CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

En compagnie du directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, le ministre de l’Éducation du Québec, Jean-François Roberge, a présenté, le 5 janvier, les mesures qui seront en vigueur pour permettre le retour des élèves en classe. Pour le moment, Québec vise toujours une rentrée présentielle pour le lundi 17 janvier.

«Voici notre plan de match pour permettre une rentrée en classe en présence sécuritaire. Avec les différents investissements consentis et les formations suivies par le personnel au cours des derniers mois, nous pouvons basculer, comme c’est le cas jusqu’au 14 janvier, à l’enseignement à distance. Cependant, ce n’est pas notre plan A et nous visons toujours un retour à l’enseignement en présence dès le 17 janvier», a d’emblée déclaré Jean-François Roberge, lors d’une conférence de presse à Montréal.

D’abord, le ministre de l’Éducation a annoncé que le gouvernement provincial continuera de distribuer des tests rapides de dépistage de la COVID-19 aux élèves du réseau scolaire. Chaque élève du primaire recevra chaque mois, en janvier et en février, une boîte contenant cinq tests rapides. Au total, Québec réservera donc 7,2 millions de tests rapides de dépistage de la COVID-19 lors des deux prochains mois pour la distribution dans le réseau scolaire.

Les élèves qui obtiendront un résultat positif à un test rapide de dépistage ou qui éprouvent chez eux des symptômes de la COVID-19 devront demeurer à la maison. Pour leur part, les élèves qui éprouvent des symptômes de la maladie alors qu’ils sont en classe pourront subir un test rapide de dépistage à l’école, comme c’était le cas cet automne.

Pour leur part, les enseignants auront accès aux tests PCR de dépistage à partir du 15 janvier comme ils font partie d’un groupe jugé prioritaire par Québec : les travailleurs essentiels. En ce qui a trait au masque, il demeurera obligatoire en tout temps, sauf pour les repas, pour les élèves et les membres du personnel dans les établissements scolaires.

Dans un autre ordre d’idées, le ministère de l’Éducation a approuvé le report de certaines étapes du calendrier scolaire en raison de la fermeture des écoles jusqu’au 17 janvier. En effet, les examens ministériels prévus au début janvier auront finalement lieu dans les semaines du 24 et du 31 janvier. De plus, la remise du premier bulletin de l’année scolaire aura finalement lieu dans la semaine du 11 février.

À la défense de certaines décisions

Pendant l’allocution du ministre de l’Éducation et la période de questions de la conférence de presse, Jean-François Roberge et Horacio Arruda ont dû défendre les décisions gouvernementales en ce qui a trait au port du masque et la qualité de l’air dans les écoles.

Depuis plusieurs semaines, des syndicats représentant les enseignants demandent à ce que ces derniers puissent porter des masques N95 tandis que plusieurs personnes gravitant près du réseau scolaire demandent l’implantation de purificateurs d’air dans les classes.

Aux questions des journalistes sur ces demandes, le ministre de l’Éducation a souligné que le gouvernement provincial suivait les recommandations de ses experts en santé publique ainsi qu’en santé et sécurité du travail. Le directeur national de santé publique a notamment expliqué que selon les études, le masque de procédure était autant efficace qu’un masque N95 en milieu scolaire et qu’il est préférable de miser sur des échangeurs d’air pour amener du nouvel air dans les classes pour éviter une propagation du coronavirus.

À ce chapitre, Jean-François Roberge a indiqué que le réseau scolaire recevra bientôt plus de 50 000 lecteurs de C02, soit pour 54 % des classes québécoises. De plus, le ministre de l’Éducation assure que les centres de services scolaires qui en feront la demande auront accès à des échangeurs d’air supplémentaires.

Notons finalement que les syndicats représentant les travailleurs de l'éducation ont critiqué, à différents degrés, le plan de retour en présence, certains estimant notamment que le ministère de l'Éducation fait preuve «d'improvisation».

Les plus lus

Chronique historique - Lévis, «gare» de Québec

Certains lecteurs se souviennent peut-être de l’immense installation de trains miniatures jadis située au deuxième étage de l’ancienne gare de Lévis. Cette curiosité fascinante s’inscrivait dans le riche passé ferroviaire de notre territoire.

Une nouvelle approche intégrée à l’école Vision

L’École trilingue Vision Rive-Sud, conjointement avec la petite école Vision Lévis, a lancé, le 25 août dernier, son année scolaire. L’école située à Saint-Romuald intégrera graduellement au cours des trois à quatre prochaines années une nouvelle approche afin d’enseigner les langues secondes, c’est-à-dire l’approche neurolinguiste (ANL).

Le conseil se penche sur la démolition du 4610, route des Rivières

Les élus municipaux de Lévis se sont réunis, le 19 septembre, pour une séance extraordinaire du conseil municipal. À cette occasion, les conseillers municipaux et le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ont entendu les arguments des parties impliquées dans l’appel de la décision du comité de démolition de Lévis, autorisant la demande de démolition sous conditions du 4610, route des Rivières, à Sain...

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 7 septembre 2022

Le Groupe Maurice a un nouveau président et chef de la direction : Alain Champagne (1re photo).

L’Aventure médecine est lancée à Lévis

Après des années de préparation, l’Université Laval (UL) et ses partenaires, l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) et le réseau de la santé du Québec, ont lancé en septembre Aventure médecine. Comme leurs homologues à Rimouski, 18 étudiants ont pu amorcer leurs études en médecine à Lévis, à l’extérieur du campus lavallois. Le Journal a récemment pu rencontrer deux étudiants qui se sont lancés d...

Montréal-Québec à la course pour soutenir un jeune Lévisien malade

Lorsque le Montréalais Patrick Michel a appris que le fils de cinq ans de ses anciens collègues de travail était aux prises avec une leucémie, le sportif a rapidement organisé une course à pied entre Montréal et Québec afin d’amasser des fonds pour la famille lévisienne. Via Une course pour une vie, le Montréalais a parcouru les 270 km qui séparent Montréal et Québec, du 25 au 28 août derniers.

Distribution de verrous de pontet dans la région

Comme depuis plusieurs années, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) profitera de la tenue en septembre de la Journée mondiale de prévention du suicide afin de distribuer des verrous de pontet aux propriétaires d'armes à feu de la région.

Quelques étudiants en moins au Cégep de Lévis cet automne

Les étudiants du Cégep de Lévis effectuaient leur rentrée en classe dernièrement. Cette année, le Cégep de Lévis constate une légère baisse de sa population étudiante, une situation comparable au reste de la province.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 14 septembre 2022

Frédérick Purcell, directeur des ventes chez Groupe Lou-Tec, est très fier de son fils Tyler. Ce dernier a récemment participé à son initiation lors de la rentrée universitaire (1re photo).

Sanimax : des citoyens excédés débarquent au conseil municipal

Plusieurs citoyens de Lévis ont assisté à la séance ordinaire du conseil municipal, le 26 septembre, pour déposer une pétition signée par plus de 400 personnes demandant aux autorités de régler le problème des odeurs nauséabondes émises par l’usine Sanimax de Charny. Exaspérés par la problématique, ces résidents de l’ouest de la ville veulent que cette dernière soit réglée une bonne fois pour tout...