Une deuxième cohorte du Parcours d’accompagnement en développement durable est prévue pour septembre prochain. CRÉDIT : COURTOISIE

En novembre dernier, la Coop FA démarrait les activités de sa première cohorte d’entreprises au sein de son tout nouveau Parcours d’accompagnement en développement durable. Pendant les sept derniers mois, six entreprises de la région ont planché et collaboré sur la création d’initiatives de développement durable et leur implantation au sein de leur organisation respective.

«Ça faisait quelques années que les entreprises nous appelaient pour avoir un accompagnement en développement durable, on référait ailleurs et finalement, ça revenait toujours à nous. On s’est rendu compte qu’il y avait vraiment une nécessité de répondre à ce besoin des entreprises», expose d’emblée Geneviève Delisle-Thibeault, conseillère principale à la Coop FA.

Ce sont René Bégin, associé et vice-président à la direction chez Lemieux Nolet, ainsi qu’Annie Pellerin, de la Caisse Desjardins de Lévis, qui ont été les ambassadeurs du projet et qui ont recruté quatre autres entreprises pour former la première cohorte du parcours. En plus de Lemieux Nolet et de la Caisse Desjardins de Lévis, la Caisse Desjardins de la Chaudière, le Centre Desjardins aux entreprises Lévis-Lotbinière-Bellechasse, Dessercom et Logisco ont fait partie de cette première mouture.

Ainsi, ce sont 50 heures qui ont été investies par les entreprises au sein du projet, dont 32 heures tous ensembles et 18 heures en coaching spécifique. «C’était vraiment un processus de cocréation avec les entreprises et nous. L’idée, c’était vraiment de les faire travailler ensemble, que leurs idées et leurs réflexions puissent bénéficier à plusieurs d’entre eux», partage Mme Delisle-Thibeault.

Un processus et des idées concrètes

Ainsi, les entreprises ont travaillé sur les trois sphères du développement durable, c’est-à-dire la gouvernance, la sphère sociale et celle environnementale. Plusieurs idées et procédés concrets ont été entamés au sein des entreprises. L’une d’entre elles a implanté la collecte des matières pour le compost et une autre s’est penchée sur la récupération des vêtements qu’elle fournissait à ses employés.

Le virage au sans-papier, la diminution des gaz à effet de serre liés au transport et la mise en place d’une chaîne d’approvisionnement plus responsable ont été d’autres idées sur lesquelles les entreprises ont travaillé.

«L’idée, c’était vraiment de faire émerger des propositions et de les mettre en action.»

La Coop FA accompagnée de Marie-Andrée Roy services-conseils, une conseillère stratégique avec l’expertise nécessaire pour mettre en place le projet, a également invité des conférenciers lors des rencontres avec les entreprises, a fait des analyses des forces et faiblesses des organisations participantes ainsi qu’enseigner les diverses façons de mobiliser une entreprise et ses employés à une politique et des initiatives de développement durable.

Une deuxième cohorte à venir

Après le succès de cette première cohorte, la Coop FA travaille actuellement au développement d’une suite à son Parcours d’accompagnement en développement durable où elle aimerait accueillir 10 nouvelles entreprises et démarrer ses activités en septembre prochain.

En raison de la pandémie, la première édition du parcours de la Coop FA ne s’est tenue que de façon virtuelle, une formule qui a très bien fonctionné pour les organisations et qui teintera la prochaine cohorte.

«On risque de proposer une formule semblable, peut-être avec un peu plus de présentiel, si c’est possible, pour que les gens se rencontrent, mais on veut garder le virtuel en majorité parce que ça se place mieux à l’horaire», souligne Geneviève Deslisle-Thibeault.

En ce moment, la Coop FA en est à l’élaboration de sa prochaine édition et est toujours à la recherche d’entreprises intéressées à y participer. L’organisation souhaiterait attirer des entreprises de milieux différents et de grosseurs différentes pour apporter une grande diversité à la table de travail.

«On espère d’avoir des entreprises diversifiées, ça a adonné comme ça que ce ne soit que des entreprises de services, mais ce serait vraiment intéressant d’avoir des entreprises qui produisent des biens, même des PME. Ça amène des idées et des propositions auxquelles on n’aurait peut-être pas pensé», conclut la conseillère principale à la Coop FA.

