Une œuvre de Yan Laboissonière. CRÉDIT : COURTOISIE

Les œuvres coup de cœur du jury sortiront de leur galerie virtuelle pour prendre place à l’Espace culturel du Quartier de Saint-Nicolas (ECQSN). Le 2 juillet dernier avait lieu le lancement de la 24e édition de Village en Arts qui avait été exposée dans son entièreté sur la galerie virtuelle de l’organisation. Dès le 30 octobre, le public pourra aller à la rencontre des œuvres de neuf artistes québécois, dont quatre Lévisiens, et ce, jusqu’au 19 décembre.

En raison de la crise sanitaire, le concept de l’événement a dû être complètement repensé lors des deux dernières années. Plutôt que de rassembler les œuvres des artistes à l’ECQSN, les participants ont pu exposer et vendre leur travail directement sur la galerie virtuelle.

Parmi les œuvres de tous les artistes exposés sur la galerie en ligne, le jury a sélectionné ses œuvres «coup de cœur» afin de déterminer quelles pièces feraient partie de l’exposition de cet automne. Les artistes exposants sont donc Claude Papillon, Jolyane Abel, Jules Morissette, Louise Daigle, Madeleine Bousquet, Odette Ducasse, Sophie Ouellet, Sylvie Brodeur et Yan Laboissonnière.

Lors du lancement de l’exposition présentiel, le public aura l’occasion de rencontrer cinq des neuf artistes présents sur place, soit Jolyane Abel, Louise Daigle, Sophie Ouellet et Yan Laboissonnière, tous de Lévis, ainsi que Sylvie Brodeur.

Démarche artistique

Rappelons que Louise Daigle a été lauréate d’une bourse de la 24e édition de Village en Arts. Peintre, aquarelliste, autodidacte, elle souhaite pousser toujours plus loin sa technique. Mme Daigle s’inspire de ses photographies en nature et mélange diverses techniques dans la réalisation de ses créations. Avec son art, elle souhaite faire ressentir l’œuvre au public qui la regarde.

Jules Morisette est lui aussi inspiré par la nature qui l’entoure. Il privilégie le fleuve et les montagnes comme sujet à son inspiration et tente quant à lui de recréer l’émotion qu’il ressent devant un paysage. Avec une approche intimiste, l’artiste ne se laisse pas influencer par les contraintes du réalisme figuratif lors de la création de ses œuvres monochromes.

À la spatule, Claude Papillon exprime de manière intuitive sa sensibilité. Interprétation abstraite ou figurative, elle permet au public d’interpréter ses œuvres comme il l’entend. Elle priorise, dans son propre univers, les ambiances fortes et les luminosités intrigantes. Son processus de création l’amène au rêve, à la détente, au bien-être.

Illustrateur, concepteur et dessinateur technique, Yan Laboissonnière a maintenant développé une pratique plus artistique. À la fois technique et créative, il structure ses œuvres à l’aide de mortier pour ensuite superposer gouaches et vernis. Il crée en nuances, des paysages semi-abstraits et laisse place à l’interprétation du public afin que celui-ci s’approprie son travail.

L’exposition sera accessible les samedis et dimanches, de 13h à 16h. Pour plus d’information, consultez le www.ecqsn.com.

Les plus lus

Deux Lévisiens vivent l’aventure Star Académie

Les Lévisiens Jérémy Plante et Olivia Sirois-Bruneau ont séduit le corps professoral et ils auront la chance de performer pour mériter leur place comme académiciens lors de l’édition 2022 de Star Académie.

Un Lévisien lauréat du Luxembourg Art Prize 2021

L’artiste lévisien Francis O’Shaughnessy, qui réside actuellement à Montréal, est l’un des lauréats de la septième édition du Luxembourg Art Prize 2021. C’est une photographie au collodion humide qui lui a valu la deuxième place de ce concours international.

Une Lévisienne veut devenir la meilleure pâtissière au Québec

La nouvelle émission Le meilleur pâtissier du Québec, disponible sur la plateforme Vrai de Québecor, aura une saveur lévisienne. Amélie Bleau, une résidente de Saint-Romuald âgée de 30 ans, est l’une des dix candidats en lice afin de ravir le prestigieux titre accordé par le concours culinaire télévisuel.

Voyage de 9 mois et 10 000 km à bord de Belle excuse

C’est à bord de Belle excuse qu’un couple originaire de Lévis a parcouru 10 000 km entre Lévis et les Bahamas par voie maritime de septembre 2019 à juin 2020. Christian Roy et Annie Yergeau ont partagé des récits de leur grand voyage en voilier sur les réseaux sociaux. Puisque les histoires ont été appréciées par leurs abonnés, c’est une fois de retour au Québec que M. Roy a écrit Belle excuse en ...

COVID-19 : le milieu culturel s’ajuste encore

Les mesures mises en place par le gouvernement du Québec sont difficiles pour les différentes organisations culturelles. Alors que les salles de spectacles ne peuvent plus tenir d’activités, les espaces d’expositions souffrent moins du nouveau confinement.

Le Centre d’exposition Louise-Carrier dévoile sa programmation hiver-printemps

Le 7 décembre dernier, l’équipe de Diffusion culturelle de Lévis (DCL) a présenté la programmation hiver-printemps 2022 du Centre d’exposition Louise-Carrier. Créateurs d’expériences ou relève de la région, tous seront mis en lumière dans les cinq expositions qui seront proposées au public lors des prochains mois.

Surface à la recherche de nouveaux talents

Du 21 au 23 juillet prochain, se tiendra au quai Paquet une nouvelle édition du spectacle Surface. L’événement estival est actuellement à la recherche d’artistes qui seront en vedette lors de sa cinquième édition.