samedi 24 février 2024
Votre Journal. Votre allié local.
Arts visuels

La conquête artistique de Louyer

Les + lus

Louyer récupère les livres de donateurs et les utilise afin de leur donner une deuxième vie par ses collages. Photo : Catherine D'Amours

12 janv. 2024 09:12

L’artiste collagiste Marie-Brigitte Lehouillier, alias Louyer, a commencé la conquête de la région de Lévis le 5 janvier avec son exposition à la bibliothèque du campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR). Trois autres bibliothèques de la Ville de Lévis exposeront aussi ses œuvres tout au long des mois de janvier et février.

Originaire de la Beauce et résidant maintenant en Gaspésie, Louyer a d’abord fait carrière dans le théâtre. Elle a fondé et dirigé deux théâtres après son arrivée dans le Bas-St-Laurent. Elle a été reconnue, entre autres, pour son travail comme directrice, metteure en scène, professeure, autrice et illustratrice.

Louyer raconte que son bagage en théâtre a eu un grand impact sur ses œuvres en lien avec les éléments qu’elle y présente et sur son processus créatif.

Depuis trois ans, elle se consacre presque exclusivement à la création de ses collages artistiques. Elle a pu exposer ses œuvres dans plusieurs villes, dont au campus de Rimouski de l’UQAR. Son travail ayant été apprécié dans ce lieu, c’est ce qui lui a ouvert la porte à venir exposer au campus de Lévis.

N’ayant pas fait d’études en arts visuels, le collage est entré dans la vie de Louyer avant qu’elle décide de s’y mettre plus professionnellement. Elle faisait des collages sur ses agendas, sur des cartes et sur d’autres objets. Cette dernière présente désormais un style distinct dans lequel on peut voir des personnages ou des éléments ressortir du tableau par la texture et la dimension.

«Dans mes expositions, plusieurs personnes qui connaissent les collages m’ont dit que mon style était unique et que j’aurais une place à me développer à l’international», souligne Louyer quant à la rapidité avec laquelle sa carrière de collagiste se développe.

Cette dernière souhaite continuer de faire connaître son travail et rêve d’exposer ses œuvres ailleurs dans le monde dans les prochaines années.

Il est possible de voir les collages de Louyer à la bibliothèque de l’UQAR jusqu’au 23 février, à la Bibliothèque Jean-Gosselin jusqu’au 6 février et aux bibliothèques La Pintellect et Pierre-Georges-Roy jusqu’au 24 février.

Les + lus