Des élèves mobilisés grâce au programme Carbone Scol’ERE

Ce sont 340 classes de quatrième, cinquième et sixième années du primaire à travers la province qui ont pris part au programme Carbone Scol’ERE, qui vise à sensibiliser et éduquer les élèves à propos des bases scientifiques sous-tendant les changements climatiques et les gaz à effet de serre, au cours de la dernière année scolaire.

Malgré la pandémie, l’organisation recense des résultats provisoires indiquant que les gestes posés au quotidien pour réduire les émissions de gaz à effet de serre des élèves, familles et enseignants qui ont participé au programme ont contribué à la réduction de plus de 4 millions de kilogrammes de CO2 équivalent. Pour les régions de la Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale, ce sont 84 classes qui y ont participé et qui ont contribué à une réduction totale de 1 077 tonnes de CO2 équivalent.

 Afin d’offrir le programme aux élèves malgré les restrictions de la pandémie, la Coop FA, instigatrice du projet, a adapté son offre de services, son matériel pédagogique et a proposé des animations par visioconférence tout au long de l’année.

 Encore une fois cette année, le nombre de classes participantes au programme Carbone Scol’ERE a augmenté comparativement à l’année précédente. Carbone Scol’ERE tient également à remercier tous les collaborateurs du projet qui ont fait preuve de grande flexibilité.

Les plus lus

Lévis ne veut pas que ses citoyens s’ennuient cet été

C’est le 2 juin dernier que la Ville de Lévis a dévoilé la programmation de l’édition 2022 de Cet été, je parcours Lévis. Grâce à un investissement de plus de 1 M$, la municipalité offrira plus de 200 activités sur 30 sites répartis à travers la ville lors de la belle saison.

Plusieurs occasions pour célébrer le Québec

Avec la reprise des activités dans la société, les occasions de souligner la Fête nationale du Québec seront nombreuses dans le Grand Lévis, les 22, 23 et 24 juin prochains.

Programmation dévoilée pour le Festibière de Lévis

En vue de sa quatrième édition qui se déroulera du 30 juin au 3 juillet au quai Paquet, le Festibière de Lévis a dévoilé la programmation détaillée de sa mouture 2022, le 6 juin.

École anglophone à Lévis : début de la construction

La première pelletée de terre de l’école anglophone, située sur le chemin du Sault à Saint-Romuald, a eu lieu le 17 juin. Quelques porte-parole de la Commission scolaire Central Québec (CSCQ) en ont profité pour faire un discours, et donner des détails sur le dossier.

La Fête de la famille misera sur des classiques

Après une pause forcée de deux ans en raison de la pandémie, la Fête de la famille de Lévis sera de retour au centre communautaire de Saint-Rédempteur (1325, rue de Saint-Denis), les 10, 11 et 12 juin. Lors de la 13e édition de l’événement lévisien, les familles de la région pourront profiter de plusieurs activités qui amuseront autant les petits que les grands.

Le ministère de l'Environnement prend une ordonnance contre une bleuetière de Saint-Étienne

Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) a annoncé, le 13 juin qu’il a pris une ordonnance à l’égard de Bleuetière Duroy, un établissement de Saint-Étienne-de-Lauzon.

Palmarès des pires routes de CAA-Québec : des artères lévisiens s'y retrouvent

Comme à son habitude, CAA-Québec a tenu son traditionnel palmarès des pires routes du Québec ce printemps. L'organisme a dévoilé, le 8 juin, ses classements finaux et plusieurs rues lévisiennes s'y retrouvent.

Québec veut en finir avec les véhicules sur la traverse Québec-Lévis

Le gouvernement Legault pense à remplacer par des navettes fluviales destinées aux cyclistes et piétons, les navires actuels qui arriveront en fin de vie dans dix ans.

Projet UMANO : inauguration d’une piste multiroulante

Le Groupe CSB a officiellement inauguré une piste multiroulante publique ce matin, sur le chemin des Forts à Lévis. Cette installation qui fait partie du projet immobilier UMANO, est unique en son genre à Lévis et les envions.

Chronique historique - Une énigme historique de temps de guerre

Un article de journal du 1er juillet 1915 nous raconte la découverte à Lévis en juin 1915 d’un mystérieux dépôt de dynamite près du parc Shaw, site actuel de la Terrasse du Chevalier-De Lévis. À moins d’avis contraire, cette histoire reste, encore aujourd’hui, à résoudre.