mercredi 22 mai 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Culture

Musique traditionnelle

Une légende d’ici en musique

Les + lus

La Déferlance est composé de Grégoire Painchaud au violon et à la guitare, de Mathieu Baillargeon à la voix, au piano et à la podorythmie, de Marie-Desneiges Hamel à l’accordéon et de Renaud Labelle à la basse et contrebasse. Photo : Simon Clark

17 nov. 2023 09:23

Le groupe de musique traditionnelle La Déferlance a sorti juste à temps pour l’Halloween cette année une nouvelle chanson qui met en valeur une histoire de notre région. La Corriveau, titre de la légende et de la chanson du groupe, met en scène le récit de Marie-Josephte Corriveau, née à Saint-Vallier et dont la cage qui avait servi à sa mort dans les années 1760 avait été retrouvée à Lévis autour de 1850.

«Dans l’optique de composer de nouvelles chansons, nous cherchions des sujets qui rejoignent notre type de musique. Le texte rejoint la régionalité et est imbibé de la localité. Ce n’est pas une légende qui a été beaucoup chantée», souligne Mathieu Baillargeon, pianiste et chanteur du groupe s’occupant aussi de la podorythmie depuis les débuts.

Reprenant les différentes versions de la légende qui ont été racontées à travers les années, le groupe a repris sa version de l’histoire. La chanson présente donc les deux vrais maris de La Corriveau et touche cinq autres maris plus «inventés».

Établie depuis 2018, le groupe compte un album à son actif Le feu aux poudres en plus de cette nouvelle chanson. «C’est le Centre de valorisation du patrimoine vivant (CVPV) qui a approché Marie-Desneiges Hamel (accordéons et voix) afin de présenter un spectacle dans le cadre de son festival automnal. Elle a rassemblé des musiciens», explique Mathieu Baillargeon. 

Les deux musiciens se connaissait déjà grâce à leur participation à des jams trad, entre autres ceux de la Barricade, qui devraient reprendre en décembre avec la réouverture de l’établissement lévisien, selon Mathieu Baillargeon. Le groupe continue de partager sa musique depuis ce temps.

«J’étais habitué de jouer seul. J’ai découvert un peu par hasard le jam à Lévis. Ce qui m’a allumé, c’est de jouer avec des gens, l’esprit de communauté, l’esprit de partage. C’est ce qui m’a amené dans la musique traditionnelle», raconte Mathieu Baillargeon, membre du groupe originaire de Lévis. 

Ce dernier souligne que, malgré le fait que la période du temps des fêtes soit celle où la musique traditionnelle gagne en popularité, plusieurs opportunités s’ouvrent à d’autres moments de l’année. «Dans les 10 dernières années, il y a beaucoup de festivals trad qui ont poussé ou qui ont gagné en popularité. Il y a un large spectre d’option pour le public pour découvrir cette musique-là.» 

En plus d’arriver dans une période de l’année où la musique traditionnelle est populaire avec le temps des Fêtes, le groupe travaille sur un deuxième album qui sortira dans les prochaines années. La Déferlance est aussi en nomination au Canadian Folk Music Award et à la GAMIQ. La chanson La Corriveau est disponible sur toutes les plateformes d’écoute. 

Les + lus