Si elle est élue dans Chutes-de-la-Chaudière, Martine Biron veut améliorer la mobilité dans le comté ainsi qu'appuyer les entreprises et les secteurs de la santé et communautaire. Photo : Courtoisie

C’était au tour de la candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans la circonscription des Chutes-de-la-Chaudière, Martine Biron, de lancer officiellement sa campagne électorale, le 1er septembre dernier. La candidate caquiste a alors présenté ses priorités divisées en trois volets.

Par Manuel Cardenas

Mme Biron a partagé son désir de vouloir travailler dans les dossiers de la région déjà amorcés et ceux à venir. 

«J’ai à cœur le bien-être des familles, et Chutes-de-la-Chaudière est l’endroit tout indiqué pour la qualité de vie qu’on y retrouve. Celle-ci est attribuable, entre autres, à la présence des organismes qui participent au dynamisme de la communauté lévisienne. Connaissant l’importance de leur contribution, je souhaite poursuivre ce travail de collaboration et assurer une continuité avec l’équipe en place», a déclaré Mme Biron.

Elle a ainsi présenté trois sphères dans lesquelles elle souhaiterait s’impliquer.

«J'aime beaucoup l'image d’un triangle. La première pointe c'est la mobilité, c'est ce qui touche le plus les gens de ma circonscription. Avec le porte-à-porte que j'ai fait, je réalise que les gens veulent avoir un meilleur accès vers Québec, c’est déjà prévu de refaire nos deux têtes de pont qui sont dans nos circonscriptions. La route 116 (route des Rivières) devrait être élargie, aussi Marie-Victorin (route 132). On voit que dans Saint-Nicolas, il y a un boom économique, il y a beaucoup plus d'habitants. On est une circonscription en croissance, donc cette mobilité est très importante», a fait valoir Martine Biron.

Pour sa deuxième pointe, la candidate dans Chutes-de-la-Chaudière a énuméré une liste d’initiatives reliées à la santé qu’elle aimerait continuer d’appuyer dans sa circonscription.

«On a un hôpital et un point de service très important qui s'appelle Paul-Gilbert, et contribue par les chirurgies d'un jour, à baisser les listes d'attente et ça c'est un point très positif. Dans le volet santé, j'ajoute aussi toutes nos organisations communautaires qui soutiennent la population. Ça va autant pour nos jeunes que nos personnes âgées, je suis allée voir les gens de la FADOQ, les clubs de pétanque, on voit des personnes âgées qui sont soutenues entre eux. J'ai aussi visité plusieurs services d'entraide et c'est un besoin. La pandémie a créé des situations assez difficiles, et le réseau est là. Ils sont bien structurés, on donne un bon coup de main», a exprimé la femme politique.

Finalement, la candidate souhaiterait appuyer les projets économiques de la région afin qu’ils atteignent leur plein potentiel.

«On a des zones d'innovation, comme l’entreprise extraordinaire d'intelligence artificielle QScale, c'est un projet qui s'étend sur une dizaine d'années et ils sont extrêmement impliqués dans la circonscription. Ils ont des partenariats avec d'autres entreprises pour capter l'énergie, ils ont des projets environnementaux, ils vont rayonner sur la scène internationale. C'est là que je vous dis que notre circonscription est en croissance», a expliqué la candidate dans les Chutes-de-la-Chaudière.

Le «bouclier anti-inflation» appuyé à Lévis

Martine Biron a également indiqué qu’un problème mentionné lors de ses discussions avec les citoyens était l’inflation.

La candidate pense donc que les quatre mesures annoncées le 29 août par le chef de la CAQ, François Legault, dont une baisse d’impôts et une remise de chèques, seront plus qu’appréciées par les gens des Chutes-de-la-Chaudière.

