mardi 16 juillet 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Transports > Actualités

Troisième lien et mobilité

Repensons Lévis se positionne quant au rapport partiel de la CDPQ Infra

Les + lus

Serge Bonin. Photo : Archives - Gilles Boutin

11 juin 2024 03:25

Le parti d’opposition à l’Hôtel de ville de Lévis, Repensons Lévis (RL), et ses deux élus, Alexandre Fallu et Serge Bonin, ont tenu à réagir à la suite du dévoilement d’informations quant aux conclusions du rapport de la Caisse de dépôt et placement (CDPQ) Infra, ce 11 juin.

«Lors de notre rencontre avec CDPQ Infra cet hiver, nous avons insisté sur l’importance d’augmenter la part modale sur le territoire lévisien. Nous avons souligné que Lévis a un retard à rattraper en termes de mobilité. Nous avons répété qu'il est déjà tard pour les projets abandonnés en 2013 (LINEA) et en 2017 (SRB) et nous avions été surpris d’être les seuls à en parler. L’administration actuelle n’a rien offert de concret pour améliorer la mobilité sur notre territoire depuis les 10 dernières années», soutient Serge Bonin, chef de Repensons Lévis et conseiller du district Saint-Étienne.

En observant la recommandation de la CDPQ Infra quant à la résurrection d’un projet de service rapide par bus (SRB) du pôle Sainte-Foy vers le pôle Desjardins, RL se questionne sur la pertinence du projet de voies réservées le long du boulevard Guillaume-Couture.

«M. Lehouillier et son équipe ont promis aux citoyen.nes une amélioration de la fluidité du transport avec ce projet, nous doutons fortement que les gains soient importants. Nous nous questionnons toujours sur le retrait, sans préavis, du maire de Lévis en 2017 dans le projet du SRB. Avons-nous tout simplement perdu sept années pour finalement revenir au point de départ?», s’interroge le conseiller du district Christ-Roi, Alexandre Fallu.

Selon le parti d’opposition, la réflexion sur troisième lien ne doit pas s’arrêter là, mais il faut prioriser la mobilité sur notre territoire.

«En manquant de courage politique et de leadership depuis plus de 10 ans, nous n’avons fait que repousser l’inévitable et augmenter la facture pour tous les citoyen.nes. La densification forte à Lévis autour de Guillaume-Couture devrait être accompagnée de projets structurants en termes de mobilité. Le transport en commun, c’est aussi un gain pour la fluidité des voitures. On ne peut espérer des améliorations substantielles sans chercher à réduire le nombre global de voitures», affirme Serge Bonin.

Rappelons que le rapport complet de la CDPQ Infra sera rendu public le 12 juin.

Les + lus