vendredi 24 mai 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Techno/Innovation > Affaires

Robotique

Une vitrine technologique pour révolutionner les entreprises lévisiennes

Les + lus

Le ministre de l’Économie Pierre Fitzgibbon, Bernard Drainville, ainsi que les maires de Québec et Lévis, Bruno Marchand et Gilles Lehouillier, ont notamment participé à l’annonce. Photos : Manuel Cardenas

12 juin 2023 10:50

Le Centre d’expertise industrielle (CEI Québec) ainsi que Québec international (QI) ont annoncé le lancement d’une vitrine technologique pour les entreprises de la région le 8 juin au centre de formation continue du Cégep de Lévis à Saint-Romuald. Cet outil permettra aux entreprises locales voulant se numériser d’accélérer le processus.

Par Manuel Cardenas - info@journaldelevis.ca

Ces avancées technologiques, qui consistent à robotiser les entreprises, permettront «d’améliorer la compétitivité, la performance ainsi que le rendement des entreprises». D'importantes figures politiques étaient sur place pour prononcer un discours face à cette annonce.

«C’est une bonne nouvelle pour nos entreprises de Lévis (…) qui souhaitent prendre un virage numérique et optimiser leur productivité. Nul doute que nos entreprises manufacturières et la Zone économique métropolitaine en bénéficieront grandement», a lancé le ministre de l’Éducation, le député de Lévis et le ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Bernard Drainville.

De son côté, le maire de Lévis pense que ce projet bénéficiera à une tonne d’entreprises lévisiennes qui sont actuellement en expansion.

«Toutes les entreprises qui vont être reliées à la construction navale, les entreprises qui fournissent des modules, par exemple pour la découpe d'acier aussi pour la production de tuyauterie, toutes ces PME vont avoir intérêt à embarquer dans ce processus de modernisation», a ajouté Gilles Lehouillier.

De plus, le maire croit que cette initiative est une solution beaucoup plus efficace que l’immigration pour régler le problème de main-d’œuvre dans la région.

«Aujourd'hui, les gens sont conscients que la robotisation est un incontournable. On sait que l'immigration ne va combler que 25 % des besoins, donc on n'y arrivera pas qu'avec ça. Aussi, quand on pense à l'immigration, il faut penser aussi aux logements supplémentaires, dans certaines MRC de Chaudière-Appalaches, on ne pourra pas y arriver, c'est là que la robotisation devient intéressante. Ce qui est annoncé, c'est de franchir une nouvelle étape dans l'emploi et confier les tâches plus domestiques à des robots pour amener les gens à se projeter beaucoup plus loin. Nos PME sont prêtes à prendre le virage aujourd'hui, elles savent très bien que pour y arriver, il faut se robotiser», a exprimé M. Lehouillier.

Un nouveau laboratoire de robotique

En plus de cette annonce, le Centre de robotique et de vision industrielles (CRVI) a dévoilé son nouveau laboratoire. L’infrastructure lui servira à assurer sa croissance et sa programmation de recherche en robotique avancée, mais aussi, aux entreprises locales à se familiariser avec cette technologie. Une démonstration des méthodes offertes s’est déroulée au moment du dévoilement sur place.

«Le lancement de la Vitrine technologique et du Laboratoire de robotique collaborative marque le début d’une nouvelle ère pour nos industries. Cet espace deviendra un lieu d’échange, de créativité et d’innovation et s’inscrit parfaitement dans notre plan pour développer des créneaux porteurs d’avenir», a conclu Gilles Lehouillier.


Les + lus