mercredi 17 juillet 2024
Votre Journal. Votre allié local.
Course de camion lourd

Saison inoubliable pour André Turcotte

Les + lus

Photos : Érick Deschênes et Courtoisie

23 janv. 2024 08:58

2023 sera une année mémorable à jamais pour André Turcotte, un maniaque de courses de camions lourds de Saint-Henri. Le président de Transport Multivrac, entreprise de Pintendre, a été le champion de la dernière saison des activités de la Fédération des événements de courses de camions lourds du Québec (FECCLQ), autant dans la catégorie Bobtail (courses avec camion seul) que dans la classe Chargée (courses avec des camions qui doivent tirer une semi-remorque chargée).

«En faisant le bilan de la dernière saison, j’étais fou comme un balai. Dans la catégorie Chargée, je savais déjà que je terminais premier comme j’avais une grosse avance au classement des points. Par contre, je suis resté surpris de remporter le championnat dans le Bobtail. J’ai eu des difficultés dans cette catégorie lors de l’événement de Saint-Joseph-de-Beauce. J’ai su en novembre au gala de fin de saison de la FECCLQ que je remportais dans cette classe par une légère avance. Ils ont dû évaluer plusieurs critères du bris d’égalité pour déterminer que c’était finalement moi qui avais terminé au premier rang», s’est rappelé encore avec joie André Turcotte, lors d’une entrevue avec le Journal le 10 janvier.

Rappelons que lors des événements de la FECCLQ, les camionneurs rivalisent dans un tournoi, lors de courses de vitesse où un pilote en affronte un autre lors d’un duel. Se déroulant dans plusieurs régions du Québec, les courses réunissent des camionneurs évoluant dans les catégories C, B et A, cette dernière étant la classe élite dans laquelle évolue André Turcotte depuis plusieurs années.

Dans cette division «ouverte», les camions en lice sont des monstres de puissance, leur force oscillant «entre 2 800 et 3 000 minimum». S’ils ne peuvent utiliser de l’azote ou de la nitro comme dans certaines courses d’automobiles, les participants dans la catégorie A peuvent modifier sans restriction plusieurs parties du moteur, comme le turbo ou l’entrée d’air.

Avec son rutilant camion Kenworth orange et noir, le camionneur et hommes d’affaires henriçois a ajouté plusieurs trophées à sa collection lors de la saison 2023 qui l’a mené à participer aux épreuves de Ferme-Neuve, ICAR (Mirabel), La Doré, Saint-Théophile, Notre-Dame-du-Nord, Baie-du-Febvre et Saint-Joseph-de-Beauce au Québec ainsi qu’à un événement en Ohio, aux États-Unis.

En plus de savourer une nouvelle conquête du championnat de la FECCLQ dans la catégorie Bobtail et son premier championnat de la fédération dans la classe Chargée, André Turcotte est également fier de la fin de semaine qu’il a vécue à Saint-Théophile, en Beauce. Malgré la pluie, le camionneur de la région a remporté les épreuves Bobtail et Chargée dans la catégorie A lors de cet événement ainsi que le trophée de «grand gagnant du week-end».

 Des détails qui font la différence

 Ne pouvant désormais se passer de l’adrénaline de ce sport qu’il a découvert grâce à son frère Marcel, André Turcotte estime que plusieurs facteurs lui ont permis de briller au cours des derniers mois. En plus du soutien de sa famille ainsi que de ses deux mécaniciens qui l’accompagnent lors de chacun des événements, le Henriçois cite également l’expérience acquise au cours des 13 saisons précédentes, la fiabilité de son camion et l’importance qu’il accorde aux détails comme clés du succès.

Comme dans les grandes épreuves automobiles, ce sont les ajustements apportés au monstre mécanique qui font une infime différence positive ou négative afin de départager les meilleurs pilotes évoluant dans la catégorie A des événements de la FECCLQ.

«J’ai notamment pu compter sur un nouveau système électronique pour apporter des réglages au camion. Avec l’ordinateur sur le siège passager, je peux lui donner davantage de fuel, de l’air ou de la force. Par exemple, lorsqu’il pleut, on va enlever de la force pour éviter de perdre le contrôle. […] C’est beaucoup d’ingénierie, chaque petit changement sur une pièce du moteur peut nous permettre de gagner de la vitesse», a illustré André Turcotte.

 Une autre saison sous le signe de l’excellence

 Fort de ses réussites, celui qui a également été en vedette dans la série Truck Non Stop à Historia portant sur des passionnés des courses de camions planche déjà sur ses préparatifs en vue de la prochaine saison, qui sera sa 15e sur le circuit.

Désirant terminer dans les trois premières places dans chacune des deux catégories de la FECCLQ, André Turcotte compte de nouveau prendre part à un événement en Ohio, en juin. «J’ai bien hâte d’y retourner. La vibe est différente. Il y a une belle ambiance entre les pilotes et avec le public», conclut-il.

Les + lus