vendredi 19 avril 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Communauté > Actualités

Bâtiments excédentaires

Saint-Joseph-de-Lévis ne veut plus de l’église de Saint-David

Les + lus

Aux prises avec des difficultés financières comme d’autres paroisses catholiques, Saint-Joseph-de-Lévis veut céder l’église de Saint-David. Photo : Érick Deschênes

07 févr. 2024 08:45

Après avoir cédé les églises Sainte-Jeanne-d’Arc et de Pintendre dans les derniers mois, la paroisse Saint-Joseph-de-Lévis poursuit la liquidation de ses bâtiments «jugés excédentaires». L’organisme lance une consultation auprès de la population dans le but de se départir de l’église de Saint-David.

«Nous sommes encore à la croisée des chemins. Notre fabrique peine à supporter l’entretien de l’église de Saint-David, un immeuble sous-utilisé. Une importante réaffectation de ce magnifique bâtiment a débuté en 2013, mais il faut l’admettre n’a jamais été achevée, faute de fonds et à cause de la période difficile de la COVID», a d’emblée expliqué Roger Lachance, marguillier à la paroisse de Saint-Joseph-de-Lévis et responsable des communications du comité de l’organisation sur l’avenir de ses églises.

Contrairement au dossier de l’église de Pintendre, la paroisse Saint-Joseph-de-Lévis avait déjà trouvé un partenaire il y a 10 ans pour que le temple du secteur Saint-David serve à d’autres usages que le culte religieux. Depuis 2013, l’église est devenue le lieu de résidence permanent de l’Orchestre symphonique de Lévis (OSLévis), qui est désormais l’un des locataires d’espace dans le lieu de culte avec la section Saint-David de la Société Saint-Vincent de Paul.

La paroisse Saint-Joseph de Lévis a ainsi proposé à l’OSLévis de devenir propriétaire de l’édifice qui abrite l’Espace symphonique de Lévis, mais l’organisme culturel a refusé.

«En 2013, plusieurs partenaires se sont unis pour transformer l’église en espace symphonique. On veut continuer l’expérience, mais on doit trouver un nouveau propriétaire pour l’édifice et élargir ses usages. La paroisse n’a plus les moyens d’assurer les coûts d’entretien de l’église et on veut devenir locataire. Ça fait longtemps qu’on en parle à l’OSLévis, mais ils ne sont pas intéressés. C’est un organisme composé en grande majorité de bénévoles et ils veulent se concentrer à la diffusion de la musique classique. On veut donc trouver un repreneur qui permettra de préserver l’Espace symphonique tout en assurant l’avenir du bâtiment», a détaillé M. Lachance.

Appel à la population

Pour trouver une solution, la paroisse Saint-Joseph-de-Lévis répétera donc l’expérience fructueuse menée l’an dernier à Pintendre et qui a finalement permis de trouver de nouveaux usages pour préserver le temple religieux dans le paysage de ce quartier lévisien.

L’organisme lévisien rencontrera donc les personnes intéressées par le futur de l’église de Saint-David à l’intérieur du temple catholique le dimanche 11 février prochain, de 14h à 16h, pour entendre leurs idées.

«Ce qu’on veut, c’est de protéger ce symbole important de l’histoire du secteur Saint-David. Personne ne veut voir disparaître ce bâtiment. On cherche notamment un organisme sans but lucratif culturel ou une autre option qui permettrait d’atteindre nos objectifs. Je crois notamment que le succès des deux représentations du concert pop symphonique du Vieux Bureau de Poste à la fin janvier à l’Espace symphonique de Lévis est une belle preuve du fort potentiel de l’église de Saint-David», a conclu Roger Lachance.

Les + lus