mercredi 21 février 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Industries > Affaires

Conjoncture 2024

Incertitude pour les entreprises de la région

Les + lus

Photo: Catherine D'Amours

31 janv. 2024 02:35

La Chambre de commerce et d’industrie du Grand Lévis (CCIGL), la Jeune Chambre de commerce de Québec et Québec International ont une fois de plus uni leur force afin de sonder les entrepreneurs de la région sur les perspectives de la nouvelle année, les investissements, les ressources humaines et les actions en matière de développement durable. Le sondage a été réalisé en collaboration avec Léger.

Alors que 284 dirigeants et gestionnaires d’entreprises de la région de Québec et de Lévis ont répondu à l’appel, ces derniers se trouvent moins optimistes face aux perspectives de ce qui s’annonce pour eux en 2024 comparativement aux années précédentes. En effet, 57% d’entre eux se montrent optimiste alors qu’à la réalisation de la perspective de 2023 72% des répondants étaient dans un état d’esprit positif. 

La présidente-directrice générale de la CCIGL, Marie-Josée Morency a confié ne pas être surprise de ce résultat. «Nous sommes beaucoup sur le terrain, nous prenons souvent le pouls, nous faisons aussi nos propres sondages et nous avions bien vu que l’année 2024 s’enlignait vers la prudence voire même à faire des choix plus difficiles», explique-t-elle. 

Une hausse des prix quasi inévitable
Les entreprises ont souligné dans le sondage que l’inflation a bel et bien des impacts sur leurs activités. Chez 53% de ceux-ci, les prévisions des impacts de l’inflation joueront probablement sur la hausse des prix et chez 44% sur la réduction des marges de profits. De ce fait, le coût des opérations est ce qu’appréhendent le plus les gestionnaires pour l’année 2024 alors que c’était le recrutement et la rétention de mains-d’œuvre qui était au premier rang depuis 2017. 

Problèmes de ressources humaines
Alors que 77% des entreprises dénombraient un nombre d’employés égal ou supérieur à celui de janvier 2023, une entreprise sur quatre a été contrainte de faire des mises à pied au cours de la dernière année. Les employeurs prévoient aussi une plus faible probabilité d’augmentations de leur personnel. 

Carl Viel, président-directeur général de Québec international, rappelle toutefois que malgré ces chiffres, «il y a au moins 20 000 postes vacants dans les régions de la Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale» tous domaines confondus. 

D’un autre côté, 35% des dirigeants d’entreprise admettent avoir remarqué une augmentation des demandes d’arrêts maladie qui sont liés à la santé mentale pour leur personnel. Il s’agit toutefois d’une légère augmentation pour 26% de ceux-ci. 

Du positif dans l’air 
Carl Viel et Marie-Josée Morency ont tous deux soulignés avoir espoir en 2024 et croient que la situation devrait s’améliorer dans les troisième et quatrième trimestres de l'année.

«Nous allons continuer d’écouter, d’outiller et de représenter les entreprises lévisiennes. Honnêtement, ce que je vois à Lévis c’est un écosystème vraiment spécial, très soudé. Nous l’avons vu pendant la pandémie, tout le monde se serre les coudes, tout le monde traverse ça. Nous commençons l’année sur cette note-là. Mais il va falloir que les projets lèvent. Oui, un lien à l’est, mais il va aussi falloir des nouvelles positives un jour sur la mobilité et le transport parce que c’est ce qui va faire augmenter le niveau d’optimisme selon moi», a conclu Marie-Josée Morency.  

Sur la photo: Le président-directeur général de Québec International Carl Viel, la vice-présidente et associée chez Léger, Caroline Roy, la présidente-directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie du Grand Lévis, Marie-Josée Morency et la présidente de la Jeune Chambre de commerce de Québec saison 2023-2024, Laurence Girard. 

 

Les + lus