mercredi 21 février 2024
Votre Journal. Votre allié local.
Contenu Commandité

Soyons optimistes et confiants pour 2024!

Les + lus

01 janv. 2024 10:01

Je signe aujourd’hui ma première chronique économique dans le Journal de Lévis. C’est un privilège qui m’est offert de communiquer ainsi avec vous. À titre de porte-parole de la Chambre de commerce et d’industrie du Grand Lévis, j’essaierai de vous transmettre mon enthousiasme pour le développement de notre région et partager avec vous les succès des femmes et hommes qui contribuent à son développement. Ma première chronique portera, sans surprise, sur nos prévisions en ce début d’année 2024.

Par Marie-Josée Morency, PDG Chambre de commerce et d’industrie du Grand Lévis (CCIGL)

Pour bien évaluer ce que l’année 2024 nous offre, il faut d’abord faire un court bilan de l’année qui vient de se terminer. À l’échelle locale, le sujet qui aura le plus fait couler d’encre aura encore une fois été celui du 3e lien. Après de nombreuses promesses électorales et des sondages très favorables, la déception causée par l’abandon de ce projet phare est à la hauteur de l’appui des citoyens du Grand Lévis. La CCIGL n’abandonnera pas et continuera à utiliser toutes les tribunes pour faire la promotion de ce projet.

Heureusement, le Grand Lévis a su encore une fois poursuivre son développement et obtenir son lot de bonnes nouvelles. Par exemples, le Chantier Davie entre enfin dans la stratégie navale canadienne, ce qui signifie d’importants contrats. Le gouvernement du Québec a créé la Zone économique métropolitaine qui devrait permettre de mieux coordonner les efforts de développements des rives sud et nord. Enfin, il suffit de circuler dans les rues de notre ville pour constater que le développement immobilier est en forte croissance.

2024

Le gouverneur de la Banque du Canada, dans son dernier discours de l’année 2023, a utilisé le mot « transition » pour présenter la nouvelle année. Très certainement, nos entreprises et organisations devront faire des choix et continuer à être créatives. Les enjeux de main-d’œuvre demeureront préoccupants. Pour demeurer compétitives et productives, certains devront investir dans la robotisation et/ou miser sur l’intelligence artificielle qui, si elle est bien exploitée, pourra répondre à nos défis de main d’œuvre et de productivité.

Y aura-t-il une récession? Il n’y a pas vu de consensus à cet effet. Une chose est certaine, les entreprises ont déjà été mises à rude épreuve durant les dernières années par la pandémie, les taux d’intérêt élevés, l’inflation et les coûts croissants liés à la main-d’œuvre. Il faudra être attentif à leurs besoins et les gouvernements devront être prêts à leur apporter le soutien nécessaire. 

Je ne possède pas de boule de cristal, mais l’année 2024 présente déjà ses défis. Je demeure toutefois persuadée que l’avenir est prometteur à Lévis et pour notre grande région. Je demeure confiante car je vois, rencontre et échange au quotidien avec des acteurs économiques, des institutions, des décideurs et des citoyens rassemblés autour d'une vision commune: celle d'un environnement dynamique, prospère et attractif. Ensemble, nous construisons un avenir où Lévis se positionne comme un pôle d'excellence économique, où les entreprises prospèrent et où les talents se développent. Bonne année 2024.

Les + lus