vendredi 21 juin 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Firebarns perce le marché européen

Les + lus

Frank Ménard et Pierre-Olivier Drouin, copropriétaires de Firebarns, ont représenté leur entreprise au SIRHA à Lyon en janvier dernier. Photo : Courtoisie

08 mars 2023 10:32

L’entreprise de sauces piquan-tes, sauces BBQ, condiments et épices dont l’usine est située à Lévis, Firebarns, s’est implantée sur les tablettes de la bannière française d’épiceries Carrefour depuis décembre dernier et proposera bientôt ses produits en Belgique. Les copropriétaires de l’entreprise, Frank Ménard et Pierre-Olivier Drouin, ont également participé au Salon international de la restauration, de l’hôtellerie et de l’alimentation (SIRHA) de Lyon qui se déroulait du 19 au 23 janvier derniers.

Si leurs produits se retrouvent dans plus de 1 000 points de vente à travers le Canada, c’est la première fois que Firebarns franchit les frontières canadiennes afin de faire découvrir ses produits. C’est en avril dernier, dans le cadre du SIAL Canada à Montréal, que les cofondateurs de l’entreprise située à Lévis ont été approchés par un importateur européen.

«L’importateur était venu à l’événement dans le but de trouver une sauce américaine. Il nous a rencontrés et il a trouvé notre branding vraiment incroyable. Pour lui, tout ça pouvait fonctionner sur le marché français et il est tombé en amour avec Barney, le chien sur nos étiquettes», raconte Pierre-Olivier Drouin.

Ainsi, ce sont 12 produits qui se sont retrouvés sur les tablettes françaises en décembre dernier. Si Firebarns avait dans la mire l’exportation depuis un moment, l’offre du marché européen l’a surprise, elle qui croyait obtenir le feu vert des États-Unis d’abord et avant tout. Toutefois, ce n’est que partie remise pour ce pays.

«C’est certain qu’exporter, c’était un objectif. Notre mission d’entreprise, c’est d’un jour d’être partout sur la planète», explique le copropriétaire.

Un premier salon à l’international

Si l’entreprise lévisienne avait déjà participé à plusieurs salons à travers le Canada, sa présence au SIRHA de Lyon était une première à l’international et elle s’en est sortie avec de nouveaux partenaires d’affaires.

«C’était tellement surprenant l’engouement qu’il y a eu pour nos produits. C’est rassurant d’avoir eu autant de bons commentaires parce qu’on sait que dans la culture française, les Français font eux-mêmes leurs produits. On arrive avec de nouveaux produits à faire découvrir par ce marché et on croit qu’ils vont vraiment apprécier, partage M. Drouin. Au SIRHA, nous avons rencontré un client qui fait de la distribution en Belgique. C’est notre prochaine étape, il ne nous reste qu’à faire quelques changements d’étiquette afin de nous adapter aux normes et on va distribuer en Belgique prochainement.»

En effet, dans les prochains mois, Firebarns se retrouvera sur les tablettes belges et la Roumanie devrait être le prochain pays où une opportunité s’est présentée.

Des projets d’envergure

Pierre-Olivier Drouin est emballé par ces nouveaux projets, mais d’autres arriveront prochainement. En effet, l’entreprise lévisienne prendra part à un important salon à New York au cours de l’année et à d’autres à travers le Canada. Ainsi, le marché américain est toujours dans les cartes de Firebarns, mais avant de saisir cette opportunité, le cofondateur souhaite sécuriser les marchés canadiens et européens.

La prochaine année sera chargée pour l’entreprise, elle qui planche sur un projet de nouvelle usine d’ici 2026 ainsi que sur ses nouveaux marchés.

«Dans les prochains mois, ce qui nous attend, c’est la poursuite de la croissance des marchés canadiens et européens et l’élaboration du projet de nouvelle usine», conclut Pierre-Olivier Drouin.

Les + lus