samedi 15 juin 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Sports

Cyclisme

Une Lévisienne dans l’équipe Primeau vélo développement

Les + lus

La troisième saison d’Arianne Gingras avec l’équipe Primeau vélo developpement est en marche depuis février. Elle souhaite être une leader au sein du groupe. Photo : Courtoisie

01 juin 2023 06:36

La cycliste lévisienne, Arianne Gingras, a entamé, depuis février, sa troisième année au sein de l’équipe Primeau vélo dans le volet développement. Pour cette saison, elle a de grandes attentes pour elle et ses coéquipières.

Par Xavier Nicole - xaviernicole@journaldelevis.ca

«C’est une grande chance de faire partie de cette équipe. Ce n’est pas tout le monde qui est capable de faire partie de ce groupe. Nous sommes tellement soudées aussi, donc ça nous aide à nous surpasser. On est vraiment très choyées de faire partie de ce groupe», a mentionné Arianne Gingras, qui a aussi fait partie de l’ancienne version de l’équipe Primeau vélo racing (PVR), Desjardins-Ford.

Le Club cycliste élite, qui est responsable de ces équipes, avait annoncé, le 27 mars, les athlètes qui constitueraient les équipes Primeau vélo racing et Primeau vélo développement. Il s’agit de la plus grande équipe entièrement féminine de l’Union cycliste internationale. Pour Arianne, «c’est l’un des aspects qui l’aide à mieux se développer».

«L’atout de notre équipe est le volet 100 % féminin. Autant les athlètes que la direction sportive sont des femmes et c’est ce qui nous permet de développer un sentiment d’appartenance ainsi que le travail d’équipe. Nous serons présentes à plusieurs courses au Canada et aux États-Unis cette saison afin d’acquérir assez d’expérience pour des événements de plus haut niveau», a indiqué la directrice sportive de PVR, Christine Gillard, qui est l’entraîneuse d’Arianne depuis sept ans.

De grands objectifs d’équipe

Alors qu’il s’agit de sa troisième saison au sein de l’équipe, Arianne met l’emphase sur les objectifs d’équipe plutôt que ceux personnels. Elle avoue qu’elle n’a «pas vraiment d’objectif personnel» et qu’elle «préfère se concentrer sur la saison présente plutôt que les années à venir».

«Honnêtement, je suis une joueuse d’équipe. Je préfère voir notre groupe en général se démarquer plutôt que d’avoir des buts personnels. Le grand but, c’est qu’à chaque course, il y ait une fille de notre groupe sur le podium. Cette année, je veux vraiment devenir une leader dans l’équipe», a indiqué Arianne Gingras.

Elle avoue, cependant, qu’elle cible quelques courses où elle aimerait particulièrement performer à un meilleur niveau.

«L’an passé, j’ai dû abandonner au Grand prix de Charlevoix après quelques erreurs, donc c’est certain que j’aimerais me reprendre cette année. Sinon, il y a aussi les Championnats canadiens et québécois sur route qui approchent à grands pas. J’aimerais faire de belles courses là-bas», a mentionné Arianne Gingras.

La saison 2023 de l’équipe d’Arianne est déjà entamée depuis le 21 février, alors qu’elles ont pu se rendre à des compétitions en Arizona, à Delson, à Boucherville, à Sainte-Martine, à Montréal et à Saint-Denis-sur-Richelieu. Il reste actuellement 10 courses à leur saison qui s’échelonne jusqu’au 17 septembre. Leur prochain événement sera le Grand prix de Charlevoix du 10 au 12 juin. Par la suite, l’équipe se rendra à Chicago, à Edmonton, à Waitsfield ainsi qu’à plusieurs endroits au Québec.

Les + lus