mercredi 12 juin 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Transports > Actualités

Société de transport de Lévis

Une campagne pour le transport collectif

Les + lus

Photo : Archives - Gilles Boutin

12 oct. 2023 07:17

Le Conseil régional de l’environnement Chaudière-Appalaches (CRECA) et la Société de transport de Lévis (STLévis) lancent la campagne de communication J’y vais en STLévis. Durant le mois d’octobre, la mobilité durable et les applications de la STLévis seront promues.

« Avec la campagne J’y vais en STLévis, le CRECA, la Ville de Lévis et la STLévis souhaitent rejoindre les Lévisiens qui veulent commencer à fréquenter le transport collectif, ou qui ont l’intention de l’utiliser encore plus régulièrement. Afin de faciliter les déplacements des utilisateurs du réseau, la STLévis met à la disposition de sa clientèle des outils efficaces et il est important que ces applications soient connues de nos concitoyennes et concitoyens. Comment acheter des billets en ligne ou comment suivre la localisation des autobus en temps réel ne sont que quelques exemples de questions auxquelles nous allons répondre », a précisé le conseiller du district de Notre-Dame et président de la STLévis, Steve Dorval.

La campagne portera principalement sur l’application Nomade paiement qui permet l’achat de billets en ligne et l’application Transit qui permet de planifier les trajets en transport en commun. La STLévis offre aussi gratuitement l’abonnement Transit Royale pour la prochaine année, qui permet de suivre les déplacements des autobus en temps réel.

Des vidéos seront mises en ligne mettant en scène de jeunes comédiens. Une campagne d’affichage sera également mise en œuvre dans différentes institutions de Lévis.

«Les experts le disent, afin d’inciter des changements de comportements en mobilité durable, il faut travailler sur tous les fronts! Il faut rendre les modes de déplacements actifs et durables plus attractifs, mais il faut aussi diffuser des communications efficaces sur les services offerts. Avec cette campagne, on travaille directement sur ce front», a conclu Véronique Brochu, présidente du CRECA.

Par Catherine D'Amours

Les + lus