Lors de la 18e édition du festival, Steven Slab présentera notamment Histoires d’un soir. CRÉDIT : COURTOISIE

Le rendez-vous des mots et des arts de la parole se tiendra du 9 au 18 octobre. Sous la thématique Majeur et vacciné, le festival explorera les limites de l’émancipation ainsi que les aléas de la vie d’adulte.

«18 ans! Enfin adulte, autonome et indépendant! Je suis libre! J’attends ce fameux moment depuis ma création, j’ai enfin le droit de voter, d’acheter de l’alcool et des loteries, à moi le monde!», aurait pu crier Jos Violon à l’image du Festival international du conte de Lévis qui passe cette année le cap de la majorité.

Pour cette 18e édition, l’événement s’installe dans un nouveau chef-lieu, à l’église Sainte-Jeanne-d’Arc, située au  5270 de la rue Saint-Laurent à Lévis. Ce lieu permettra au public d’assister aux spectacles «en toute quiétude», soulignent les organisateurs, dans le respect des règles mises en place par la Santé publique pour contrer la pandémie de COVID-19.

«En chair et en os et bien installé sur un banc d’église, les spectateurs assisteront à plusieurs spectacles originaux, des rencontres et des ateliers qui leur ouvriront les portes du savoir du conte», illustre l’équipe derrière le festival.

Pour les «fièrement majeurs», le 9 octobre, Jérôme Bérubé et son spectacle Mâle en route propose une virée nocturne caféinée. Le 16 octobre, c’est la Soirée de gars avec ÉTÉ’99, contes de camping, une réunion surprenante au cœur du Camping Chevalier Cuivré avec Steven Slab, ainsi qu’une plongée dans le répertoire des contes traditionnels pour adultes avec le coloré Françis Désilets qui présentera Histoires d’un soir.

Le 17 octobre, c’est au tour de la Soirée de filles avec D’un bar à l’autre, qui raconte l’histoire d’une fille qui rentre dans un bar, par la conteuse Yolaine Carrier et Dans l’oeil de la tempête, conte policier de Geneviève Falaise.

Ne pas passer outre le Cabaret pour majeur, au programme le 10 octobre. Les «majeurs ou pas, j’y vais pareil» pourront participé à une rencontre sur la Chaîne du conte avec Marie-Fleurette Beaudoin, éditrice de Planète Rebelle, et Vivian Labrie, passeuse de parole (11 octobre); un atelier sur la Structure du conte pour les néophytes avec Yolaine Carrier (10 octobre); et un atelier de Couture du conte pour les conteurs aguerris avec Stéphanie Bénéteau (18 octobre); ou encore découvrir un conte sur le cheminement entre jeunesse et le passage à l’âge adulte, avec QI, la sagesse du Zen avec Julie Turconi et FX Liagre (11 octobre).

Les «pas encore majeurs» ne sont pas oubliés avec deux spectacles jeunesse dont, Le violon enchanté, racontant Ti-Fi Labranche qui, à 18 ans, majeur et vacciné, part dans les chantiers. Ce conte musical avec Élise Guay et Martin Aucoin sera présenté le 11 octobre.

N’oublions pas le spectacle de clôture et son Concours de légendes, au cours duquel quatre conteurs tenteront de rafler le trophée Jos Violon au gagnant des deux dernières années, Jocelyn Bérubé.

Un passeport qui ouvre des portes

 Pour la deuxième année consécutive, le Festival international du conte de Jos Violon proposera un passeport, qui donne accès à six spectacles au choix parmi la programmation, un couvre-visage Jos Violon et un rabais sur l’achat des livres de contes proposés sur place.

COVID-19

 Afin de respecter des normes de distanciation physique et les règles en vigueur, un parcours au sol sera défini, les sièges éloignés, du désinfectant sera mis à la disposition des spectateurs et les  lieux seront nettoyés en tout temps au cours des dix jours du festival pour assurer la sécurité du public.

