Aux côtés d’autres acteurs de l’organisme, Claude Côté (photo en main). CRÉDIT : AUDE MALARET

Projet F. Ça ressemble à un mystérieux nom de code, à un plan des plus secrets. Si vous vous rendez dans quatre des bibliothèques de la Ville, à Lévis, Pintendre, Saint-Étienne-de-Lauzon et Charny, ce sont Les mille visages du communautaire que vous rencontrerez plutôt que des agents secrets.

Au milieu d’un champ à cueillir des légumes, dans une cuisine à étaler de la pâte ou devant une toile un tube de peinture en main, c’est une immersion au cœur des cuisines collectives, des ateliers de création artistique, du Marché populaire mobile, du Jardin de solidarité ou de la Grande donnerie qui attend le visiteur.

Point commun de toutes ces activités, elles sont organisées par le Filon et rassemblent de nombreuses personnes qui vivent sur le territoire. Pendant deux ans, le photographe Claude Côté s’est mis à la hauteur des participants pour capturer sur le vif ces moments de partage, d’apprentissage et de solidarité.

«J’ai pris des photos de façon à montrer l’aspect humain, mais aussi de le montrer dans des angles particuliers», présente Claude Côté. Caméra parfois posée sur le sol, le photographe a travaillé avec un grand angle ce qui permet de voir «les mains de la personne qui travaille et aussi la personne au complet avec ce tout ce qui l’entoure».

Au plus près de ce qui se passe devant l’objectif du photographe, on entre dans l’intimité des sujets. Proximité et vue d’ensemble se partagent l’image. Prises d’en haut, d’autres photos amènent le regard à découvrir des scènes de vie souvent joyeuses et colorées. «Ça permet de faire connaître toutes les activités du Filon», observe-t-il.

63 images exposées

 Porté par le Filon dans le cadre du Projet F, cette exposition de 63 photographies est présentée dans les bibliothèques municipales Pierre-George-Roy, La Pintellect, Albert-Rousseau et Jean-Gosselin jusqu’au 28 novembre. Sur les murs des salles d’exposition, les clichés montrent les visages de ceux qui font vivre le milieu communautaire par leur implication ou leur participation.

De plus, les images prennent vie grâce à un enregistrement sonore. Pour l’écouter, on peut utiliser une application qui permet de lire les codes QR sur son téléphone intelligent. «Les gens vont entendre des témoignages, des bruits et des sons ambiants», précise Marc Parent qui a réalisé le montage.

Ce projet à visée culturelle et documentaire saisit les impacts et les retombées des actions du Filon. «C’est important d’aller à la rencontre de la communauté, parce que le milieu communautaire fait face à beaucoup de préjugés», remarque Andrée Beaulieu, en charge de l’éducation populaire et des formations au Filon. «En se rencontrant et en partageant ensemble, on devient des gens meilleurs et plus épanouis. C’est ce que le Filon veut faire connaître et comprendre à la communauté.» 

Au départ, l’organisme a demandé aux participants à ses activités de partager de leur vécu lors d’ateliers de création en compagnie d’un artiste. «On souhaitait donner la parole à nos membres, aux gens qui font vivre notre organisme de toutes sortes de façons», rapporte Andrée Beaulieu.

Les gens ont été invités à «témoigner de ce que leur apporte leur expérience via un médium artistique». C’est ce processus qui a été suivi par le photographe. Aux œuvres produites se sont ajoutés des témoignages, puis les images de Claude Côté qui sont exposées aujourd’hui. 

Le vernissage se tiendra le jeudi 7 novembre, à 17h, à la bibliothèque Pierre-Georges-Roy. Vous êtes invité à confirmer votre présence au 418 603-3915.

Les plus lus

Imaginer une France misant sur les inventions de Tesla

Bien connu pour sa trilogie du Crépuscule des arcanes, Sébastien Chartrand s’ingénie de nouveau à modifier le cours de l’histoire dans sa nouvelle œuvre, Geist – Les héritiers de Nikola Tesla. Dans son cinquième roman, l’auteur lévisien a imaginé une France différente de celle que nous connaissons, au sein de laquelle des changements politiques autant que technologiques, initiés par le c...

Guy Bégin offre dix œuvres à la Ville de Lévis

Connu internationalement comme le «Peintre des Parfums», l’artiste lévi- sien Guy Bégin a fait don de dix œuvres à la municipalité. Ses tableaux sont exposés à l’entrée de la bibliothèque Lauréat- Vallière, jusqu’au 15 novembre.

Un Filon de richesses à découvrir en photo à Lévis

Projet F. Ça ressemble à un mystérieux nom de code, à un plan des plus secrets. Si vous vous rendez dans quatre des bibliothèques de la Ville, à Lévis, Pintendre, Saint-Étienne-de-Lauzon et Charny, ce sont Les mille visages du communautaire que vous rencontrerez plutôt que des agents secrets.

Regart s’enracine dans sa communauté

Installé à Lévis depuis 1986, le centre d’artistes en art actuel a fait sa place dans le paysage lévisien en accordant une grande place au territoire dans sa programmation. En congé sabbatique pour un an et demi, Amélie Laurence Fortin fait le bilan de ses cinq années à la tête de Regart.

Un livre jeunesse sur l’adoption d’un animal

L’autrice lévisienne Valérie Langlois publie son troisième livre pour la jeunesse. Fripouille! raconte l’histoire du chaton du même nom qui arrive dans sa famille d’adoption à Noël.

Des contes avec Bryan Perroet Michel Bordeleau

Bryan Perro et son complice Michel Bordeleau partageront leur univers fantastique nourri du territoire québécois, le jeudi 17 octobre à L’Anglicane. Le spectacle Contes cornus, légendes fourchues est présenté dans le cadre du Festival international du conte Jos Violon.

Se rappeler toutes ces petites choses qui rendent heureux

Ode aux plaisirs simples de l’existence, la pièce Extras et ordinaires fait se rencontrer le personnage et le public dans un cocon de confidences. Le 7 novembre prochain à L’Anglicane, se prépare une soirée où chacun partage l’envie de faire éclore la beauté de la vie.

Les Louanges chanteront au Gala de l’ADISQ

L’Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ) a dévoilé les gagnants du Gala de l’industrie et du Premier Gala de l’ADISQ, le 23 octobre à Montréal. Les Louanges se sont distingués à plusieurs reprises pendant la soirée.

Une visibilité internationale pour Daniel Bonneau

L’artiste et peintre animalier Daniel Bonneau de Saint-Anselme présente ses œuvres et son art dans la plus récente édition du magazine européen Art & Design, qui est édité en France.

Les mises en scène d’Armand Côté à découvrir

La Galerie d’Art des Deux-Ponts présente Mise en scène par l’artiste Armand Côté. L’exposition est présentée jusqu’au 24 novembre à la Galerie d’Art des Deux-Ponts.