samedi 15 juin 2024
Votre Journal. Votre allié local.
Nouvelle usine à Saint-Lambert

Consolidation et développement pour Plate 2000

Les + lus

Patrick Bolduc et son équipe ont obtenu le soutien de Jonathan Roy et Sébastien Granger de l'entreprise Granroy Inc. dans la construction du nouveau bâtiment. Photo : Courtoisie

14 mai 2024 08:52

Spécialiste dans la fabrication de produits de finition du béton et sous-contractant dans plusieurs domaines industriels, le Groupe P. Bolduc de Saint-Anselme élargira son champ d’action avec la mise sur pied d’une quatrième entité, P2K Athletik et s’établira bientôt dans le parc industriel de Saint-Lambert-de-Lauzon pour parvenir à ses fins.

Par Éric Gourde - Collaboration spéciale La Voix du Sud

Déjà composé composé de trois divisions spécialisées, soit Plate 2000. (P2K), Plate 2000 Fabrication et Usitech 2000. reconnues également pour leur offre complète de produits et de services en matière de transformation métallique, le Groupe P. Bolduc loge dans deux bâtiments distincts à Saint-Anselme, en plus de deux unités d’affaires à Saint-Étienne et Lévis.

L’entreprise compte aujourd’hui près de 130 employés, dans l’ensemble de ses places d’affaires, et débutera bientôt un important chantier pour la construction d’un bâtiment de près de 120 000 pieds carrés à Saint-Lambert, qui nécessitera un investissement global de 20 M$, dont plus de 5 M$ en équipements seulement.

«Nous voulions agrandir nos deux bâtiments à Saint-Anselme et ajouter un bâtiment de 50 000 pieds-carrés à Saint-Lambert pour jumeler nos activités de Saint-Étienne et de Lévis ensemble. Il y a des pertes évidentes d’efficacité, puisque le soudage se fait à un endroit, la découpe à un autre. Agrandir à Saint-Anselme devenait onéreux pour plusieurs raison et l’opportunité à Saint-Lambert était intéressante», résume Patrick Bolduc, fondateur de Plate 2000.

 Un exercice nécessaire

 Il ajoute que la localisation de son siège social à Saint-Anselme, à l’extérieur du périmètre urbain, présente des désavantages pour une expansion.

«Nous ne sommes pas dans un parc industriel ici. Nous sommes à environ 800 mètres des limites du village donc, nous n’avons pas accès au réseau municipal. Pour munir le bâtiment de gicleurs, à titre d’exemple, il fallait se brancher au réseau ou avoir notre propre usine de traitement, ce qui faisait grimper les coûts considérablement.»

L’entité P2K Athletik sera dédiée presqu’uniquement à la fabrication d’équipements à connotation sportive, précise Patrick Bolduc.

«On pourra y fabriquer des bandes de patinoire autant intérieures qu’extérieures, différents accessoires pour le hockey, la ringuette, le soccer et le basketball, notamment. On fabrique déjà un outil d’aide aux patineurs pour une entreprise de Québec et si cela est concluant, on pourrait éventuellement en fabriquer, à la demande du gouvernement du Québec», résume-t-il.

Plate 2000 et ses filiales ont connu une baisse de leurs opérations au cours des derniers mois, notamment en raison de la relance faisant suite à la pandémie. Comme ses installations à Saint-Lambert pourraient être prêtes en février 2025, Patrick Bolduc estime que l’entreprise sera prête au bon moment.

«L’après COVID, les gens consomment moins un peu, la sous-traitance a diminué, les inventaires sont très hauts en raison d’un rattrapage, alors nous en avons peut-être pour deux ans avant de voir une réduction notable des inventaires. Nos équipements et notre personnel devraient être en place à temps pour une relance économique», souhaite-t-il.

«Nous nous sommes donnés des objectifs assez ambitieux pour notre croissance. Nous construisons le bâtiment avec des partenaires qui y croient eux-aussi. Stratégiquement, Saint-Lambert présente de belles possibilités de par sa localisation, pour la main-d’œuvre notamment, puisque nous avons accès à la tête des ponts, à la Beauce, à Lotbinière et à Bellechasse. Nous sommes près de l’autoroute Robert-Cliche et le prix des terrains était aussi attractif», résume-t-il en terminant.

Les + lus