CRÉDIT : COURTOISIE

Au cœur de sa tournée C’est la fin du monde à tous les jours, Lou-Adriane Cassidy s’arrêtera à L’Anglicane le 1er novembre. L’autrice-compositrice-interprète en plein essor sera précédée d’Ariane Roy en première partie.

Depuis son passage à La Voix et sur les scènes des concours de chanson de Petite-Vallée, Granby, des Francouvertes et des prix Rideau 2019, Lou-Adriane Cassidy fait parler d’elle et séduit le public comme les professionnels de la musique.

Pop seventies greffée à la langueur d’une chanson française brute et belle, sa musique allie des arrangements sobres et des envolées de cordes émouvantes. Riches métaphores ou vers simples, ses chansons sont appuyées de gradations mélodiques. L’intensité et la voix basse et ronde de Lou-Adriane ramènent l’auditeur en des territoires qui rappellent les grandes dames de la chanson française.

Teintés de candeur et de justesse, ses morceaux explorent nos existences. L’artiste y parle de cette vie qui file à toute vitesse. Elle relate la tragédie humaine et anecdotique. En nuances et en émotions, elle évoque les drames qui se jouent tous les jours et en tous lieux.

Originaire de Québec et fille de Paule-Andrée Cassidy, la jeune femme a grandi entourée de chansons dans une famille où la musique soulève le quotidien. Lou-Adriane Cassidy fait preuve d’une étonnante maturité artistique. Elle est accompagnée de Simon Pedneault (guitares), Alexandre Martel (basse), Vincent Gagnon (claviers) et Pierre-Emmanuel Beaudoin (batterie).

Réservations par téléphone au 418 838-6000 ou au www.billetterie.langlicane.com.

Les plus lus

Le folk poétique de James Forest à découvrir au VBP

Accompagné de son plus fidèle compagnon de route, sa guitare, l’auteur-compositeur-interprète James Forest sera de passage le 15 novembre, dans l’ambiance intimiste de la salle de Saint-Romuald.

Imaginer une France misant sur les inventions de Tesla

Bien connu pour sa trilogie du Crépuscule des arcanes, Sébastien Chartrand s’ingénie de nouveau à modifier le cours de l’histoire dans sa nouvelle œuvre, Geist – Les héritiers de Nikola Tesla. Dans son cinquième roman, l’auteur lévisien a imaginé une France différente de celle que nous connaissons, au sein de laquelle des changements politiques autant que technologiques, initiés par le c...

Un Filon de richesses à découvrir en photo à Lévis

Projet F. Ça ressemble à un mystérieux nom de code, à un plan des plus secrets. Si vous vous rendez dans quatre des bibliothèques de la Ville, à Lévis, Pintendre, Saint-Étienne-de-Lauzon et Charny, ce sont Les mille visages du communautaire que vous rencontrerez plutôt que des agents secrets.

Guy Bégin offre dix œuvres à la Ville de Lévis

Connu internationalement comme le «Peintre des Parfums», l’artiste lévi- sien Guy Bégin a fait don de dix œuvres à la municipalité. Ses tableaux sont exposés à l’entrée de la bibliothèque Lauréat- Vallière, jusqu’au 15 novembre.

Les mises en scène d’Armand Côté à découvrir

La Galerie d’Art des Deux-Ponts présente Mise en scène par l’artiste Armand Côté. L’exposition est présentée jusqu’au 24 novembre à la Galerie d’Art des Deux-Ponts.

Un livre jeunesse sur l’adoption d’un animal

L’autrice lévisienne Valérie Langlois publie son troisième livre pour la jeunesse. Fripouille! raconte l’histoire du chaton du même nom qui arrive dans sa famille d’adoption à Noël.

Se rappeler toutes ces petites choses qui rendent heureux

Ode aux plaisirs simples de l’existence, la pièce Extras et ordinaires fait se rencontrer le personnage et le public dans un cocon de confidences. Le 7 novembre prochain à L’Anglicane, se prépare une soirée où chacun partage l’envie de faire éclore la beauté de la vie.

Les Louanges chanteront au Gala de l’ADISQ

L’Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ) a dévoilé les gagnants du Gala de l’industrie et du Premier Gala de l’ADISQ, le 23 octobre à Montréal. Les Louanges se sont distingués à plusieurs reprises pendant la soirée.

Immersion dans le monde des livres au Cégep

Les étudiants en Littérature, théâtre et création du Cégep de Lévis-Lauzon ont rencontré Antoine Tanguay de la maison d’édition Alto, le 27 septembre.

Des mots pour dire ses origines

Présenté le 25 octobre à L’Anglicane, Nui Pimuten – Je veux marcher ouvre une fenêtre sur la réalité autochtone. Dans ce spectacle de poésie et de chanson, Natasha Kanapé Fontaine interprète de nouveaux textes qui rendent hommage aux siens.