mercredi 24 juillet 2024
Votre Journal. Votre allié local.
Centre d'exposition Louise-Carrier

Photographie entre ciel et terre

Les + lus

John R. Porter et Pierre Lahoud sont des amis de longue date qui réalisent leur première exposition commune. Photo : Catherine D'Amours

31 mai 2024 10:04

Espace DCL accueille les photographes Pierre Lahoud et John R. Porter au Centre d’exposition Louise-Carrier jusqu’au 19 juin. Entre ciel et terre est la première exposition commune pour les deux amis de longue date.

Un retour à Lévis

Originaire de Lévis, John R. Porter y a demeuré pendant près de 18 ans. Historien de l’art, ce dernier a enseigné à l’Université Laval et a œuvré dans plusieurs institutions muséales, dont le Musée des beaux-arts du Canada, le Musée des beaux-arts de Montréal et le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ). Au MNBAQ, il a assuré la direction générale de 1993 à 2008 avant d’être commissaire pendant sept ans pour la création du pavillon Pierre-Lassonde.

La photographie est entrée dans la vie de John R. Porter dans les années 1970. Point qu’il a en commun avec Pierre Lahoud, les deux photographes se sont aussi intéressés à l’histoire de la photographie. M. Porter a d’ailleurs publié un coffret de quatre volumes sur l’œuvre du peintre et photographe Jacques Payette.

Les photographies de John R. Porter représentent principalement des éléments de la nature. Il cherche toujours à trouver des éléments qu’on ne voit que lorsqu’on y prête attention.

«C’est comme une invitation à ralentir. C’est une exposition pour être contemplatif. La réalité qui est la nôtre, c’est une réalité où nous vivons toujours en accéléré et de façon fragmentée. Il peut arriver qu’on prenne une photographie rapidement, mais il faut pouvoir se mettre en situation pour la déguster ou la goûter», souligne John R. Porter.

Le monde vu des airs

De son côté, Pierre Lahoud est reconnu pour ses photographies aériennes. Accompagné d’un pilote, ce dernier part dans des aventures dans les airs afin de prendre en photo le paysage et le monde sous un autre angle.

Ce dernier, aussi historien de profession, a commencé la photographie aérienne il y a 50 ans. Au départ, c’est l’architecture du patrimoine québécois qui faisait partie de ses œuvres.

«Une fois que j’ai commencé cette aventure-là, je me suis donné un devoir de mémoire de continuer à photographier le paysage québécois», explique Pierre Lahoud.

L’exposition au Centre d’exposition Louise-Carrier présente principalement ses photos de rivières. Elles montrent le mouvement de l’eau et du sable ainsi que la variété des couleurs des rivières québécoises.

«Souvent, ces photos-là sont prises à la verticale. Avec le Cessna 172, (NDLR : l’avion utilisé par Pierre Lahoud pour ses photographies aériennes) quand on prend une photo à la verticale comme ça, je demande au pilote de faire une verticale, mais il ne faut pas qu’il lâche son moteur parce que sinon l’avion n’a plus de portance », raconte Pierre Lahoud.

Les photographies de Pierre Lahoud et John R. Porter sont toutes sans retouches, sans recadrage, sans modifications. Pour l’exposition, elles ont aussi été imprimées sur toile, ce qui donne parfois l’impression de regarder une peinture.

Pour plus de détails, consultez espacedcl.ca.

Les + lus