Le conseiller d’orientation Jacques Roy a reçu un prix de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec en 2019. CRÉDIT : COURTOISIE

Connu sous l’acronyme GROP, le Guide de recherche d’une orientation professionnelle est un questionnaire qui aide les personnes à se décrire pour mieux se comprendre avant de choisir une carrière. Fondateur de l’entreprise Psymétrik basée à Lévis, Jacques Roy a été récompensé à deux reprises par son ordre professionnel pour ce test créé il y a une trentaine d’années.

Conseiller d’orientation pendant 27 ans à l’École secondaire De Rochebelle de la Commission scolaire des Découvreurs sur la Rive-Nord, Jacques Roy a aidé de nombreux jeunes dans leurs choix d’avenir.

«Je suis un professionnel qui accompagne les gens dans la phase d’évaluation de leur propre personnalité pour en tirer les grandes lignes qui peuvent mener à un choix ou une réorientation de carrière», présente-t-il. 

Il estime qu’un conseiller d’orientation ne se contente pas d’orienter les gens, mais «les aider à faire le point sur leurs forces, leurs qualités et les atouts qu’ils ont en main pour faire de bons choix de vie». Son intervention va bien au-delà de la transition entre le secondaire et le cégep ou entre le cégep et l’université.

Si l’écoute a été le premier outil de Jacques Roy tout au long de sa pratique, il a aussi utilisé différentes approches et techniques pour intervenir auprès des personnes s’interrogeant sur les perspectives professionnelles à suivre. 

L’un de celles utilisées, la psychométrie, permet d’établir des mesures en psychologie, dont l’utilisation la plus connue est le test de QI. Une évaluation «peut-être trop à la mode et mal utilisée», déplore l’auteur du Guide de recherche d’une orientation professionnelle (GROP).

«Je trouvais que la psychométrie axée sur une évaluation des aptitudes intellectuelles, c’était destructeur plus que constructeur. Ça éteignait les gens, explique-t-il. Alors, je voulais me donner un outil qui permettrait aux gens que je rencontrais de sortir de mon bureau avec de l’espoir et des beaux projets.» 

Pour y parvenir, le conseiller veut mettre de l’avant les qualités de la personne et son potentiel, une dimension jusque là «très peu exploitée dans les tests psychométriques». C’est ainsi que naît le GROP, un test innovant qui se concentre sur la personnalité, les valeurs et les intérêts.

Trouver ses forces

«Dans mon test, il n’y a rien de négatif. Il n’y a aucun item qui parle de défaut ou de dysfonctionnement», fait-il valoir. Lui veut aider chacun à trouver ses forces. «C’est un outil pour que les gens se racontent et parlent d’eux-mêmes», indique Jacques Roy.

«J’ai vu des ados plus à l’aise de discuter de leur projet d’avenir avec leurs parents à partir des résultats», assure-t-il. Le test permet en effet d’établir un profil de la personne et d’identifier le domaine professionnel qui lui «donnerait plus de chance d’être heureux» professionnellement. 

«On ne veut pas aller plus loin que ça et pointer des professions. C’est dangereux car les gens ont tendance à trop s’y accrocher», met en garde le conseiller d’orientation qui rappelle que ce n’est pas un test grand public.

L’évaluation se fait dans le bureau du conseiller d’orientation qui ensuite explique les résultats à partir d’un rapport d’une quinzaine de pages fourni par l’entreprise.  

Un nouveau type de personnalité

 Le GROP a même permis de découvrir un type de personnalité émergent bien connu aujourd’hui sous les traits de personnalités publiques engagées. «On était les seuls à l’avoir identifié. On l’a appelé le type éveilleur. Ce sont des gens qui sont là pour dénoncer et mettre en lumière certaines déficiences ou injustices sociales.» 

En 2019, l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec a remis pour la seconde fois le Prix professionnel de l’orientation à Jacques Roy pour sa réalisation du GROP-4, 30 ans après la première reconnaissance, afin de souligner sa contribution au rayonnement de la profession. La quatrième édition du GROP est désormais utilisée partout au Québec et de plus en plus en France, en Suisse et en Belgique. 

