saint-Gervais par le regretté père Benoît Lacroix et Pierre Boglioni. À l’époque, l’activité était consacrée aux pèlerinages catholiques alors que le colloque d’avril prochain proposera une approche globale du phénomène. Des spécialistes discuteront notamment des origines du pèlerinage, de représentations cinématographiques du phénomène ainsi que des impacts physiques des longues marches sur la santé.

De plus, Éric Laliberté a collaboré à la création de trois autres livres qui sortiront plus tard cette année. Il a été invité à écrire un chapitre pour présenter un point de vue québécois dans un livre produit en France qui «rendra hommage» au pèlerinage de Compostelle. De plus, avec sa complice Brigitte Harouni de Bottes et Vélo, un site Web dédié au pèlerinage à pied ou à vélo, Éric Laliberté a écrit un livre sur l’expérience pèlerine. Enfin, Éric Laliberté a travaillé sur un ouvrage dédié à la spiritualité en temps de pandémie.

Les plus lus

COVID-19 : Chaudière-Appalaches touchée inégalement par la 3e vague

La troisième vague de la pandémie de COVID-19 frappe bel et bien Chaudière-Appalaches, a confirmé la directrice régionale de santé publique de la Chaudière-Appalaches, la Dre Liliana Romero, lors d’une entrevue avec le Journal ce 31 mars. La région est toutefois divisée en deux zones, l’une sous contrôle, l’autre dans une situation critique.

Lévis resserrera sa réglementation sur les animaux

L’administration Lehouillier a présenté les détails de sa nouvelle réglementation sur les animaux de la Ville de Lévis qu’elle déposera lundi prochain. Entrant en vigueur le 19 avril prochain, l’ensemble de règles permettra la mise en place de plusieurs mesures afin «d’assurer davantage la sécurité des Lévisiens et le bien-être des animaux».

Mesures spéciales d'urgence : déception et colère au sein de la communauté lévisienne

La décision du gouvernement provincial d'imposer un reconfinement strict à Lévis afin d'endiguer la troisième vague de la pandémie de COVID-19 a été accueillie avec des sentiments mitigés par plusieurs intervenants lévisiens.

COVID-19 : importante hausse du nombre de cas en Chaudière-Appalaches

Le nombre journalier de cas de COVID-19 découverts en Chaudière-Appalaches a fait un important bond. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 33 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus.

En classe avec de jeunes entrepreneurs

Les sept élèves de la classe de langage du deuxième cycle du pavillon Maria-Dominique de l’École Notre-Dame-d’Etchemin se sont lancés en affaires au mois de novembre passé. Accompagnés de leur enseignante, Marie-Joëlle Vézina, et de l’éducatrice spécialisée de la classe, Marilyn Huppé-Gagné, les élèves de l’école primaire de Saint-Romuald ont créé la Jouet-Thèque.

COVID-19 : important bond des nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

La pandémie semble prendre de nouveau de l'ampleur en Chaudière-Appalaches, alors que le nombre de nouveaux cas de COVID-19 découverts dans la région a fait un important bond. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 67 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le corona...

COVID-19 : 136 nouveaux cas et 1 décès supplémentaire en Chaudière-Appalaches

La troisième vague de la pandémie continue de prendre de l'ampleur dans la région. Selon les données publiées dimanche par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS), 136 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus. De plus, un nouveau décès lié à la COVID-19 a été enregistré dans la région.

COVID-19 : autre bond des nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 142 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19. Il s'agit de la quatrième journée consécutive où plus de 100 nouveaux cas sont enregistrés en Chaudière-Appalaches.

COVID-19 : légère augmentation des nouveaux cas et un nouveau décès dans la région

Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie dans la région du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 51 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19. De plus, un résident de la région a récemment succombé des suites d'une infection au coronavirus, une première depuis p...

Un jardin à la mémoire de Norah et Romy

Accompagnée d’Amélie Lemieux, mère de Norah et Romy Carpentier, Josée Masson, fondatrice, présidente et directrice générale de Deuil-Jeunesse, a annoncé qu’un jardin sera construit derrière les locaux de l’organisme de Québec pour commémorer le décès des deux fillettes lévisiennes l’été dernier. Dessinées à l’image des intérêts de Norah et Romy, les esquisses des plans du Jardin Norah et Romy ont ...