CRÉDIT : ARCHIVES

Depuis le début de la pandémie, plusieurs acteurs de la société demandent au gouvernement du Québec d’accorder une aide financière spéciale pour les personnes à l’aide sociale. Pourquoi, diront certains, alors que leurs prestations n’ont pas changé?

Premièrement, parce que l’aide accordée en temps normal est insuffisante, à 690 $ par mois pour une personne seule.

Deuxièmement, parce que, suite à de nombreux appels de partout au Québec, nos membres sont les témoins navrés de la situation particulièrement difficile vécue par ces personnes en raison de la COVID.

Des exemples, tirés de cas réels envoyés au gouvernement la semaine dernière : à cause de la fermeture de la majorité des commerces, impossibilité d’accumuler un revenu d’appoint en travaillant quelques heures par mois, comme il est habituellement permis et possible ; services communautaires (banques alimentaires et cuisines collectives par exemple) plus difficilement accessibles ; spéciaux beaucoup plus rares en épicerie ; frais de livraison pour commandes à l’épicerie (avec un minimum d’achats à faire pour profiter de la livraison) ; recours accru au crédit pour faire face aux obligations financières ; coût élevé de ce crédit, etc.

Cette semaine, le gouvernement canadien a pourtant repris plusieurs de ces éléments pour justifier une aide financière additionnelle aux personnes aînées, en évoquant même la possibilité que cette aide soit renouvelée si la crise perdure.

Nous espérons que la mesure fasse rapidement écho au gouvernement du Québec, pour une aide aux personnes les plus vulnérables de notre société. Il pourrait être très simple de leur donner un coup de pouce en ces temps difficiles : par exemple, par la bonification du crédit d’impôt pour solidarité.

- Élisabeth Gibeau, Union des consommateurs
- Le comité politiques sociales et fiscales : 
Sylvie Bonin, ACEF Estrie
Dominique Gagnon, ACEF du Nord de Montréal
Chantal Lebeau, ACEF Appalaches-Beauce-Etchemins
Martine Marleau, ACEF de l’Est de Montréal
Anne Plamondon, ACEF Lanaudière
Samuel Saint-Denis-Lisée, ACEF Grand-Portage
- ACEF Rive-Sud de Québec, membre de l'Union des consommateurs

 

Les plus lus

Ressourcerie de Lévis : comportements déplorables

Si la Ressourcerie de Lévis peut de nouveau recevoir des biens dont veulent se débarrasser les gens de la région, l’entreprise d’économie sociale fait face à un phénomène récurrent qui provoque du gaspillage. Contrairement aux consignes de la Ressourcerie, plusieurs Lévisiens déposent des matières à revaloriser à l’extérieur de son point de service de Lévis alors qu’il est fermé.

Ressources-Naissances poursuit sa mission

En raison des mesures de confinement mises en place par le gouvernement dans le but de freiner la propagation de la COVID-19, Ressources-Naissances a dû faire preuve de créativité afin de continuer à offrir ses services aux familles de la région.

5 jardins communautaires rouverts, 3 en projet à Lévis

Cinq jardins communautaires rouvriront progressivement à partir du 18 mai sur le territoire lévisien. Trois nouveaux emplacements cultivables seront accessibles aux Lévisiens dès 2021 et 2022.

Une fête des Mères tout de même soulignée

Afin de permettre à leurs résidents de célébrer la fête des Mères malgré le confinement imposé en raison de la pandémie, plusieurs résidences pour aînés lévisiennes ont tenu des activités spéciales la fin de semaine dernière.

Bouger sur son balcon

En collaboration avec l’Association des locataires (ADL) de l’Office municipal d’habitation de Lévis (OMH), l’OMH organise plusieurs activités sportives afin de permettre aux locataires de bouger sur leur balcon, directives sanitaires obligent.

Le CAPJ en mode proactif

Par voie de communiqué, le Centre aide et prévention jeunesse (CAPJ) a détaillé, le 4 mai, les diverses mesures qu’il a mis en place afin de supporter sa clientèle malgré les restrictions imposées par la crise de la COVID-19.

La campagne de l’œillet toujours en cours

Coronavirus oblige, la campagne de l’œillet a dû se transformer. Comme partout au pays, le volet régional de cette activité de financement au profit de la Société canadienne de la sclérose en plaques (SCSP) se déroulera cette année en ligne.

Courir pour les banques alimentaires du Québec

Un collectif d’amis coureurs composé de Yvan L’Heureux (Rivière-du-Loup), Richard Turgeon (Gatineau), Anne Bouchard (Montréal), Marline Côté (Lévis) et Martine Marois (Rive-Sud de Montréal) ont lancé, le 26 avril à Rivière-du-Loup, un concept de course afin de venir en aide aux banques alimentaires du Québec : la SolidariCourse.

Lettre ouverte - Les gens à l’aide sociale doivent recevoir comme les aînés une aide financière en temps de crise

Depuis le début de la pandémie, plusieurs acteurs de la société demandent au gouvernement du Québec d’accorder une aide financière spéciale pour les personnes à l’aide sociale. Pourquoi, diront certains, alors que leurs prestations n’ont pas changé?

Une bénévole lévisienne récompensée pour son travail

Laurette Blanchet, une résidente de Charny, a récemment reçu un honneur bien particulier. En effet, la Lévisienne s’est vu remettre la Médaille du lieutenant-gouverneur du Québec pour les aînés afin de la récompenser pour ses nombreuses implications bénévoles.