vendredi 24 mai 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Artistes en ville > Culture

Ateliers d'artiste

Regart à la recherche d’un espace pour des artistes

Les + lus

D’ici la fin mai, les six artistes occupant actuellement les ateliers de Regart devront avoir quitté les locaux de la côte du Passage. Photos : Érick Deschênes

25 janv. 2024 06:49

Après avoir consacré plusieurs efforts l’an dernier à conserver l’espace d’exposition de l’Autre Gare dans le secteur de la Traverse, Regart poursuit cette année sa quête d’un local pour un autre de ses services. En effet, le centre d’artistes en art actuel doit quitter d’ici la fin mai les locaux qu’il louait pour ses ateliers d’artiste.

Rappelons d’emblée qu’avant que la Ville de Lévis exproprie le bâtiment qu’occupait auparavant Regart sur la rue Saint-Laurent pour son projet de lien mécanique, le centre d’artistes en art actuel regroupait au même endroit ses lieux d’exposition et les ateliers qu’il loue à certains de ses membres.

À la suite de l’expropriation, si Regart a pu retrouver d’autres locaux à proximité pour tenir ses expositions, l’organisme culturel lévisien a dû se tourner vers un local de la côte du Passage pour poursuivre sa mission d’offrir des ateliers d’artiste à ses membres. Actuellement, six artistes peuvent occuper les ateliers aménagés par Regart dans l’espace loué dans le Vieux-Lévis.

Cependant, le bâtiment, qui appartenait auparavant à un organisme sans but lucratif offrant du logement social, a été vendu à des investisseurs du secteur privé. Ne pouvant payer «l’importante augmentation de 127 %» du loyer, Regart s’est résolu à trouver un nouvel espace pour ses ateliers d’artiste. Malheureusement, lancées il y a plusieurs mois avant même la transaction touchant l’immeuble dont l’organisme occupe une partie des locaux, les recherches se sont avérées pour le moment vaines.

«C’est encore une autre tuile. Ça n’arrête jamais. Ça nous prend beaucoup d’énergie. Par contre, on savait que la fin du bail arrivait et la nouvelle ne nous est pas tombée dessus. Toutefois, ça fait un an que l’on cherche de nouveaux locaux pour nos ateliers et on ne trouve pas un espace accueillant pour nos artistes. Ils ont chacun besoin d’un espace qui se barre, d’une cuve pour se nettoyer, d’espaces d’entreposage, etc. On a des besoins spécifiques», a partagé Claire Goutier, la directrice générale de Regart.

 Un espace qui fait une différence

 Grâce aux ateliers d’artiste de l’organisme lévisien, plusieurs de ses membres peuvent disposer d’un espace de création propre qui leur permet de mettre au monde leurs œuvres.

«On évolue dans la diffusion, mais on a aussi des membres qui ont des besoins. Avoir des locaux (de création) à des coûts abordables, c’est une demande qui est très forte. Si on arrête ce service, on ne répond plus à un service demandé. […] Pour un artiste, un atelier, c’est comme un bureau pour un comptable. Un atelier d’artiste, c’est un lieu de travail, qui permet notamment de faire de l’entreposage et qui est uniquement dédié à la création et l’introspection. Il y a des artistes qui sont capable d’avoir une pièce à la maison, mais toujours est-il qu’il faut avoir un tel espace et aussi être capable de pouvoir créer tout en étant dans son milieu de vie», a illustré Mme Goutier.

Ne pouvant acquérir un bâtiment en raison des répercussions toujours présentes de l’expropriation menée par la Ville il y a quelques années et devant l’insuccès de ses démarches, Regart lance donc un appel aux propriétaires disposant d’espaces libres. Notons que l’organisme peut également compter sur l’aide du service des arts de la Ville de Lévis et Développement économique Lévis dans ses recherches.

Si le centre d’artistes en art actuel aimerait demeurer dans le Vieux-Lévis, il est ouvert à implanter ses ateliers d’artiste dans un autre secteur. Regart estime qu’il a besoin d’un espace de 25 000 pieds carrés pour poursuivre ce volet de ses activités.

Les personnes qui aimeraient aider Regart dans sa quête peuvent consulter le www.centreregart.org/appel-doffres-location-despace/ ou écrire à Claire Goutier, à direction@centreregart.org.

Les + lus