Les plus lus

Une neuvième glace sera ajoutée en 2021 à Lévis

Lévis ajoutera une nouvelle patinoire intérieure de dimension olympique à l’Aréna de Lévis. La Ville a déposé une demande au gouvernement dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS), doté de 294 M$ pour l’ensemble du Québec.

Un troisième lien reliant les deux centres-villes?

Selon ce qu'a dévoilé le FM93, le gouvernement provincial privilégierait un nouveau tracé pour le projet de troisième lien routier interrives entre Lévis et Québec. Plutôt que de passer près de l'île d'Orléans, l'infrastructure désirée par plusieurs dans la région relierait l'autoroute 20, à la hauteur de la route Monseigneur-Bourget à Lauzon, à l'autoroute Laurentienne, près du Stade Canac à Québ...

La FHQ ne veut pas que le bâtiment des Scies Mercier soit démoli

Dans une lettre transmise le 27 janvier au secrétaire du comité de démolition et au conseil municipal de la Ville de Lévis ainsi qu'à la ministre de la Culture du Québec, la Fédération histoire Québec (FHQ) s'est opposée «catégoriquement» à la demande de démolition du 220, rue Napoléon-Mercier, le bâtiment qu'a occupé pendant plusieurs décennies l'entreprise lévisienne Les Scies Mercier.

Pénurie de laine pour les tricoteuses au grand cœur

Depuis 2001, un groupe de tricoteuses bénévoles se réunit tous les mardis au Centre d’action bénévole Bellechasse-Lévis-Lotbinière (CABBLL) dans le secteur Lauzon afin de remettre leurs tricots à 21 organismes du territoire de Lévis, Bellechasse et Lotbinière qui viennent en aide aux gens dans le besoin. Cependant, les 110 tricoteuses font face à un défi depuis trois hivers, les dons de laine se f...

Les fournisseurs de la Davie déjà à pied d’œuvre

À l’aube de l’inclusion de la Davie au sein de la Stratégie nationale de construction navale, plus de 200 fournisseurs se sont rassemblés le 28 janvier à Lévis lors de l’assemblée générale annuelle de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada.

La voix de Laurie Drolet séduit Coeur de pirate

La Lévisienne Laurie Drolet a impressionné lors de son audition à l'aveugle à La Voix, télédiffusée le 9 février. Tous les juges se sont retournés pour sélectionner la chanteuse de 20 ans, qui a finalement décidé de joindre l'équipe de Coeur de pirate.

Une bourse d’honneur pour le Bunker de la science

Dans le cadre d’une initiative du gouvernement du Québec, David Bertrand, cofondateur du Bunker de la science situé dans le secteur de la Traverse, s’est mérité une bourse de 25 000 $ et 1 an de mentorat offert par le Réseau M de la Fondation de l’entrepreneurship.

La CSN demande que le réseau de la santé «redevienne un employeur de choix»

Les syndicats de la CSN représentant près de 20 000 employés du réseau de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ont fait le point, le 29 janvier, sur la pénurie et la rétention de main-d'oeuvre dans le réseau. Selon eux, les employés sont notamment à bout de souffle en raison de la «sévère pénurie de main-d'oeuvre».

Conseil en bref : la Ville met fin au projet Rabaska

Voici le résumé des éléments marquants du conseil municipal tenu par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux, le 27 janvier dernier.

Finale locale de Cégeps en spectacle : Tommy Grandbois remporte le Premier Prix

Le grand gagnant de la finale locale de Cégeps en spectacle est Tommy Grandbois. L’auteur-compositeur-interprète s’est démarqué par sa prestation, qui combinait effets vidéo et musicaux avec le chant, sur la scène du Cégep de Lévis-Lauzon le 5 février. L’humoriste Frédéric Provençal a raflé le Deuxième Prix et le Prix du public.