Les gagnants des 12 prix remis lors du vernissage. CRÉDIT : LIETTEGILBERTPHOTOGRAPHE

C’est le 19 septembre qu’a eu lieu le vernissage de l’exposition Chaudière-Appalaches en œuvres – Deuxième vie. Douze prix ont alors été attribués aux participants de cette exposition-concours organisée par le Musée Marius-Barbeau de Saint-Joseph-de-Beauce.

En plus du Prix de la relève et du Grand Prix Garaga, chaque MRC de la Chaudière-Appalaches remettait un prix à un artiste de son territoire.

Du côté de la Ville de Lévis, Nathalie Ouellet, chef du service des arts et de la culture de la municipalité, a remis le prix à Michel Filion pour son œuvre intitulée La Guérande.

Notons que le public est invité à visiter l’exposition au Musée Marius-Barbeau et, par la même occasion, à voter pour son œuvre coup de cœur jusqu’au 13 octobre. Le prix du public de 300 $ sera décerné à l’œuvre qui aura reçu le plus grand nombre de votes.

Soulignons finalement que l’exposition-concours annuelle du Musée Marius-Barbeau est possible grâce à l’obtention par l’institution beauceronne d’une aide financière de        150 000 $ sur 3 ans dans le cadre du Fonds d’appui au rayonnement des régions du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation.

Les plus lus

Il reproduit seul la musique et les chants de Bohemian Rhapsody

Originaire de Lévis, le chanteur et multi-instrumentiste Jacob Roberge est récemment devenu une vedette du Web grâce à sa plus récente création. Le temps d’une vidéo YouTube, il s’est transformé en chacun des membres du mythique groupe de rock britannique Queen pour présenter sa version de Bohemian Rhapsody.

Des expositions virtuelles pour des finissants du CLL

Plutôt que d’exposer leurs œuvres chez Regart et au Centre d’exposition Louise-Carrier comme leurs prédécesseurs, les 16 finissants du programme d’arts visuels du Cégep de Lévis-Lauzon (CLL) présenteront leurs nouvelles œuvres sur le Web, du 12 mai au 15 août.

L’art pour faire du bien

Depuis le début de la crise de la COVID-19, les Québécois ont fait preuve de créativité pour se changer les idées. Lévis n’y fait pas exception et plusieurs résidents de la ville ont utilisé l’art pour éloigner l’ennui tout en divertissant les membres de leur communauté.

Le déconfinement de la culture débutera le 29 mai

C’est une première étape. Les musées, les comptoirs de prêt des bibliothèques et les ciné-parcs pourront rouvrir au public le 29 mai.