La comédienne Marie-Thérèse Fortin incarne l’autrice québécoise Gabrielle Roy. CRÉDIT:YVESRENAUD

Cinq pièces seront présentées à L’Anglicane cette année. Ces créations théâtrales mettent en scène une quête, celle d’un personnage qui se questionne profondément sur la valeur de sa propre vie et sur le pouvoir qu’il a d’accepter ou de changer les choses.

La saison s’ouvrira le 10 octobre avec la pièce Warda (lire autre texte ici).

Extras et ordinaires (Every Brillant Thing) (7 novembre), écrit par Duncan MacMillan et interprêté par Jonathan Gagnon, raconte l’histoire d’un jeune garçon dont la mère a perdu l’appétit pour la vie. Du haut de ses sept ans, il liste pour elle de tout ce qui donne envie de vivre. 

Une liste qui s’allongera et l’accompagnera toute sa vie «quand lui aussi aura besoin de se remémorer les choses importantes qui font partie de la vie». «C’est une pièce qui, avec sensibilité et réalisme, nous donne envie de soulever toutes les choses extraordinaires dans notre quotidien. Le message et ses éléments merveilleux restent avec nous longtemps», partage Mireille Pouliot, coordonnatrice aux arts de la scène à L’Anglicane.

Dans les pas de Gabrielle Roy

Monologue vif et attendrissant, La détresse et l’enchantement (30 janvier) relate l’histoire de Gabrielle Roy. «La pièce est vraiment née du texte original de l’autrice et c’est tel quel qu’il est porté par une icône théâtrale au Québec. On sent la puissance de son interprétation», note la coordonnatrice.

La comédienne Marie-Thérèse Fortin donne vie à l’enfance au Manitoba de l’égérie de la littérature québécoise, sa carrière d’institutrice et surtout sa découverte de sa vocation, l’écriture. Appuyé par des projections vidéo qui montrent «les climats, les paysages et les environnements qui ont teinté le parcours de Gabrielle Roy», le texte invite à écouter son instinct, croire en ses rêves et s’accomplir vaille que vaille. 

Présentée en collaboration avec la Maison de soin palliatif du Littoral, Le dernier sacrement (19 mars) est une création théâtrale à la fois touchante, dramatique et empreinte d’humour. C’est l’histoire de Denis, ancien professeur atteint d’un cancer en phase terminale qui s’interroge sur sa foi, entouré par une infirmière croyante et de sa fille pratiquante.

«Denis Bouchard, auteur et personnage principal de la pièce, a imaginé ce projet après avoir accompagné son père en fin de vie, en voyant les gens qui travaillent dans les maisons de soins palliatifs. C’est lumineux, avec beaucoup d’humanisme et d’ouverture à l’autre. Ça porte une réflexion plus grande que nous-même et qui continue de nous habiter après», explique Mireille Pouliot. 

Dans Omi Mouna (ou ma rencontre fantastique avec mon arrière-grand-mère) (16 avril), le Montréalais d’ascendance belgo-tunisienne, Mohsen, redoute d’avoir hérité de la brutalité de son père. Il part à la rencontre de son arrière-grand-mère centenaire pour trouver l’origine de la violence familiale afin de tenter d’en briser le cycle qui dure depuis des générations.

Les cinq pièces sont disponibles en abonnement ou une sélection de trois pièces. 

Les plus lus

La voix de Laurie Drolet séduit Coeur de pirate

La Lévisienne Laurie Drolet a impressionné lors de son audition à l'aveugle à La Voix, télédiffusée le 9 février. Tous les juges se sont retournés pour sélectionner la chanteuse de 20 ans, qui a finalement décidé de joindre l'équipe de Coeur de pirate.

Finale locale de Cégeps en spectacle : Tommy Grandbois remporte le Premier Prix

Le grand gagnant de la finale locale de Cégeps en spectacle est Tommy Grandbois. L’auteur-compositeur-interprète s’est démarqué par sa prestation, qui combinait effets vidéo et musicaux avec le chant, sur la scène du Cégep de Lévis-Lauzon le 5 février. L’humoriste Frédéric Provençal a raflé le Deuxième Prix et le Prix du public.

Une expo pour les jeunes à la rencontre des animaux

Après être partie à la rencontre des animaux du monde puis des oiseaux dans les albums jeunesse créés par deux grands-mamans de Lévis, la petite abeille bleutée Belavie rencontre cette fois son jeune public dans une exposition présentée à la bibliothèque Jean-Gosselin, à Charny.

«Cœur de pirate était mon choix numéro un»

La Lévisienne Laurie Drolet a franchi la première étape de La Voix, le 9 février. Lors de son audition à l’aveugle, tous les juges se sont retournés pour sélectionner la chanteuse de 20 ans, qui a interprété Seven Nation Army sur le plateau. Laurie a rejoint l’équipe de Cœur de pirate.

L’univers de Ça fout la chienne s’agrandit

Nouvelle collection de roman, comic book ainsi qu’un magazine, un balado et une série sur le Web, c’est tout un univers d’épouvante et fantastique à lire, à regarder et à découvrir qu’a développé le bédéiste et réalisateur lévisien, Luca Jalbert, avec Ça fout la chienne.

Une Lévisienne à La Voix

Par voie de communiqué, TVA a dévoilé, le 4 février, l'identité de candidats qui prendront part aux auditions à l'aveugle de la prochaine saison de La Voix. Laurie, une Lévisienne, participera notamment à cette première partie du concours musical.

Le jeu dans la peau

Diplômé en littérature et théâtre du Cégep de Lévis-Lauzon, Pierre-Alexis St-Georges poursuit son chemin à l’École nationale de théâtre de Montréal. Le comédien, qui s’est fait remarquer dans la télésérie Clash, s’apprête à monter sur les planches dans une pièce créée par les finissants en Interprétation, Création et production et Scénographie.

Les gagnantes du Concours d’œuvres d’art de DCL dévoilés

L’artiste lévisienne Ghislaine Riendeau a remporté le Premier prix du Concours d’œuvres d’art. Diffusion culturelle de Lévis (DCL)a dévoilé les gagnants le 26 janvier lors du vernissage de l’exposition.

Les mélodies atmosphériques de l i l a au Vieux Bureau de Poste

L i l a est l’éclosion de l’auteure-compositrice-interprète Marianne Poirier, passée par La Voix en 2015. La chanteuse de Québec s’arrêtera au Vieux Bureau de Poste le 25 janvier avec un projet à son image, tantôt dark folk, tantôt dream pop, ambiant ou encore alternatif.

Un hiver bien rempli au Vieux Bureau de Poste

Cette saison, le Vieux Bureau de Poste (VBP) propose plus de trente spectacles en chansons, en humour et en musique.