CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

Lors d’une conférence de presse à la Maison de soins palliatifs du Littoral le 11 juin, les dirigeants des caisses Desjardins de la région ont annoncé le renouvellement de leur don à l’organisme basé à Lévis. Les institutions se sont alors engagées à verser 600 000 $ répartis sur 10 ans à la Maison, le plus gros don en intercoopération de l’histoire des caisses de la région.

«Toutes les caisses situées sur le territoire desservi par la Maison de soins palliatifs du Littoral ont répondu présentes pour une troisième ronde de financement. Ainsi, les caisses de la Nouvelle-Beauce, de Lotbinière, de Bellechasse, de la Chaudière ainsi que de Lévis réaffirment aujourd’hui leur appui dans cette volonté d’assurer la pérennité de la Maison», a d’emblée expliqué Benoit Caron, directeur général de la Caisse de Lévis, sur les motivations derrière ce nouvel appui.

Concrètement, le don des coopératives financières permettra d’assurer le fonctionnement d’un lit de la Maison de soins palliatifs du Littoral pour les dix prochaines années. Il s’agit du troisième don des caisses Desjardins de la région au profit de cet organisme depuis son ouverture en 2011. Au total, elles ont accordé 1,3 M$ à la Maison au cours des huit dernières années.

Rappelons que la Maison de soins palliatifs du Littoral offre gratuitement des soins palliatifs aux résidents de de Bellechasse, de La Nouvelle-Beauce, de Lévis et de Lotbinière atteints du cancer ou d’une autre maladie grave et ayant une espérance de vie de moins de deux mois.

Si le ministère de la Santé du Québec assure 46 % du budget annuel de l’organisme sans but lucratif, la Maison de soins palliatifs du Littoral doit trouver en dons chaque année les 54 % restants.

Une aide appréciée

Ainsi, la nouvelle contribution des caisses Desjardins de la région a été saluée par les dirigeants de la Maison ainsi qu’une famille dont l’un de ses membres a pu profiter des services de l’organisme.

«On ne pourrait continuer d’offrir gratuitement ces soins sans des partenaires qui nous soutiennent, comme les caisses Desjardins. Nous vous remercions de nous aider d’assurer la pérennité d’un lit. Un lit (sur neuf), c’est quand même quelque chose. C’est très important», a souligné Guylaine Parent, la directrice générale de la Maison.

«La Maison de soins palliatifs du Littoral, c’est comme une famille qui nous accueille et qui nous aide, par son écoute, ses bons soins. On se sent en confiance pour passer à travers cette épreuve. […] Merci aux cinq caisses Desjardins qui permettent à la Maison de poursuivre son œuvre auprès d’autres familles dans le besoin», a ajouté Fabie Fontaine, la fille d’Henri Fontaine, un résident de Buckland qui est décédé à la Maison l’an dernier.

Sur la photo : Les présidents des caisses Desjardins de Bellechasse, de La Nouvelle-Beauce, de la Chaudière et du Centre de Lotbinière, Mario Cloutier, Roch Drouin, Louis-Marie Bissonnette et Daniel Gagnon, ainsi que le directeur général de la Caisse de Lévis, Benoit Caron, ont remis une plaque soulignant leur don au président du conseil d’administration de la Maison, René Bégin (troisième à partir de la gauche).

Les plus lus

Lettre d'opinion - L’hébergement communautaire jeunesse testé positif

Messieurs Legault, Dubé et Carmant, nous sommes fatiguées! Fatiguées de nous battre pour une reconnaissance qui ne vient pas. De quêter pour réussir à accomplir notre mission. De toutes ces redditions de comptes. De voir partir notre personnel pour le Réseau faute de salaires décents. De voir les piliers de nos organisations tomber en burnout. De se justifier devant vous et devoir recommencer à ch...

Les poules urbaines bientôt permises à Lévis?

Des citoyens de Lévis demandent à l’administration municipale d’autoriser et de réglementer les poules urbaines à Lévis. La Ville travaille justement sur cette question et regarde la possibilité de mener des projets pilotes sur le territoire.

Reprise des messes dans le Grand Lévis

Comme «il est impossible de savoir quand le gouvernement provincial assouplira les mesures sanitaires présentement en vigueur», les autorités pastorales de l’unité Desjardins–Chutes-Chaudière ont pris la décision de rouvrir certaines églises de l’unité et d’y reprendre la pratique régulière des messes de fin de semaine à compter des 14 et 15 novembre prochains.

La campagne Des pâtés pour s’aider de retour

La pandémie a fragilisé plusieurs familles de notre région qui ont plus de difficulté à combler des besoins fondamentaux, comme socialiser, cuisiner et optimiser leur budget nourriture. La campagne Des pâtés pour s’aider vient en aide à toutes ces familles et permet de garnir les paniers de Noël de familles défavorisées.

Une guignolée importante pour Saint-Jean-Chrysostome

En raison de la pandémie, le Service d’entraide de Saint-Jean-Chrysostome a dû s’adapter à la situation afin de pouvoir récolter des dons et des denrées pour la période des Fêtes où les banques alimentaires sont habituellement très sollicitées. Une récolte de denrées est prévue le 28 novembre au parc Champigny, une campagne de dons en argent est également lancée afin de bien garnir les paniers qu’...

La Fondation Jonction pour Elle tient sa campagne en ligne

Une grande campagne de financement au profit de la Fondation Jonction pour Elle est en cours en remplacement de la 4e édition du Concours Chantons pour Elles, qui devait avoir lieu le 15 octobre au centre de congrès de Lévis et a dû être annulée en raison de la pandémie Covid-19.

Soutenir le travail invisible des proches aidants

Les proches aidants assument un travail invisible et pourtant essentiel auprès d’une population plus vulnérable. Chaque année leur dévouement est souligné lors de la Semaine nationale des personnes proches aidantes qui a eu lieu début novembre.

La Mosaïque propose plusieurs options pour lui donner un coup de pouce

Le Café la Mosaïque a sollicité, le 3 novembre, l’appui des Lévisiens pendant les mois de novembre et décembre, notamment dans le cadre de ses activités spéciales-bénéfices afin de l’aider à poursuivre sa mission sociale.

Un repas pour soutenir Le Grenier

Avec les années, le Meating de la relève, qui se tient à l’automne, est devenu un événement mondain de Lévis. Cette année, pandémie oblige et en raison de la fermeture du restaurant Cosmos de Lévis, il n’y aura pas de Meating de la relève. Mais dans le but de garantir la continuité de l’aide à la cause du Comptoir alimentaire Le Grenier, les membres du comité organisateur proposent aux gens de la ...

Lettre d'opinion - Patience et résilience

En 1918 : nos parents viennent de sortir de la Première Guerre mondiale qu'ils doivent faire face à un nouvel ennemi : la grippe espagnole. Ce virus a fait près de 100 millions de morts.