Les plus lus

La Ville inaugure le pavillon d’accueil du parc de la Rivière-Etchemin

Le projet de pavillon d’accueil du parc de la Rivière-Etchemin, qui représente un investissement de 3 M$, dont 1,9 M$ octroyés par le gouvernement du Québec via le Fonds d’appui au rayonnement des régions et 1,1 M$ par la Ville de Lévis, a été inauguré, le 18 novembre dernier. Ce dernier sera ouvert à la population dès le 3 décembre prochain.

Inflation : le gouvernement provincial dévoile les détails entourant l'envoi de nouveaux chèques d'aide

Comme il s'y était engagé en campagne électorale plus tôt cet automne, le gouvernement caquiste a officiellement confirmé, le 9 novembre, que Québec enverra un nouveau montant ponctuel à la majorité des Québécois pour les aider à faire face aux effets de l'inflation. Le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, a alors présenté les détails entourant la mesure.

Direction générale : Lévis recrute l’ancien PDG de la STQ

L’administration Lehouillier s’est une nouvelle fois tournée vers l’externe afin de trouver un nouveau directeur général pour la Ville de Lévis. C’est Stéphane Lafaut, le président-directeur général de la Société des traversiers du Québec (STQ) sur le départ de son poste, qui a été choisi à l’unanimité par le conseil municipal pour succéder à Simon Rousseau, qui a quitté la barre de la municipalit...

Bernard Drainville et son équipe passent à l’action

Le nouveau député de Lévis ainsi que ministre de l’Éducation et ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Bernard Drainville, a présenté les membres de son équipe de son bureau de circonscription, le 25 novembre. Avec l’aide de ses nouveaux collaborateurs, l’élu de la Coalition avenir Québec (CAQ) travaille déjà sur plusieurs de ses engagements de la campagne électorale.

«M. Bonin soulève de faux problèmes», selon le maire

Quelques heures après une conférence de presse de Serge Bonin déplorant le manque de collaboration de Lévis Force 10 (LF10) en son endroit depuis son élection il y a un an, le maire de Lévis et chef de LF10, Gilles Lehouillier, a réagi à cette sortie. «Trouvant plutôt bizarre» les critiques lancées par le seul élu de l'opposition et représentant de Repensons Lévis (RL) à l'Hôtel de Ville, le magis...

«Le réflexe démocratique un peu disparu à Lévis», selon Bonin

Un an après son élection sous les couleurs de Repensons Lévis (RL), le conseiller municipal du district Saint-Étienne et seul représentant de l’opposition à l’Hôtel de Ville de Lévis, Serge Bonin, a fait une sortie, le 23 novembre, contre le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et son parti qui détient le pouvoir au conseil municipal, Lévis Force 10 (LF10). Affirmant que «sa patience a atteint ses ...

Un premier congrès réussi pour Repensons Lévis

Le parti politique municipal lévisien Repensons Lévis (RL) tenait son premier congrès le 19 novembre dernier au Juvénat Notre-Dame à Saint-Romuald. À cette occasion, le parti d’opposition à la table du conseil municipal lévisien recevait Maxime Pedneaud-Jobin, ancien maire de Gatineau, et Louise Harel, ancienne ministre péquiste, présidente de l’Assemblée nationale du Québec de 2002 à 2003 et chef...

Conseil en bref : un surplus anticipé de 5,7 M$

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les élus municipaux lévisiens se sont rassemblés à l’hôtel de ville de Lévis dans le cadre d’une séance ordinaire du conseil municipal, le 14 novembre dernier. Voici un résumé des sujets qui ont été discutés et des résolutions qui ont été adoptées lors de cette réunion.

Abolition du sifflet de train à Charny : la Ville se tourne vers la médiation

Au cours des prochains jours, la Ville de Lévis fera parvenir une demande de médiation à l’Office des transports du Canada (l’OTC), un organisme réglementaire fédéral, afin de trouver un terrain d’entente avec le Canadien National (CN).

Le conseil du 28 novembre en bref

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les autres élus municipaux de Lévis se sont réunis pour une séance ordinaire du conseil municipal, le 28 novembre dernier. Voici un résumé des sujets d’importance qui ont été abordés lors de la réunion.