Grâce au camp virtuel, Kelly-Anne Gingras a pu réaliser plusieurs activités avec des adolescents vivant également sa réalité. CRÉDIT:COURTOISIE - FONDATIONINCA

Participante depuis quelques années au camp Lake Joseph, la Lévisienne Kelly-Anne Gingras a pu revivre cette expérience marquante cet été. Malgré la pandémie, la Fondation INCA (Institut national canadien pour les aveugles) a offert ce camp d’immersion anglaise, cette année par l’entremise de la technologie, à des jeunes vivant avec une perte de vision.

Normalement, la Fondation INCA tient ce camp fort apprécié en banlieue de Toronto. Ayant une grande passion pour la langue de Shakespeare, Kelly-Anne Gingras, une résidente de Saint-Nicolas âgée de 11 ans, prend part à l’activité depuis qu’elle a 8 ans, à l’exception du camp tenu l’an dernier. À cette occasion, elle peut rencontrer d’autres jeunes qui vivent sa réalité, Kelly-Anne ayant une vision faible en raison d’une tumeur infiltrée à travers le nerf optique, qui brise des connexions que cette partie du corps réalise normalement.

Toutefois, l’édition 2020 du camp Lake Joseph est passée près de ne jamais avoir lieu, l’Ontario interdisant toujours les camps de vacances avec hébergement comme le Québec. Estimant qu’une annulation était inconcevable, la Fondation INCA a décidé de tenir l’événement sur le Web, comme d’autres de ses activités depuis le début de la pandémie.

À la suite d’une formation consacrée à la plateforme Zoom, les jeunes participants ont pu se réunir virtuellement, chacun dans le confort de leur foyer, du 20 au 24 juillet. Chaque journée débutait avec des étirements ou du yoga. Les activités étaient animées en anglais et en français afin que les jeunes développent leur vocabulaire. Les jeunes avaient ensuite droit à une séance de discussion thématique avec des sujets comme l’autonomie, les cultures et les langues, la technologie et bien plus. 

Après l’heure du dîner, les participants du camp avaient droit à une activité créative, après laquelle s’enchaînait une conférence bilingue animée par différents membres de la Fondation INCA. La conférence du mercredi était notamment sur l’importance d’avoir une passion. Des conférences ont aussi été données par une avocate non voyante et un travailleur social non voyant.

Enfin, chaque soirée s’est terminée par un feu de camp virtuel ou une discussion libre en pyjama, accompagné de guimauves ou de maïs soufflé, fourni aux jeunes dans leur trousse «Camp emballé».

«L’une des activités que j’ai adorées, c’était  la peinture sur taie d’oreiller. J’ai adoré cela parce qu’en plus d’être actif, on pouvait parler entre nous», a partagé Kelly-Anne, heureuse finalement d’avoir pu prendre part une nouvelle fois à l’activité.

La mère de la jeune Lévisienne, Nathalie Rhéaume, était également contente que sa fille ait vécu une nouvelle fois cette expérience.

«Cette année, c’était très intéressant, puisque les participants on pu en apprendre davantage sur des outils informatiques, des éléments qui peuvent les aider dans la vie de tous les jours. Aussi, le camp leur permet de discuter de choses entre ados qu’ils n’ont pas nécessairement le goût de partager avec leurs parents. Lors d’une journée, j’ai pris une pause du travail et je suis allée me chercher un verre d’eau et Kelly-Anne m’a fait comprendre que ce n’était pas un bon moment pour que je passe», a illustré, avec humour, Mme Rhéaume.

Les plus lus

La cour de l'École Notre-Dame de Lévis réaménagée et verdie

Des arbres, plus de paniers de basketball, des espaces ombragés, la cour de l’École Notre-Dame de Lévis a été entièrement réaménagée et transformée. Ce projet débuté en 2016 représente un investissement de 260 000 $.

Un circuit de frigos-partagés en développement à Lévis

D’ici 2022, le nombre de frigos-partagés pourrait passer de trois à huit. Un circuit entre producteurs, commerçants et citoyens sera aussi créé afin de récupérer des denrées et limiter le gaspillage alimentaire.

La FADOQ régionale se prépare pour la reprise

Depuis la mi-août et jusqu’au début septembre, les dirigeants de la Fédération de l’âge d’or du Québec (FADOQ) régions de Québec et Chaudière-Appalaches mènent une tournée afin de rencontrer les responsables des 165 clubs locaux du territoire. Avec ces rencontres tenues à travers les régions de Québec et de la Chaudière-Appalaches, le regroupement veut notamment bien informer ses membres en vue de...

Grimpons pour l’eSPoir tiendra sa 3e édition le 3 octobre

L’activité au profit de la section Chaudière-Appalaches de la Société canadienne de la sclérose en plaques (SCSP) se déroulera au Centre de plein air de Lévis. Nouveauté cette année, un volet compétitif vient s’ajouter au volet participatif. De plus, cinq co-présidents se mobilisent afin d’encourager la communauté à être généreuse.

Aider les itinérants à 10 ans

Jacob Bouchard est un garçon lévisien de 10 ans comme les autres, qui aime notamment jouer au hockey et qui travaille fort à l’école. Cependant, depuis maintenant près de deux ans, il fait une différence dans la société en multipliant les initiatives pour venir en aide aux personnes itinérantes dans le quartier Saint-Roch, à Québec.

Des activités qui donnent le goût de la nature aux jeunes

Tous les jeudis de l’été, des jeunes à partir de 10 ans ont participé à des activités en extérieur, organisées par un passionné de nature, David Cloutier, qui est animateur-intervenant à la maison des jeunes L’Azimut, à Saint-Nicolas. Les participants ont découvert les plantes, pêché et randonné à vélo.

Nouvelle aventure marquante pour de jeunes Lévisiens

Des jeunes et des animateurs de la Maison des jeunes L’Azymut de Saint-Nicolas ont eu l’occasion de faire une activité vélo-camping, du 29 au 31 juillet.

Récolte généreuse

C’est en présence des bénévoles qui ont rendu possible l’initiative que le propriétaire de la Bleuetière DuRoy, Bruno Roy, a remis les dollars récoltés à trois organismes de la Chaudière-Appalaches dans le cadre de l’activité Cueillette de bleuets pour la cause, tenue plus tôt cet été.

45 400 $ pour le CPSL

La 7e soirée-bénéfice du Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) «À la Santé des enfants», présentée par Desjardins sous la présidence d’honneur de Jean-François Morin, courtier immobilier, devait avoir lieu le 8 avril dernier chez Audi Lévis.

La Maison Dessercom est inaugurée

C’est en présence d’élus et de collègues que les dirigeants de Dessercom, de la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis (FHDL), du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) et de la Fondation québécoise du cancer (FQC) ont officiellement inauguré la Maison Dessercom, le 10 septembre dernier.