Il y a de cela fort longtemps, dans une contrée lointaine, vivait un roi avec sa fille bien-aimée, la princesse Beth. CRÉDIT : COURTOISIE - LUC ROBERGE

Raynald Grenier, auteur-compositeur de Beauport, en est à son cinquième album, alors qu’il a déjà sorti des trames sonores de comédie musicale, d’opéra et de film. Beth & Noa, sa dernière parution, est un ballet qu’il souhaite faire connaître aux États-Unis ainsi qu’en Europe. Pour se faire, il a usé du savoir-faire de Lévisiens.

En effet, le chef d’orchestre Gilles Léveillé ainsi que la firme Curcuma Design ont respectivement travaillé sur la réalisation ainsi que le visuel de l’album Beth & Noa.

Le Lévisien et la firme lévisienne ont non seulement mis la main à la pâte dans cet album, mais aussi dans les quatre dernières œuvres de l’auteur-compositeur.

«C’est une œuvre qui se démarque par son histoire et par ses thèmes musicaux. Ce qu’il y a de particulier dans le ballet, c’est le dialogue entre les danseurs et l’orchestre. La complicité et l’influence réciproque mènent à ce que j’appelle l’osmose», a illustré Raynald Grenier.

Composition musicale

M. Grenier aime travailler avec Gilles Léveillé, chef d’orchestre lévisien. Lors de la création de l’album, ils n’ont pas travaillé avec de réels musiciens, mais plutôt une technologie qui représente exactement les notes et les tonalités écrites par M. Grenier.

«Ce sont des modules de son de très haute gamme. Des échantillonneurs de son d’orchestre qui permette vraiment la reproduction exacte et fidèle, tant au niveau du son de l’instrument que des mouvements des instruments de l’orchestre. Il faut une très grande expertise pour pouvoir opérer tout cet équipement-là et Gilles Léveillé est l’une des rares personnes au Québec à avoir une expertise aussi approfondie. J’ai le privilège de travailler avec ce musicien chevronné, il respecte les partitions d’orchestre que j’ai faites dans les règles de l’art», a expliqué Raynald Grenier.

Visuels

«Il y a de cela fort longtemps, dans une contrée lointaine, vivait un roi avec sa fille bien-aimée, la princesse Beth. Le roi régnait sur un vaste territoire et son royaume, composé de nombreux villages et hameaux, s’étendait à perte de vue», peut-on lire au prologue du libretto qui accompagne l’album.

Luc Roberge, de Curcuma Design, avait en main le libretto lors de la création du visuel. L’explication du thème de chaque chanson lui a permis de capter l’essence de l’histoire et de faire ressortir le personnage de Beth qui vit «une histoire épique et romantique».

«C’est stimulant de travailler et de voir que mon visuel peut aller à l’international. C’est le fun, surtout un projet musical comme ça. Le côté artistique nous intéresse beaucoup», conclut-il.

Les plus lus

Deux Lévisiens vivent l’aventure Star Académie

Les Lévisiens Jérémy Plante et Olivia Sirois-Bruneau ont séduit le corps professoral et ils auront la chance de performer pour mériter leur place comme académiciens lors de l’édition 2022 de Star Académie.

Une Lévisienne veut devenir la meilleure pâtissière au Québec

La nouvelle émission Le meilleur pâtissier du Québec, disponible sur la plateforme Vrai de Québecor, aura une saveur lévisienne. Amélie Bleau, une résidente de Saint-Romuald âgée de 30 ans, est l’une des dix candidats en lice afin de ravir le prestigieux titre accordé par le concours culinaire télévisuel.

Un Lévisien lauréat du Luxembourg Art Prize 2021

L’artiste lévisien Francis O’Shaughnessy, qui réside actuellement à Montréal, est l’un des lauréats de la septième édition du Luxembourg Art Prize 2021. C’est une photographie au collodion humide qui lui a valu la deuxième place de ce concours international.

Voyage de 9 mois et 10 000 km à bord de Belle excuse

C’est à bord de Belle excuse qu’un couple originaire de Lévis a parcouru 10 000 km entre Lévis et les Bahamas par voie maritime de septembre 2019 à juin 2020. Christian Roy et Annie Yergeau ont partagé des récits de leur grand voyage en voilier sur les réseaux sociaux. Puisque les histoires ont été appréciées par leurs abonnés, c’est une fois de retour au Québec que M. Roy a écrit Belle excuse en ...

COVID-19 : le milieu culturel s’ajuste encore

Les mesures mises en place par le gouvernement du Québec sont difficiles pour les différentes organisations culturelles. Alors que les salles de spectacles ne peuvent plus tenir d’activités, les espaces d’expositions souffrent moins du nouveau confinement.

Le Centre d’exposition Louise-Carrier dévoile sa programmation hiver-printemps

Le 7 décembre dernier, l’équipe de Diffusion culturelle de Lévis (DCL) a présenté la programmation hiver-printemps 2022 du Centre d’exposition Louise-Carrier. Créateurs d’expériences ou relève de la région, tous seront mis en lumière dans les cinq expositions qui seront proposées au public lors des prochains mois.

Surface à la recherche de nouveaux talents

Du 21 au 23 juillet prochain, se tiendra au quai Paquet une nouvelle édition du spectacle Surface. L’événement estival est actuellement à la recherche d’artistes qui seront en vedette lors de sa cinquième édition.

Le talent local encore à l’honneur au CELC

Du 30 janvier au 2 mars, Diffusion culturelle de Lévis présentera, au Centre d’exposition Louise-Carrier (CELC), l’exposition des œuvres sélectionnées dans le cadre de la 24e édition de son concours d’œuvres d’art. Le dévoilement des gagnants aura lieu le dimanche 30 janvier.