The Dipsy Doodle rassemble le répertoire que le groupe interprète en spectacle, plus particulièrement pour les danseurs. CRÉDIT : COURTOISIE

Le groupe de musique swing Tea For 20’s, composé de six musiciens et de la chanteuse Lily Thibodeau, sort son deuxième album. The Dipsy Doodle rassemble des standards de jazz traditionnel swing, dans un vivant hommage à la musique populaire des années 20.

«C’est à la suite d’une tournée initiatique sur les routes du Mississippi et de la Louisiane que l’envie de perpétuer les mémoires du début du jazz s’est imposée. À l’époque où le swing était roi et malgré la prohibition, le style dominait les pistes de danse des cabarets clandestins. Alors qu’aux États-Unis la vente d’alcool était interdite, les Américains venaient jusqu’à Montréal pour investir dans le domaine, ce qui nous a d’ailleurs légué de magnifiques théâtres», explique celle qui est à la barre du projet Tea for 20’s depuis 2010, la chanteuse-musicienne et productrice Lily Thibodeau.

Le groupe, qui compte six musiciens, transporte le public dans un univers riche et inspirant, regorgeant de créativité, de joie et de fraîcheur. Enregistré entièrement live, l’album The Dipsy Doodle s’illustre avec un premier extrait radio, la chanson When I Get Low, I Get High, composée par Marion Sunshine et interprétée par Ella Fitzgerald en 1937. C’est Lily Thibodeau elle-même qui a réalisé la vidéo.

Alors que la pandémie compromet ses plans de tournage, «je me suis revirée de bord et je me suis dit que j’allais sortir une nouvelle idée et tourner un clip». «En deux jours, j’avais tourné les images toute seule, dans une boutique de Lévis située sur la côte du Passage, raconte la chanteuse. Je suis arrivée sur place et je leur ai demandé si je pouvais filmer.»

Lily Thibodeau peaufine ensuite le montage des images, filmées grâce à son téléphone cellulaire, pour un rendu vintage, rythmé, coloré et dansant à l’image de la chanson. Et la réalisation de cette vidéo s’est avérée un beau projet, pour pallier l’absence des spectacles, annulés à cause de l’interdiction de se rassembler.

Aller chercher une énergie créative

«Ce qui m’a gardé positive. Car, il faut avouer que la pandémie a été un coup dur pour notre métier. Pour un artiste qui est habitué aux contacts humains, à être sur la route, ça change une vie. Je n’avais pas le choix de me rattacher à la création et de me mettre dans un état de spontanéité, confie l’artiste. Je suis habituée de carburer à l’adrénaline et la performance qui m’amènent des gros pics d’émotion. Toute seule à la maison, il a fallu que j’aille chercher l’énergie en me donnant des défis.»

Titre de l’album, la pièce The Dipsy Doodle «représente la fièvre de tomber en amour, l’euphorie des soirées de danse et ça vient avec une chorégraphie le Tranky Doo, dansée partout à travers le monde», précise Lily Thibodeau, qui mentionne que ce disque a été créé en pensant aux danseurs et représente ce que le groupe leur propose lors de ses shows.

Sur ce nouvel opus également, Love Me Or Leave Me est une chanson que «je trouvais importante de ramener avec les bons crédits, parce qu’elle a surtout été popularisée par David Lee Roth, une version plus loufoque. La chanson originale, c’est une pièce de blues, le vrai blues qui fait mal», fait savoir la chanteuse.

Un nouveau projet est maintenant en train de prendre forme avec un film qui rassemble la communauté swing «au complet de Québec», Swing sur la route. «Je pars sur la route à travers le Québec pour faire découvrir les troupes de danse qui sont bien vivantes partout et veulent continuer de danser», présente Lily Thibodeau, qui signe avec Tea for 20’s la trame sonore de cette heure de musique et de chorégraphie. La sortie est prévue cet automne. «Créer, c’est ce qui me garde en vie», conclut-elle.

Les plus lus

Des murales de RenéeRose sur les murs de l’abbaye

C’est en extérieur, sur les murs de l’ancienne abbaye cistercienne située à Saint-Romuald, que RenéeRose a créé sa dernière œuvre visible aux yeux des promeneurs. L’artiste a réalisé deux peintures murales à l’aérosol qui symbolisent l’esprit du lieu.

Le peintre amoureux raconté dans un livre

C’est une histoire d’amour. Celle de Pauline et Clément. Dans un livre qui raconte leur vie, le journaliste Claude Desjardins partage les souvenirs de Papy, le peintre amoureux, comme il le nomme. Lors du lancement de l’ouvrage à Lévis, l’auteur en a lu des extraits, soulignant en même temps les 96 ans du peintre.

La musique appartient à celui qui commence tôt

Il a 15 ans et en est à sa deuxième participation à Jamais trop tôt, un projet qui rassemble de jeunes interprètes à travers le Canada. Léo Giroux a enregistré une chanson, qui figure sur l’album collectif, et l’a interprétée lors d’un spectacle, le 26 septembre.

Echo Gospel présente ses capsules vidéo en ligne

Pour les Journées de la culture, qui se tiennent cette année pendant un mois, Echo Gospel présente des capsules vidéo sur sa page Facebook, à voir jusqu’au 25 octobre.

Dix dates à ne pas manquer au Vieux Bureau de Poste

Cet automne, le Vieux Bureau de Poste (VBP) présente une programmation plus petite en raison de la pandémie. Une dizaine de spectacles sont à l’affiche au lieu de la trentaine habituelle. Les représentations se déroulent dans la salle lévisienne ou au Juvénat Notre-Dame, situé à proximité.

Une murale créée par des jeunes artistes de Lévis

Les adolescentes récipiendaires du Concours de la Relève artistique du symposium Village en Arts ont laissé libre cours à leurs talents artistiques afin de créer une murale sur la place éphémère qui laissera ensuite place au futur quartier Cocité, du constructeur Humaco Stratégies.

Le festival de conte de Lévis est annulé

Le Festival international du conte Jos Violon de Lévis, qui devait se tenir du 10 au 20 octobre prochain, est annulé, ont annoncé les organisateurs ce mercredi 30 septembre sur la page Facebook de l’événement. Avec le basculement de la région en zone rouge, les salles de spectacle doivent en effet fermer leur porte et les rassemblements sont interdits.

Québec octroie une aide de 50 M$ aux salles de spectacle

Le gouvernement du Québec a annoncé qu’il viendra en aide aux salles de spectacle qui ont dû fermer dans les zones où le palier d’alerte est rouge concernant la COVID-19, ce 2 octobre. Une aide totalisant 50 M$ sera investie afin de rembourser 75 % des billets qui auraient été vendus dans les six prochains mois.

Tea For 20’s ravive la flamme des années folles

Le groupe de musique swing Tea For 20’s, composé de six musiciens et de la chanteuse Lily Thibodeau, sort son deuxième album. The Dipsy Doodle rassemble des standards de jazz traditionnel swing, dans un vivant hommage à la musique populaire des années 20.

Un livre pour découvrir le bonheur à l’intérieur de soi

Premier livre de l’ancienne journaliste lévisienne Sylvie Ruel, Faire briller sa lumière est paru aux éditions Le Dauphin blanc. Ce roman d’inspiration raconte l’histoire de Joseph-Alexandre C. qui rêve de devenir artiste-peintre et du chemin intérieur qu’il aura à parcourir pour réaliser sa passion.