CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Événement caritatif au profit de la Maison de soins palliatifs du Littoral (MSPL), la dixième édition du Défi Karaoké aura lieu le vendredi 8 novembre au Centre de congrès et d’expositions de Lévis. Il s’agit de la plus importante activité de financement pour l’organisme.

C’est à un dixième anniversaire fêté en grand et une soirée haute en émotions que prépare la MSPL. Le temps d’une soirée, les gens d’affaires et les personnalités de la région prendront le micro et chanteront pour soutenir les activités du centre de soins palliatifs.

Les profits du Défi Karaoké permettent à l’organisme d’assurer le mieux-être des personnes en fin de vie qui y sont accueillies et de continuer à offrir gratuitement des soins dans le respect et la dignité, depuis l’ouverture de la maison en novembre 2011.

Avant même que la MSPL accueille entre ses murs la première personne en phase terminale d’une maladie incurable accompagnée de ses proches, cette «activité phare a permis dès le départ une appropriation de la Maison de soins palliatifs d’abord par la communauté des gens d’affaires, puis par l’ensemble de la population», souligne le président de son conseil d’administration, René Bégin, également associé, président et chef de la direction chez Lemieux Nolet.

«Cette activité originale a été proposée par des visionnaires. C’est le fun de faire un karaoké, de joindre le chant aux talents qu’on a dans la région. Il y a aussi de l’humour, puisque ce ne sont pas tous des gens qui ont un grand talent. J’ai moi-même chanté et je n’ai pas de talent», plaisante-t-il.

Une grande réception

Cette année, Éric Bernard, président du Groupe CRS qui compte L’expert carrossier rive-sud et Le carrossier rive-sud, a accepté la présidence d’honneur du Défi Karaoké pour «faire de l’événement un succès». «On croit à la cause et on sait que c’est vraiment important dans notre région de pouvoir compter sur une maison de soins pour les personnes en fin de vie», assure-t-il.

«Le dixième anniversaire est grandiose, le dixième anniversaire est particulier! On réserve des suprises aux participants», annonce le président d’honneur.

Pour cette édition anniversaire, le comité organisateur a travaillé «très fort» pour créer «un événement spécial qui n’a jamais été réalisé auparavant». L’équipe a apporté un soin tout particulier aux effets visuels et à la qualité de la réception. Grâce au soutien des partenaires, l’organisation a augmenté l’expérience sans diminuer les profits pour la MSPL. «On va voir ce qu’on n’aura pas eu la chance de vivre dans les neuf éditions précédentes», prévient-il.

L’objectif est de dépasser les 600 convives et déjà plus de 500 billets ont été vendus.

125 personnes accompagnées chaque année

Pour «bien accompagner les gens jusqu’à la fin» et «si on veut être fiers de notre communauté, ça prenait une maison de soins palliatifs», rappelle René Bégin. Le besoin était là, on y a répondu.» Pour financer les 55 % (750 000 à 800 000 $) du budget d’environ 1,45 M$ par année qui ne sont pas couverts par les subventions gouvernementales, la MSPL organise une campagne de financement annuelle. Ces montants couvrent les dépenses d’opération (loyer, personnel, repas), à l’exclusion des investissements tels que les achats d’équipements.

Située à Lévis, la MSPL dessert tout le territoire de la région de Bellechasse à Lotbinière, en passant par la Nouvelle-Beauce et l’ouest de Lévis. «Il y a de plus en plus de gens de ces secteurs qui comprennent que cette maison est la leur, même si elle est dans l’arrondissement Desjardins», explique René Bégin qui note que l’activité permet aussi de sensibiliser la population à son existence. Chaque année, autour de 125 personnes bénéficient de ses services. Mais «il y en a le double qui demandent à venir à la maison», avec une légère diminution ces dernières années puisque les centres hospitaliers ont développé leur offre d’accompagnement en soins palliatifs.

De nombreux défis à venir

«Faire rayonner la Maison de soins palliatifs du Littoral» reste encore aujourd’hui un défi, selon le président du CA. Il constate que même après dix ans, trop de personnes ne la connaissent pas. «Ce n’est pas l’hôpital, c’est un organisme privé de bienfaisance financé pour moitié par son milieu.»

