vendredi 24 mai 2024
Votre Journal. Votre allié local.
Marianistes à Saint-Anselme

Une fête pour souligner un important apport

Les + lus

L’un des importants legs des Marianistes à Saint-Anselme, l’Institut Sainte-Marie (École secondaire Saint-Anselme), en 1952. Photo : Gérard Morisset – Bibliothèque et Archives nationales du Québec

04 oct. 2023 11:44

Les derniers pères marianistes demeurant à Saint-Anselme ont quitté la municipalité bellechassoise à la fin du mois de septembre et se sont dispersés ailleurs dans la grande région de Québec. Pour souligner leur apport à la communauté pendant huit décennies dans la MRC de Bellechasse, un événement aura lieu le dimanche 8 octobre prochain à Saint-Anselme.

Ancien pensionnaire dans l’établissement scolaire fondé par les Marianistes dans la région et homme bien connu à Saint-Anselme pour ses nombreuses implications, Marcel Morin ne pouvait s’imaginer que les derniers membres de la congrégation quittent sans les remercier.

«Pour moi, il était primordial de souligner leur importance capitale dans la vie éducative, spirituelle, sportive et culturelle de Bellechasse. À l’époque, ils ont notamment démocratisé l’éducation, ce qui a permis à plusieurs Bellechassois de poursuivre leurs études. Dans les années 70, pour le projet de centre sportif que j’ai mené à Saint-Anselme, il a pu notamment voir le jour grâce à un don d’une partie des terrains où il se trouve qui appartenait aux Marianistes», a d’emblée souligné M. Morin.

C’est à l’invitation du curé d’alors de Saint-Anselme, Omer Carrier, qu’un premier marianiste arrive à Saint-Anselme, le jeudi 18 août 1938. Il s’agit du frère Joseph-Oliva Provencher, âgé de 31 ans. Le frère Albert Vermette le rejoint quelque temps plus tard.

En plus d’avoir mobilisé la jeunesse dans le sport, entre autres grâce au hockey et le soccer, c’est particulièrement dans le milieu de l’éducation que les pères marianistes ont laissé leur trace à Saint-Anselme. À leur arrivée dans la municipalité bellechassoise, les frères de cette communauté religieuse ont pris en charge deux écoles primaires. Par la suite, ils ont fondé l’Institut Sainte-Marie, qui est désormais l’École secondaire Saint-Anselme.

D’ailleurs, c’est à cet endroit que l’apport des pères marianistes au cours de leurs 85 ans de présence à Saint-Anselme sera souligné le 8 octobre. Après une messe à 10h dans le gymnase de l’école secondaire qui pourrait réunir 500 personnes, une dizaine de personnes livreront des témoignages pour rappeler l’apport des Marianistes dans la communauté bellechassoise. L’événement se conclura par un repas vers 12h, dans la cafétéria de l’établissement, auquel pourront prendre part 300 personnes. Pendant l’activité, ses organisateurs profiteront aussi de l’occasion pour remettre un don au Centre marianiste de Saint-Henri.

Notons finalement que des billets sont toujours disponibles pour prendre part à l’événement de commémoration. Les personnes intéressées peuvent se procurer leur laissez-passer dans les bureaux de la paroisse Saint-Benoît-de-Bellechasse à Saint-Henri, Saint-Anselme ou Honfleur.

Les + lus