Aux côtés d’autres acteurs de l’organisme, Claude Côté (photo en main). CRÉDIT : AUDE MALARET

Projet F. Ça ressemble à un mystérieux nom de code, à un plan des plus secrets. Si vous vous rendez dans quatre des bibliothèques de la Ville, à Lévis, Pintendre, Saint-Étienne-de-Lauzon et Charny, ce sont Les mille visages du communautaire que vous rencontrerez plutôt que des agents secrets.

Au milieu d’un champ à cueillir des légumes, dans une cuisine à étaler de la pâte ou devant une toile un tube de peinture en main, c’est une immersion au cœur des cuisines collectives, des ateliers de création artistique, du Marché populaire mobile, du Jardin de solidarité ou de la Grande donnerie qui attend le visiteur.

Point commun de toutes ces activités, elles sont organisées par le Filon et rassemblent de nombreuses personnes qui vivent sur le territoire. Pendant deux ans, le photographe Claude Côté s’est mis à la hauteur des participants pour capturer sur le vif ces moments de partage, d’apprentissage et de solidarité.

«J’ai pris des photos de façon à montrer l’aspect humain, mais aussi de le montrer dans des angles particuliers», présente Claude Côté. Caméra parfois posée sur le sol, le photographe a travaillé avec un grand angle ce qui permet de voir «les mains de la personne qui travaille et aussi la personne au complet avec ce tout ce qui l’entoure».

Au plus près de ce qui se passe devant l’objectif du photographe, on entre dans l’intimité des sujets. Proximité et vue d’ensemble se partagent l’image. Prises d’en haut, d’autres photos amènent le regard à découvrir des scènes de vie souvent joyeuses et colorées. «Ça permet de faire connaître toutes les activités du Filon», observe-t-il.

63 images exposées

 Porté par le Filon dans le cadre du Projet F, cette exposition de 63 photographies est présentée dans les bibliothèques municipales Pierre-George-Roy, La Pintellect, Albert-Rousseau et Jean-Gosselin jusqu’au 28 novembre. Sur les murs des salles d’exposition, les clichés montrent les visages de ceux qui font vivre le milieu communautaire par leur implication ou leur participation.

De plus, les images prennent vie grâce à un enregistrement sonore. Pour l’écouter, on peut utiliser une application qui permet de lire les codes QR sur son téléphone intelligent. «Les gens vont entendre des témoignages, des bruits et des sons ambiants», précise Marc Parent qui a réalisé le montage.

Ce projet à visée culturelle et documentaire saisit les impacts et les retombées des actions du Filon. «C’est important d’aller à la rencontre de la communauté, parce que le milieu communautaire fait face à beaucoup de préjugés», remarque Andrée Beaulieu, en charge de l’éducation populaire et des formations au Filon. «En se rencontrant et en partageant ensemble, on devient des gens meilleurs et plus épanouis. C’est ce que le Filon veut faire connaître et comprendre à la communauté.» 

Au départ, l’organisme a demandé aux participants à ses activités de partager de leur vécu lors d’ateliers de création en compagnie d’un artiste. «On souhaitait donner la parole à nos membres, aux gens qui font vivre notre organisme de toutes sortes de façons», rapporte Andrée Beaulieu.

Les gens ont été invités à «témoigner de ce que leur apporte leur expérience via un médium artistique». C’est ce processus qui a été suivi par le photographe. Aux œuvres produites se sont ajoutés des témoignages, puis les images de Claude Côté qui sont exposées aujourd’hui. 

Le vernissage se tiendra le jeudi 7 novembre, à 17h, à la bibliothèque Pierre-Georges-Roy. Vous êtes invité à confirmer votre présence au 418 603-3915.

Les plus lus

Le quai Paquet accueille une nouvelle sculpture

Installée au quai Paquet, L’articulation des lieux est une œuvre de Yann Farley qui s’inspire du passé industriel et ferroviaire du quartier. La sculpture a été érigée dans le cadre du programme d’intégration des arts à l’architecture.

Des ados vedettes de la nouvelle série de Luca Jalbert

Cet été, Luca Jalbert a tourné la quatrième saison de sa web-série, qui fait partie de l’univers Ça fout la chienne et sortira au printemps prochain. Comme à son habitude, le bédéiste et cinéaste Lévisien a fait appel aux jeunes du territoire pour réaliser son projet. Rencontre avec deux acteurs en herbe.

HTF En famille, les retrouvailles ont bien eu lieu

Les 5 et 6 septembre, les danseurs du Québec avaient rendez-vous au Centre de congrès et d’exposition de Lévis. La compétition s’adressait aux danseurs solistes ainsi qu’aux danseurs duo et trio qui ont présenté leur numéro sur la scène Hit The Floor l’instant d’un week-end devant des juges québécois du monde de la danse.

Une fin de semaine à saveur pop sur l’avenue Bégin

Samedi 29 et dimanche 30 août, une programmation artistique et musicale des années 80 à aujourd’hui animera l’artère commerciale du Vieux-Lévis de 11h 30 à 18h. La rue sera piétonne de 10h à 22h, entre les rues Marie-Rollet et Saint-Étienne.

Le POOL - La Romaine 24 : un récit sportif à saveur nordique

Le POOL - La Romaine 24 est la première publication de l’auteur Ben Côté, un résident de Saint-Romuald originaire de l’Outaouais et qui a habité Saint-Antoine-de-Tilly, en passant par la Baie-James et la Basse-Côte-Nord. Cette autofiction est le reflet des expériences de l’écrivain, qui a enseigné près de 20 ans dans le nord du Canada.

Trois peintres, trois interprétations de la nature

L’Espace culturel du quartier de Saint-Nicolas a réuni dans une exposition collective trois peintres lévisiennes. Louise Daigle, Louise Forest et Nathalie Côté interprètent chacune la nature de manière très singulière. Une exposition à découvrir comme une grande bouffée d’air frais.

L’univers du heavy metal face à une force obscure

Avec sa trame sonore heavy métal, Abîmes est le nouveau roman adulte de Jonathan Reynolds. L’auteur connu pour ses livres d’horreur et d’épouvante, dont de nombreux titres pour la jeunesse, s’est installé à Lévis il y a quelques années.

Un confinement qui inspire Daniel Bonneau

Comme d’autres artistes de la région, le confinement imposé ce printemps par le gouvernement provincial afin de freiner la propagation de la COVID-19 aura été fertile en créations pour Daniel Bonneau. L’artiste animalier de Saint-Anselme a profité de cette pause dans la société afin de lancer une nouvelle série d’œuvres, des bancs où les animaux et la nature sont en vedette.

Le festival Contes du littoral en Bellechasse sera virtuel

La programmation complète de la 23e édition a été dévoilée. Les 11, 12 et 13 septembre, des conteurs et des conteuses de la région offriront en direct des performances aux amateurs de récits traditionnels.

Peindre l’indicible de l’âme

Ses toiles, empreintes de délicatesse, de poésie et de lumière, sont exposées dès 1970 dans des galeries renommées de Montréal et de Québec. Artiste établie de longue date à Lévis, Claudette Rinfret consacre sa vie à l’art, un amour qui la fait vivre, une passion devenue compagnon de tous les jours, avec qui elle partage ses pensées intimes. Rencontre.