vendredi 21 juin 2024
Votre Journal. Votre allié local.
Vêtements

Retour pour la boutique MO

Les + lus

Marie-Hélène Ouellet accueille déjà les clientes à sa nouvelle boutique, située au 3766, avenue des Églises à Charny. Photo : Catherine D'Amours

29 sept. 2023 07:32

Après avoir quitté la scène de la mode pour prendre sa retraite, Marie-Hélène Ouellet a décidé de rouvrir MO Mode prêt-à-porter dans le secteur Charny. Lancée officiellement depuis le 5 septembre, l’aventure ne fait que recommencer pour la fondatrice de la boutique.

Par Catherine D'Amours - catherinedamours@journaldelevis.ca

«Après avoir été pendant quelques années à la retraite, je pensais que j’étais prête à laisser de côté la mode, mais, après avoir essayé d’autres choses, tout me ramenait à ma première passion», raconte Marie-Hélène Ouellet.
Malgré la fermeture de la boutique en 2021, MO pourra souffler sa 40e bougie en 2024. Alors qu’elle débutait sa carrière, la propriétaire a ouvert sa boutique tout d’abord à Saint-Jean-Chrysostome avant de déménager à Charny par la suite.

«Quand j’ai commencé, je faisais des défilés de mode à domicile et j’ai habillé des groupes des caisses populaires et des banques pendant un bon bout de temps avant d’ouvrir ma première boutique qui était toute petite. J’ai commencé avec presque rien, j’avais 300 $ dans mes poches et j’ai travaillé vraiment fort», souligne la fondatrice de MO.

Dès les débuts de son parcours avec MO, Marie-Hélène Ouellet a senti qu’elle pouvait compter sur une clientèle qui était intéressée à venir vivre une expérience différente pour magasiner.

«On a vraiment un bon retour des clientes depuis notre réouverture. Il y en a même qui m’ont sauté dans les bras», ajoute-t-elle.

Parmi les différentes collections de vêtements que Marie-Hélène Ouellet propose dans son magasin, plusieurs sont importées d’autres pays, comme la marque Oui qui est britannique. Elle vend aussi les vêtements de la marque Rien ne se perd, tout se crée qui provient de la Mauricie. Elle décrit les collections allant du moyen au haut de gamme.

«J’aime beaucoup les tissus faits avec des fibres naturelles comme le coton, la soie, le lin. Mon but c’est de vendre des vêtements confortables, principalement pour les femmes de 40 à 65 ans», ajoute la fondatrice de la boutique.

Très proche de sa clientèle, elle écoute les demandes de ses clientes et ajoute les morceaux en demande au fur et à mesure des saisons. Avec la grande variété de ses fournisseurs, elle trouve toujours ce qu’elle cherche afin de les satisfaire.

«J’offre un service personnalisé aux clientes, sans faire de pression, sans les talonner. Ma boutique s’appelle MO tout d’abord pour mon nom Marie Ouellet, mais aussi en raison de ce modus operandi, ce mode opératoire que j’applique dans la boutique», explique Marie-Hélène Ouellet.

Malgré le fait qu’elle soit sortie de sa retraite pour relancer MO, la fondatrice ne pense pas continuer elle-même à temps plein le travail pour faire perdurer la boutique.

«Ce que j’aimerais, c’est trouver une personne passionnée de la mode qui viendrait travailler avec moi pour les cinq prochaines années et qu’après elle puisse investir dans la boutique et prendre la relève. Mon objectif, ce serait que MO puisse traverser le temps et perdurer», conclut Marie-Hélène Ouellet.

Les + lus