CRÉDIT : ARCHIVES

À la suite du dévoilement de la mise à jour économique du gouvernement provincial, le 12 novembre dernier, Marie-Josée Morency, directrice générale et vice-présidente exécutive de la Chambre de commerce de Lévis (CCL), et Gilles Lehouillier, maire de Lévis, ont accueilli favorablement cet état de la situation, mais sont impatients de connaître les mesures concrètes qui toucheront la région.

«On ne peut pas être défavorable à cette mise à jour parce que ça soutient les travailleurs et les entreprises que ce soit au niveau de la formation ou de l’aide», a évoqué d’emblée Marie-Josée Morency. Selon elle, les 459 M$ prévus par le gouvernement provincial pour la réintégration des travailleurs sur le marché du travail est un aspect important pour la région de la Chaudière-Appalaches.

«Malgré la pandémie, on fait face à une pénurie de main-d’œuvre, donc la formation et la qualification des travailleurs, c’est très important. Le gouvernement tend sur une bonne voie», a-t-elle souligné.

Cette opinion est également partagée par Gilles Lehouillier, qui tout comme la directrice générale de la CCL, appuie sur l’importance de la main-d’œuvre et de l’actualisation des systèmes numériques des entreprises.

Comme le portrait de cette mise à jour économique se veut plutôt général, les deux organisations lévisiennes sont impatientes de connaître les projets qui seront reliés aux aides à hauteur de 65 M$ prévus pour le secteur du tourisme. Selon eux, le secteur de l’hôtellerie devra être soutenu davantage pour relancer l’économie associée au tourisme. «S’il fallait qu’on se retrouve avec un pourcentage d’hôteliers qui ont fermé boutique, ce serait dévastateur pour le tourisme (lors de la reprise)», a argué le maire de Lévis.

Les 100 M$ annoncés pour soutenir l’aide reliée à la détresse psychologique sont essentiels dans le contexte actuel où on sent «une fatigue généralisée dans la population», croient la municipalité et la CCL.

Des investissements dans l’achat local au diapason avec la Ville

247 M$ seront injectés dans la production québécoise et l’achat, stipule la mise à jour économique du gouvernement. Ces investissements vont de pair avec un projet sur lequel la Ville planche depuis un moment. La municipalité travaille actuellement sur le développement d’un projet d’entreprise spécialisée en intelligence artificielle dans le parc industriel Bernières. «Ce sera probablement un des plus gros centres d’intelligence artificielle au Québec», a rapporté le maire.

Ce centre de robotique consommerait l’équivalent de 75 000 résidences en énergie. «Notre souhait, c’est de récupérer l’ensemble de l’énergie pour produire sur place des immenses serres agricoles qui nous permettraient d’aller chercher jusqu’à 200 millions de produits agricoles annuellement», a imaginé le premier citoyen.

C’est pourquoi la Ville a procédé à l’achat de terres agricoles dans ce secteur de la ville, cette dernière souhaite voir la région se spécialiser dans la production agroalimentaire dans des serres, mais également dans la transformation de celle-ci. «On veut devenir une plaque tournante pour les serres agroalimentaires, on veut devenir un des plus gros centres au Québec dans la production agroalimentaire», a ajouté Gilles Lehouillier.

Les plus lus

Des bars tiki flottants faits à Lévis

Le Lévisien Dany Rodrigue a lancé à la mi-mars son entreprise Tiki Québec. Celui qui exerçait le métier de consultant en génie civil a profité d’une pause de travail occasionnée par la pandémie pour se mettre à l’ouvrage et développer une idée d’entreprise qu’il avait derrière la tête depuis l’année dernière.

Une Tite frette à Saint-Romuald

Une boutique spécialisée en bières de microbrasserie a ouvert ses portes à Saint-Romuald, le 22 mai dernier.

Importante transaction dans le milieu des résidences pour aînés

Jérôme Poulin, le président-directeur général des Résidences du Précieux Sang, a annoncé, le 1er juin, que cet établissement a fait l’acquisition de la Résidence Le St-Laurent-Lévis (sur la photo), qui appartenait depuis 2004 au Groupe Patrimoine.

Une entreprise spécialisée en intelligence artificielle au Dataparc de Lévis

Un premier bâtiment dédié à l’intelligence artificielle de la compagnie SmartMill sera construit dans les prochains mois au Dataparc, situé dans le parc industriel Bernières. Développement économique Lévis (DEL) a octroyé 200 000 $ en prêt conventionnel pour réaliser le projet évalué à 5,5M $.

Deux jeunes entrepreneurs lancent leur entreprise technologique

Deux Lévisiens de 16 ans, Jacob Thiboutot-Calderon et Alexis St-Pierre, ont créé leur propre entreprise d’ingénierie technologique, Lumina Labs Inc. Le commerce, incorporé depuis 2020, vendra des produits connectés et conçus de toutes pièces par les deux jeunes.

COVID-19 : la CNESST ajuste les mesures sanitaires en milieux de travail

Par voie de communiqué, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a annoncé, le 7 juin, qu'elle entreprend des ajustements progressifs des mesures de prévention dans les milieux de travail afin de freiner la propagation du coronavirus.

Un jeune Lévisien lance sa compagnie de vêtements

Samuel Turgeon, finissant à l’école secondaire Pointe-Lévy, a décidé de se lancer en affaires durant cette année de pandémie en créant sa propre compagnie de vêtements qui offre aussi un service de photographie. Le jeune lévisien a mis en place son projet en novembre 2020 pendant le confinement.

Les trois Chefs s’attaquent au marché montréalais

Après s’être bien implantés dans la grande région de Québec au cours des dernières années, Les trois Chefs poursuivront leur conquête du marché provincial. Pour ce faire, l’entreprise familiale lévisienne ouvrira le 2 juillet prochain une succursale à Brossard, la première du groupe dans la région montréalaise.

C’est la fin pour L’Extase

La pandémie de COVID-19 aura provoqué la fermeture d’un autre commerce lévisien. Le bar de danseuses nues L’Extase ne rouvrira pas ses portes.

Valérie Garneau obtient le titre de citoyenne d’honneur de Lévis

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a remis la Médaille de citoyenneté d’honneur de Lévis à Valérie Garneau, directrice aux finances du Groupe Garneau thanatologue, lors d’une cérémonie tenu au Complexe Blais, Gilbert & Turgeon, le 17 juin dernier.