Programmation, horaires, descriptions des spectacles, billetterie et tarifs sont en ligne sur le nouveau site Internet du festival, au www.josviolon.com. Information au 418 837-4174.

Les plus lus

Espace-Temps : un lieu à occuper dans le Vieux-Lauzon

Un nouveau centre culturel ouvrira ses portes le 4 septembre prochain dans le Vieux-Lauzon. L’Espace-Temps regroupera plusieurs activités dont des expositions, des conférences et divers cours.

Ray Ogust lance le premier tome de sa série Quête

L’auteur lévisien Ray Ogust a lancé sa série de romans Quête composée de trois tomes cet été lors d’un évènement à la Cour arrière du Festibière de Lévis. Le premier tome est déjà disponible. La trilogie suit les aventures d’Évelyne dans une série policière, avec un côté science-fiction et qui rejoint aussi des sujets d’actualités.

Les enfants perdus : un avantage pour les jeunes

Luca Jalbert écrit, réalise et produit la websérie Les enfants perdus. Pour ce faire, ce sont près d’une trentaine de jeunes provenant principalement de la région qui incarnent les personnages au fil des saisons. L’artiste lévisien voit les jeunes évoluer dans ce projet et tisse même des liens avec eux.

Faire vivre la littérature à la Maison natale de Louis Fréchette

Le pupitre aux mots dits a été lancé à la Maison Natale de Louis Fréchette (MNLF) lors de la Fête nationale du Québec et se déroule jusqu’à la fin septembre sous formule ponctuelle. Différents auteurs lévisiens viennent y discuter avec les passants pour leur offrir un poème ou une courte histoire de leur plume qu’ils auront écrit à la suite de leur entretien.

«Un automne spectaculaire au VBP»

L’automne en fera voir de toutes les couleurs avec la programmation du Vieux Bureau de Poste (VBP) qui propose près d’une trentaine de spectacles aux styles variés depuis le 10 septembre.

Une deuxième série de livres jeunesse pour une autrice d’ici

Annie-Claude Lebel, autrice et enseignante de niveau primaire, a publié une deuxième série dans la collection jeunesse pour lecteurs débutants Éveil aux fables. L’autrice a travaillé sur ce projet en collaboration avec la maison d’édition lévisienne des Éditions de l’Envolée. La série s’adresse à des lecteurs de 6 à 8 ans ou aux parents qui voudraient les lire à leurs enfants d’âge préscolaire.

De nouvelles parutions pour Joëlle Morissette

Joëlle Morissette, écrivaine originaire de Lévis, a publié son dernier livre, L’horloge enchanteresse, en janvier 2020 et publiera son prochain roman, La poupée hantée, dans l’année à venir.

Le plaisir au menu de DCL cet automne

L’équipe de Diffusion culturelle de Lévis (DCL) a présenté la semaine dernière ses programmations d’automne 2021 sous le thème Le plaisir de se retrouver. L’Anglicane proposera une riche sélection de rendez-vous en chanson, théâtre, humour, musique, danse et bien davantage alors que le Centre d’exposition Louise-Carrier présentera pour la toute première fois la collection d’œuvres d’art de DCL.

Voyageons dans le temps lors des Journées de la culture

Pour sa 25e édition, les Journées de la culture invitent les citoyens et citoyennes à voyager dans le temps. Nouveautés, entretiens, captations en direct ou en différé, une multitude d’activités seront offertes gratuitement les 24, 25 et 26 septembre.

Bellechasse se fera de nouveau belle dans un calendrier

Pour sa trentième édition, le calendrier de Bellechasse fait place à la photographie. Les professionnels ou amateurs de la photo de partout ont jusqu’au 15 octobre prochain pour s’inscrire au concours du calendrier de la Collection Bellechasse qui, comme à l’habitude, mettra en valeur le territoire de la MRC de Bellechasse.