CRÉDIT : ARCHIVES

Par voie de communiqué, l’Association des ressources intermédiaires d’hébergement du Québec (ARIHQ) a demandé au gouvernement du Québec, le 22 novembre, d’offrir des conditions de travail «décentes et équitables» aux préposés aux bénéficiaires œuvrant dans les 33 ressources intermédiaires (RI) de Chaudières-Appalaches, au moment où doit s’amorcer sous peu la renégociation de l’Entente nationale déterminant le financement du réseau des RI.

La directrice générale de l’ARIHQ, Johanne Pratte, est d'ailleurs de passage dans la région, cette semaine, dans le cadre d’une tournée nationale visant à rencontrer les gestionnaires des quelque 950 RI du Québec. Comme dans d'autres secteurs, la pénurie de main-d’œuvre demeure la principale préoccupation soulevée par ses membres. La situation est telle que plusieurs propriétaires de RI «craignent pour la pérennité et la qualité des services offerts à leurs résidents».

«La pénurie de préposés aux bénéficiaires est généralisée à l’ensemble du Québec, mais elle frappe le réseau des RI encore plus sévèrement en raison de l’écart existant avec les conditions de travail offertes dans le réseau public. De plus en plus de préposés se tournent vers d’autres emplois ou font le choix d’aller travailler en CHSLD, où ils reçoivent un salaire pouvant atteindre 10 $ de plus de l’heure pour un travail équivalent, voire moins exigeant. Ça ne peut plus durer», a soutenu Mme Pratte.

Selon une enquête menée par l’ARIHQ et dévoilée en mars 2019, plus de 2 500 postes seraient à pourvoir dans les RI du Québec, notamment des préposés aux bénéficiaires, mais également des techniciens en éducation spécialisés, des travailleurs sociaux et d'autres types d'employés. Seulement en Chaudières-Appalaches, pas moins de 68 postes seraient à pourvoir, pour une moyenne de 2,1 par RI.

L’ARIHQ a tenu à rappeler qu'elle a déjà mis sur pied le programme F3, qui vise à déployer une offre de formation complète pour ses employés dans toutes les régions, pour contrer la pénurie. Même que certaines RI ont également mené des campagnes de recrutement à l’international.

«Or, ces efforts sont minés par l’absence d’un financement adéquat du gouvernement, ce qui empêche les RI d’offrir à leurs employés les conditions qu’ils méritent», a conclu l'organisation.

Les plus lus

La Ville augmentera de 183 % la réserve d’eau potable de Saint-Étienne-de-Lauzon

La Ville de Lévis a annoncé, le 29 juillet, qu’elle remplacera le réservoir d’eau potable du secteur Saint-Étienne-de-Lauzon afin d’augmenter de 2 230 mètres cubes la capacité de sa réserve d’eau.

2 M$ investis par la Ville pour la phase 1 du parc Jean-Dumets

Accompagné de Clément Genest, conseiller municipal du secteur Saint-Nicolas, et de Christian Lambert, président de Revitalisation Village Saint-Nicolas, Gilles Lehouiller, maire de Lévis, a annoncé un investissement minimal de 2 M$ afin de construire un nouveau pavillon d’accueil ainsi qu’une aire de jeux d’eau multifonctionnelle au parc Jean-Dumets, le 22 juillet.

Nouvelle phase pour le remplacement du tablier du pont de Québec

Plusieurs ministres, dont le ministre des Transports du Québec François Bonnardel, ont annoncé, le 14 juillet, qu'une nouvelle étape est franchie pour le projet de remplacement du tablier du pont de Québec avec la publication d'un appel d'offres pour la préparation des plans et des devis.

Blaney fracasse le portrait économique libéral

Par voie de communiqué, le député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a vertement critiqué, le 10 juillet, la mise à jour sur la situation financière du gouvernement fédéral, présentée le 8 juillet par le ministre des Finances du Canada, Bill Morneau.