«Dans l’évolution de la maison, il faut regarder si on répond bien à notre mission», partage René Bégin. L’organisme réfléchit ainsi à bonifier ses services d’accompagnement. La MSPL fait aussi face au défi constant de maintenir un bassin de bénévoles suffisant au bon fonctionnement des activités. 

«Également, il y aura fort possiblement à travailler sur un projet de relocalisation. À un moment, on sera sûrement limité à l’endroit où on est et on devra revoir notre modèle.» Le président du CA évoque un horizon de deux à cinq ans pour un déménagement. Présentement, la maison possède neuf lits. Les décisions seront prises en fonction de l’évaluation des besoins futurs.

Pour réserver une place ou une table contactez la Maison de soins palliatifs du littoral par courriel à info2@mspdulittoral.com ou par téléphone au 418 903-6177.

Les plus lus

Une nouvelle fondation lancée à Lévis

C’est le 1er novembre qu’avait lieu le lancement officiel de la Fondation Ancrage Jeunesse, anciennement nommé le Club Optimiste de l’Université Laval. L’événement a permis de présenter un bilan de la dernière année et a été suivi d’une visite du Centre de réadaptation de Lévis.

Des travailleurs d’ici aideront des Guatémaltèques

Dix employés de la Maison Louise-Élisabeth de Lévis, une résidence gérée par Cogir Immobilier qui accueille 130 religieuses des Sœurs de la Charité de Saint-Louis-de-France, s’envoleront pour le Guatemala à la fin mars. Pendant une semaine, ils effectueront un voyage humanitaire dans ce pays d’Amérique centrale pour effectuer divers travaux dans un orphelinat.

Blaney offre une conférence du Dr Gilles Lapointe

Dans le cadre de ses activités annuelles, le député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, offrira à ses concitoyens une conférence de Gilles Lapointe (sur la photo), le 15 janvier prochain dès 19h à la Maison des Aînés de Lévis.

Une initiative d’Alliance-Jeunesse saluée

Lors de la deuxième édition de son Gala de l’excellence, le Centre de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a remis à Alliance-Jeunesse Chutes-de-la-Chaudière, en octobre, le prix dans la catégorie Coup de cœur - volet organisme communautaire pour son projet VIP (Volet Intervention Prostitution).

Des jeux adaptés aux jeunes avec une déficience

Six jeunes vivant avec une déficience intellectuelle ou des troubles du spectre de l’autisme, âgés de 10 à 18 ans, de la résidence à assistance continue (RAC) de Saint-Romuald du CISSS de Chaudière-Appalaches peuvent maintenant jouer librement dans un module de jeux aménagé pour répondre à leurs besoins.

Mention honorifique pour les 10 ans de l’École du milieu

Le conseiller municipal du district Saint-David, Serge Côté, a rencontré en décembre les élèves et l’équipe de l’École du milieu de Lévis pour leur remettre une mention honorifique du bureau de la mairie.

Comprendre l’Alzheimer

À l’occasion du Mois de la sensibilisation à la maladie d’Alzheimer, la Fédération québécoise des Sociétés Alzheimer (FQSA) et ses 20 Sociétés Alzheimer régionales ont donné, le 6 janvier, le coup d’envoi à la troisième édition de la campagne de sensibilisation Je vis avec l’Alzheimer. Laissez-moi vous aider à comprendre.

Stéphane Thériault à la tête de la Fondation des Amis du Juvénat

Le directeur général du Juvénat Notre-Dame du Saint-Laurent, Jimmy-Éric Talbot, a annoncé, le 9 janvier dernier, l’embauche de l’ex-directeur général de la Chambre de commerce de Lévis, Stéphane Thériault, qui remplira les fonctions de directeur général de la Fondation des Amis du Juvénat.

La SHAD récompense un jeune bénévole

La Société historique Alphonse-Desjardins (SHAD) a remis, le 20 décembre, une bourse de 500 $ à Benjamin Bélanger (sur la photo), âgé de 13 ans, pour récompenser son engagement bénévole dans les municipalités de Lévis et de Beaumont, dans le cadre de son programme Coopérer, une action à la fois.

Le Centre de pédiatrie sociale amasse 96 627 $

La 10e Guignolée du Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) s’est déroulée du 1er décembre 2019 au 15 janvier. L’organisme lévisien a atteint 88 % de son objectif de 110 000 $.